Aide en Philo

L'histoire comme réalisation de la liberté

Extrait du document

« Termes du sujet: HISTOIRE: Ce mot désigne soit le devenir, l'évolution des individus et des sociétés (allemand Geschichte), soit l'étude scientifique de ce devenir (allemand Historie). LIBERTÉ: Ce mot, en philosophie a trois sens : 1° Libre arbitre. Pouvoir mystérieux de choisir entre les motifs qui me sollicitent sans être déterminé par aucun d'eux. 2° Liberté de spontanéité. S'oppose non plus au déterminisme mais à la contrainte : état de celui qui agit sans être contraint par une force extérieure. 3° Liberté du sage. État de celui qui est délivré des passions et agit à la lumière de la raison. + L'histoire commence avec la formation des États Pour Hegel, le temps qui s'est écoulé avant l'apparition de l'histoire écrite fut « sans histoire objective » parce qu'il n'a laissé « aucune histoire subjective », aucun récit historique. Autrement dit, il n'y a pas d'histoire à proprement parler sans récit historique. Mais il ne peut pas non plus y avoir de récit historique sans des actes et des événements historiques. Or un peuple « qui ne forme pas un État » n'a pour ainsi dire pas d'histoire. Ainsi, par exemple, les « souvenirs de famille », les « traditions patriarcales » des communautés primitives présentent sans doute « un intérêt à l'intérieur de la famille, de la tribu », mais ils ne sont pas « objet de mémoire » et ne peuvent pas en conséquence être susceptibles d'une narration historique. Pour Hegel, seule une communauté « qui se consolide et s'élève à l'État » requiert « au lieu d'ordres subjectifs, suffisants pour les besoins du moment, des commandements, des lois, des déterminations générales et universellement valables » qui produisent à leur tour « une conscience capable de les saisir clairement » et de les conserver durablement. L'État est donc l'universel qui produit l'histoire à la fois comme récit et comme ensemble d'événements. + La rationalité cachée de l'histoire Pour Hegel, l'histoire est en apparence chaos. Elle offre le spectacle affligeant du déchaînement des passions, de la déraison. Mais derrière « l'apparence bariolée des événements » se dévoile une finalité rationnelle : l'histoire est la marche graduelle par laquelle l'Esprit parvient à sa vérité et prend conscience de soi. De ce fait, les acteurs de l'histoire ne sont pas des « personnes singulières, réduites à leurs individualités particulières », mais les différents peuples historiques avec leur esprit, leur constitution, leur art, leur religion, leur science. De plus, ces peuples ne maîtrisent pas le sens de ce qu'ils font. Ils ne sont que « les moyens et les instruments d'une chose plus élevée, plus vaste qu'ils ignorent et accomplissent inconsciemment ». "L'Histoire est la réalisation de l'idée de liberté." HEGEL La formule exacte qui figure dans les « Leçons sur la philosophie de l'histoire » (1837) est : « L'histoire universelle présente le développement de la conscience qu'a l'esprit de la liberté, et de la réalisation produite par une telle conscience. » Dans ce texte formé de notes de cours, Hegel signe la première grande philosophie de l'histoire, en prétendant montrer que l'ensemble du passé humain n'est pas livré au hasard, mais présente une rationalité et une nécessité que l'on peut ressaisir. Progressant dans la voie ouverte par Kant, Hegel propose une sorte de révolution en faisant de l'histoire un des objets centraux de la philosophie. Aristote affirmait dans la « Poétique » : « La poésie est plus philosophique et plus noble que la chronique. » En effet, selon lui, alors que l'auteur dramatique construit une intrigue cohérente et logique, l'historien décrit ce qui se passe effectivement, et qui semble livré à la contingence. Contre cette vision traditionnelle, Hegel, plus encore que Kant, tente de saisir l'histoire comme digne de l'étude philosophique, c'est-à-dire comme rationnelle. Hegel affirme d'entrée de jeu : « La seule idée qu'apporte la philosophie est cette simple idée que la raison gouverne le monde, et que par suite l'histoire universelle est rationnelle. » »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles