Aide en Philo

Décrire les faits est ce dire la vérité ?

Extrait du document

Il existe en effet différentes manières de dire la vérité car une simple description des faits n'est pas suffisante. Tout d'abord, comme nous l'avons vu précédemment, il est nécessaire de décrire un fait, c'est a dire l'observer et le constater par l'intermédiaire de nos sens. Nous avons vu que cette explication n'était pas suffisante, c'est pour cela qu'il ne faut pas s'arrêter aux données des sens mais plutôt à une vérité intellectuelle à laquelle l'homme peut accéder par une réflexion et par sa raison, faculté de juger de ce qui est vrai ou non. Ainsi, la vérité pourrait être atteinte de manière intellectuelle. Reprenons le cas de l'avion, c'est la vérité intellectuelle qui permet de savoir que cet avion est d'une grande taille c'est a dire que notre cerveau a des capacités intellectuelle a raisonner et donc a atteindre la vérité.

« Décrire les faits est ce dire la vérité? Introduction : (On ne vous demanderas pas de marquer ces informations sur une copie elle sont généralement facultative.) On demande toujours à un jeune enfant de dire la vérité. Cette notion est donc accessible dès le plus jeunes âge et paraît évidente. Cependant grand nombre de philosophes ont consacré leur vie à cette notion, ce qui nous laisse à penser que celle ci est plus complexe que ce qu'il y paraît. La vérité serait donc une connaissance ou l'expression d'une connaissance conforme à la réalité, aux faits tels qu'ils se sont déroulés devant nos yeux. A condition qu'ils soient réels, une description des faits permettant de dire la vérité. La question que l'on peut se poser est de savoir si cette seule description suffit ou si nous faisons fausse route en cherchant la vérité uniquement dans la description des faits, Dans l'optique d'éclairer le problème posé précédemment, nous étudierons dans un premier temps que restituer les faits avec exactitude peut nous apprendre la vérité, dans un second temps, nous verrons que néanmoins, la description des faits peut nous tromper et pour terminer nous vous montrerons qu'il existe différentes manières d'affirmer la vérité. I] Restituer les faits peut nous apprendre la vérité. Un fait peut être défini comme « ce qui est arrivé, a eu lieu », Décrire un fait, c'est le représenter, et le dépeindre par l'écrit ou par la parole, c'est insister sur un détail avec plus ou moins d'exactitude. Lors de la description, la pensée doit coller le plus possible au réel, lui être conforme point par point. Si un fait se déroule à l'instant sous mes yeux et qu'il me prend l'envie de le décrire par ma volonté , des mots sortiront de ma bouche ou s'appliqueront sur ma feuille en fonction des choses que je décris. Celles-ci ont un sens et une signification étant donné que j'ai vu le fait par mes propres yeux. Il est donc normal que la restitution de ce fait dise la vérité. En ce sens, il semble donc que rechercher sérieusement la vérité, c'est chercher à décrire les faits tels qu'ils sont dans le moindre détail sans rien oublier. A ce moment je suis donc dans le vrai, une simple description me permettrait d'atteindre la vérité donc nous pouvons dire dans ce cas que décrire les faits c'est dire la vérité. De la même manière, on peut dire que certaines professions qui ne se basent que sur la description des faits tentent d'atteindre la vérité. C'est le cas des historiens qui en relatant les faits doivent rester neutres et impartiaux, ou le cas des enquêteurs judiciaires qui doivent absolument connaître la vérité avant de pouvoir juger l'individu inculpé. L'observation des faits doit être la plus exacte et la plus minutieuse possible, tout comme le rapport qui en découle, car celui ci servira au jugement. Transition : Après avoir montré que restituer des faits avec exactitude peut nous apprendre la vérité, il s'agira par la suite d'expliquer des raisons pour que vous montrer que dans certains cas la description des faits peut nous tromper. II] La description des fait est parfois trompeuse. Comme nous le savons, chaque être humain à une pensée différente, chacun possède sa propre personnalité, sa propre opinion qui nous guide dans des actes, des choix différents. Donc l'homme est unique, nous avons tous nos propres gouts. De cette unicité naissent ainsi des divergences d'opinions, de jugement d'appréciations pour les choses les plus simples, les plus primaires. Ne dit-on jamais d'ailleurs « à chacun ses gouts? » Certaines personnes aiment ce que d'autres n'aiment pas et il nous est impossible d'expliquer pourquoi. Nous avons chacun nos propres vérités mais elles ne sont pas forcément vraies pour l'autre personne. Il est possible que si deux personnes décrivent un fait, certains détails peuvent être différents mais ils ont tout de même leur importance. Leurs sentiments, leurs émotions ont un fait qu'ils ont insistés sur un détail et l'on grossit ou embellit et ont ainsi faussée les description du fait , ce qui l'éloigne de la vérité. Il est possible que ce soit nous qui nous trompions, que nos sens ne soient pas assez développés et nous jouent des tours, que la description que nous faisons n'est pas forcément la vérité, en effet, ce que nous voyons n'est pas toujours vrai, Prenons l'exemple, lorsque nous plongeons un bâton dans l'eau, celui ci semble brisé. Pourtant il ne l'est pas, c'est notre vue qui n'est pas capable d'analyser tous les détails et peut donc nous porter à confusion. De la même manière, lorsque nous regardons un avion passer au loin, celui ci semble minuscule tel un petit point dans l'espace. Pourtant, il s'agit d'une gigantesque machine. Nous pouvons faire le même constat pour les mirages. Nous pouvons donc maintenant en conclure qu'une simple description des faits n'est pas suffisante dans certains cas pour affirmer dire la vérité. Transition : Après avoir montrer que la description des faits peut tout de même nous tromper, il s'agira de montrer qu'il existe différentes manière afin de pouvoir affirmer dire la vérité. III] Les différentes façons d'affirmer dire la vérité. Il existe en effet différentes manières de dire la vérité car une simple description des faits n'est pas suffisante. Tout d'abord, comme nous l'avons vu précédemment, il est nécessaire de décrire un fait, c'est a dire l'observer et le constater par l'intermédiaire de nos sens. Nous avons vu que cette explication n'était pas suffisante, c'est pour cela qu'il ne faut pas s'arrêter aux données des sens mais plutôt à une vérité intellectuelle à laquelle l'homme peut accéder par une réflexion et par sa raison, faculté de juger de ce qui est vrai ou non. Ainsi, la vérité pourrait être atteinte de manière intellectuelle. Reprenons le cas de l'avion, c'est la vérité intellectuelle qui permet de savoir que cet avion est d'une grande taille c'est a dire que notre cerveau a des capacités intellectuelle a raisonner et donc a atteindre la vérité. D'autre part, une description d'un même fait élaborée par deux personnes différentes, ayant un point de vue différent va systématiquement amener la personne qui reçoit cette information à partager le même point de vue donc la même vérité que l'orateur. Par exemple, si nous entendons dans les médias un événement international décrit par deux pays différents, la vérité qui s'en dégage sera différente en fonction du point de vue de l'émetteur et pourtant il s'agira d'une description des faits d'un événement identique. Conclusion : Ainsi nous pouvons conclure notre argumentation en disant qu'il est possible de dire la vérité avec une simple description des faits, grâce à nos sens mais les sens peuvent parfois nous porter à confusion, c'est pour cela que nous pouvons dire que la description des faits n'est pas suffisante et une vérité intellectuelle est nécessaire pour l'atteindre. Dès lors, il aurait été intéressant de se demander si la vérité existe vraiment et si l'on peut s'en approcher. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles