Aide en Philo

Est-il raisonnable de combattre toute illusion ?

Extrait du document

« CONSEILS PRATIQUES • un beau sujet, qui peut donner matière à un développement riche et intéressant, mais qui, malgré son apparente facilité, exige d'une part un effort de conceptualisation rigoureux et, de l'autre, un appel aux connaissances, de manière à réfléchir sur ces dernières et à les adapter avec précision â l'intitulé. L'illusion est au programme du baccalauréat. Ce thème est traité, durant l'année, par votre professeur et vous possédez donc une « substance » importante pour conduire la discussion de manière approfondie. Que faire, pour bien traiter ce sujet ? Nous vous conseillons vivement, dans ce cas précis, d'interroger le langage courant, gros de significations implicites : « Caresser une illusion », « Dire adieu à ses illusions, « Les pouvoirs de l'illusion », etc. Que signifient ces expressions ? ici, un type d'approche fécond. De même, le terme « raisonnable » figure dans le langage quotidien, dans nombre de formules : « soyez raisonnables », etc. • A partir d'une réflexion armée de connaissances (Nietzsche, Freud, etc.), apportez des définitions claires des différentes notions : - raisonnable : ici, qui est conforme à la raison, non point comme forme raisonnante ou logique, mais comme raison pratique. SI rationnel s'applique à la connaissance, raisonnable s'applique à la conduite (sensée, sage, etc.). - combattre : se battre contre, lutter contre. Attention, il y a, dans ce terme, une idée de lutte active contre un obstacle (un danger, un mal, etc.). - illusion (du latin illudere, se jouer) : ici, croyance fausse abusant l'esprit. « Non-vérité tenue pour une vérité. » - toute : ici, n'importe laquelle. • Quel est le sens de l'intitulé du sujet ? Est-il sensé et sage de mener une lutte contre n'Importe quelle non-vérité tenue pour une vérité ? • Dans quel questionnement et quelle problématique sommes-nous engagés ? Notre intitulé n'est pas neutre. Il soulève une série de questions. À vous de le presser, de le soumettre à la torture, pour en tirer le plus de pistes possibles : est-Il bien sensé de mener un combat contre toute non-vérité tenue comme une vérité ? Et si la vie avait besoin d'illusions ? L'illusion, essentiellement un mal qui s'insinue en nous sous l'effet de certaines habitudes ou bien une fonction vitale ? Même quand on s'efforce de déraciner toute Illusion, n'en subsiste-t-ll pas en cette extraction même ? Renoncer â nos Illusions et les dénoncer, est-ce dès lors bien sensé ? Le problème est, en définitive, de savoir s'il faut accepter la réalité comme norme ultime ou bien, au contraire, voir en l'Illusion un ressort du bonheur, ressort supérieur au réel, à la réalité pure et simple. • L'enjeu de l'intitulé et du problème apparaît évident : c'est toute la question de la vérité qui prend ici une importance décisive. En effet, dans l'illusion, la vérité peut devenir un phénomène impensable et impossible. Dès lors, selon notre réponse à l'intitulé, la vérité ou la non-vérité nous apparaissent sous telle ou telle facette, telle ou telle dimension... Notre rapport à la vérité se trouve, à travers l'énoncé, susceptible de recevoir un éclairage varié. PLAN Quel plan s'offre à nous ? Si un plan dialectique par thèse, antithèse et synthèse n'est pas impossible à réaliser comme structure de la discussion, un plan progressif, par approfondissement de notion (ici celle d'illusion) nous paraît infiniment préférable, il a l'avantage de nous diriger vers une notion de plus en plus riche de l'illusion. Voici ce plan progressif : introduction Problématique générale : l'illusion, ressort du bonheur supérieur à la réalité pure et simple ? Discussion A. Le combat contre l'illusion est raisonnable et légitime. L'illusion empêche, en effet, d'accéder au vrai. Transition : et si l'Illusion ne pouvait être déracinée ? Si elle constituait un noyau de la personne, noyau exigeant un questionnement plus fin ? B. L'illusion est une forme (corporelle) bénéfique. Comme manifestation du corps, l'illusion doit être réintégrée dans la vie. Transition : est-elle seulement une force issue du corps ? C. L'illusion, comme bonne apparence, ne saurait être combattue. En tant qu'enveloppe protectrice, l'illusion doit être respectée. Conclusion Il est de bonnes Illusions, qui ne sauraient être combattues, même si elles ne respectent pas toujours le vrai... »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles