Aide en Philo

DISSERTATION PHILOSOPHIE SUR LA TECHNIQUE: : FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA TECHNIQUE ?

Publié le 22/05/2022

Extrait du document

philosophie

« Devoir maison philosophie sur : LA TECHNIQUE : Sujet : FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA TECHNIQUE ? La technique qui se présente comme un ensemble de moyens et d'instruments, a été créée par l'homme dans le but de lui permettre de transformer le monde afin que cela lui soit utiles. Dans ce sens, il semblerait donc inutile de la craindre puisqu'elle a été mise en place par l'homme et pour l'homme. Pourtant, la technique qui évolue sans cesse, pourrait nous conduire à s'en méfier. Par exemple, on pourrait craindre que les innovations technologiques qui nous permettent aujourd'hui d'avoir immédiatement accès à de multiples informations, diminuent les capacités de notre mémoire. En effet, la technique pourrait contribuer à la disparition de certaines de nos capacités humaines, et ainsi développer une nouvelle forme d'indépendance qui ne ferait qu'augmenter notre faiblesse naturelle. Le progrès, en tant que dépassement, nous confronte à l'incertitude de nos acquis et à la fragilité de notre connaissance. Faut-il pour autant être effrayé par le progrès scientifique et technique ? Si l'on s'en tient à la définition stricte et nominale du progrès, il ne peut être qu'un bienfait, toutefois, dès lors qu'on l'inscrit dans un rapport avec le monde, sa relativité peut le rendre menaçant. Pourtant, nous verrons que la peur du progrès s'avère plus à craindre que le progrès lui-même, dans lequel il faut garder espoir. I. Le progrès en soi est positif. - Le progrès a d'emblée une connotation positive, en tant qu'il se donne comme amélioration. Il signifie l'évolution positive, le développement, la croissance, appliqué ici aux techniques et aux sciences. Le progrès technique et scientifique s'illustre dans les nouvelles découvertes, des techniques toujours plus performantes. Dans cette acception, le progrès suscite alors non pas la peur, mais l'espoir. - En fait, ce dont on peut avoir peur dans le progrès, c'est du changement qu'il implique. Le progrès scientifique et technique risque de la même manière de mettre à mal ce qu'on tenait pour vrai en affirmant de nouvelles thèses, et changer ainsi une certaine vision du monde chez les individus, qui sont déstabilisés. Platon met en garde contre cette attitude renfermée qui consiste à se satisfaire des opinions que l'on s'est approprié au détriment de la vérité. Il ne faut donc pas avoir peur d'être « secoué » dans ses certitudes, donc ne pas craindre le progrès, car il est porteur de vérité, et nous élève. - On ne doit donc en aucun cas avoir peur du progrès, mais il est humain de redouter le bouleversement qu'il va produire et la difficulté que l'on risque d'avoir à l'accepter. En effet, Galilée n'a pas réussi à faire admettre par l'opinion publique, comme Copernic avant lui, que la terre tourne autour du soleil et »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles