Aide en Philo

la conscience peut-elle faire obstacle au bonheur ? 

Publié le 26/05/2022

Extrait du document

conscience

« PHILO Chaque être humain possède une conscience qui lui permet de penser et d’agir selon la situation à laquelle il est affronté. A ce sujet plusieurs réflexions sont mises en place afin de filtrer entre le bien et le mal. A titre d’exemple le confinement qui nous a été imposé suite à la pandémie mondiale et que nous avons accepté facilement même si nous allions être privé en quelque sorte de notre liberté. Notre conscience nous a permis de tolérer cette situation puisque on avait tous un objectif commun celui d’arrêter ce virus et retourner à notre vie normale. Face à cela on peut se demander si les gens allaient vraiment respecter ces restrictions indépendamment de leurs désirs, et faire prévaloir leur conscience morale, qui évalue leurs capacités à saisir le mal et le bien. Ces premières analyses nous conduisent à formuler le problème suivant, la conscience peut-elle faire obstacle au bonheur ? en premier temps il est nécessaire de se dire que la conscience fraine notre bonheur, puis nous tâcherons de montrer que la conscience sert aussi à connaître le bonheur On peut tout d’abord noter que la conscience peut être en désaccord avec ce qu’on désire, elle joue un rôle crucial sur nos décisions et c'est elle qui qualifie si notre acte est moral ou pas, et le fait que la conscience soit omniprésente empêche l'homme d'accéder au bonheur c’est ce qui qui nous fait hésiter à prendre des décisions, et nous fait réfléchir, comme le cite Rousseau dans cette citation : « La conscience est la voix de l’âme, les passions sont la voix du corps. » Certaines de nos décisions peuvent être en opposition avec celle de l’opinion publique, alors on fait face à un dilemme de, « écouter notre cœur ou écouter notre cerveau ? », dans cette comparaison cœur signifie notre désir et cerveau signifiera notre conscience, Dans la majorité des cas on suivra par défauts notre cerveau. Car depuis tout petit on nous « programme » à aimer et à apprécier des choses qui ne sont pas souvent en accord avec ce qu’on aime. On est donc convaincu de ce qui nous ne convient pas. Par exemple le mariage forcé des jeunes filles, dans certaines régions d’Afrique, depuis toutes petites on leurs apprend “qu’une femme c’est qu’elle se marie et qu’elle ait des enfants” on lui répète cette phrase depuis qu’elle est toute petite pour la préparer, Cette fille-là pense que ce qu’elle fait est juste est morale et elle grandi avec ces principes en répétant telle un perroquet les paroles de ses parents tout en étant convaincu, alors qu’une vie de jeune fille est de sortir dehors avec ses copines Notre éducation joue également un rôle sur la conscience qui nous anime, certaines situations nous demandent une maturité afin discerner les désirs et de ce qui juste, prenons un exemple, lorsqu’une personne fait tomber un billet d’argent devant une personne, deux cas possibles surgissent dans sa tête, le premier le lui donner, le deuxième le mettre dans la poche, il doit donc se convaincre par les 2 voix différentes qui passent par sa tête, l’honnêteté ou le désir. On est affronté à une situation où il faut agir selon notre instinct, le désir dans ce cas et immorale, le bonheur que va nous apporter ce désir est purement égoïste, on ne pensera pas au bonheur de l’autre quand il aura son billet. Une citation de Sigmund Freud illustre la situation suivante : « La conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions. » l’auteur utilise le mot (pulsion) qui définit une tentation immédiate à cette décision immorale si elle n’est pas réfléchie. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles