Aide en Philo

La culture humaine est-elle naturelle ?

Extrait du document

« Termes du sujet: HOMME: Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des hominidés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). • Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la nature l'aurait pourvu du langage. Nature: Désigne au sens large ce qui existe indépendamment de l'action humaine, ce qui n'a pas été transformé. Naturel s'oppose alors à artificiel, ou culturel. Aristote définit la nature comme ce qui possède en soi-même le principe de son propre mouvement, autrement dit comme ce qui possède une spontanéité autonome de développement. CULTURE Par opposition à la nature, la culture est l'ensemble cohérent des valeurs, normes, moeurs et connaissances qui caractérisent une société humaine. C'est ce à quoi nous initie l'éducation, en tant qu'elle a pour but de nous ouvrir au monde humain. La culture est à rapprocher de la notion de civilisation. Cette thèse affirme que l'homme n'est pas séparé de la nature : homme et nature sont ensemble donnés au sein d'une unique Nature, qui est l'universalité de ce qui est. De ce point de vue, l'homme, n'est pas un "empire dans un empire" (Spinoza), il n'est pas anti-nature. Cette affirmation renvoie à l'idée que l'être est puissance de se conserver dans l'être ; l'homme n'est lui-même que cette puissance de la nature. Art et langage qui sont les propres de l'humain sont les marques, ou les signes, de la puissance de la nature en l'homme, car il en est le seul dépositaire. [L'homme est par nature un être culturel. Le cerveau est conçu pour produire de la culture. La culture est la réponse spécifiquement humaine pour s'adapter à un environnement complexe.] Le cerveau est l'organe naturel de la culture De manière innée, le cerveau humain est conçu pour accéder au langage et s'adapter à toutes les situations. Il est capable d'inventer de nouvelles techniques, de résoudre des problèmes complexes, de tisser des liens sociaux extrêmement élaborés. Bref, l'homme est biologiquement fait pour produire de la culture. La culture est le résultat d'interactions naturelles La culture se situe à l'entrecroisement de diverses influences naturelles: a) Le système génétique, b) L'environnement, qui influe sur le comportement humain, c) L'adaptation au milieu, qui suppose de nouveaux comportements et l'invention de techniques mieux adaptées. La culture engendre la culture Sans la culture, l'homme est un être démuni, sans défense. La culture étant elle-même naturelle, l'homme est naturellement influencé par elle. Son cerveau lui permet de passer d'une culture relativement simple à une culture de plus en plus complexe. Plus une culture est complexe, plus elle est capable de s'adapter à des circonstances nouvelles. C'est encore une loi du vivant: il se maintient, évolue, en se complexifiant. Autrement dit, l'évolution culturelle de l'homme est bien la conséquence d'un processus qu'il partage avec »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles