Aide en Philo

devoir sur l'Esthétique

Publié le 17/07/2022

Extrait du document

« Le mot Esthétique tient son origine en grec “Aisthesis” qui signifie beauté, sensation ; c’est la science qui se rapporte au sensible. L’esthétique, comprise dans son sens traditionnel comme l’étude philosophique des perceptions, des émotions, de la beauté et l’art qui recouvre un champ de recherche très ancien. Dans l’antiquité grecque la Beauté n’est pas une question centrale mais elle est plutôt lie à l’art. C’était plutôt une question qui est à la fois morale et politique pour Platon par exemple. La période phare de l’esthétique s’étend du Vème et VIème siècle av J.C à l’époque de la démocratie dans les cites de la Grèce antique. Au moyen-âge, le concept les reprend principes du néoplatonisme (doctrine selon laquelle l’Essence du Beau réside dans l’intelligence et plus précisément dans l’idée) en rapprochant celle-ci du modèle théologique du christianisme. Ainsi, tout au cours du développement de la rationalité, l’Esthétique se développe aussi mais avec une autre conception de la Beauté, au point même qu’on arrive à parler de théorie de l’art et tant d’autre concept liée a la Beauté. Théorie de l’art, on entend généralement par théorie un ensemble de propositions ayant une valeur de construction pour un objet. Quant à la Théorie de l’art, il donne à penser qu’il y a une activité spéculative continue des théories successives s’essayant à définir, voire à fonder leur objet c’est-à-dire l’art et ses activités. Dans un sens plus large, une théorie de l’art désigne toute description d’un phénomène artistique, d’un point de vue théorique et normatif : architecture, jeux vidéo, jeux, théâtre, littérature, bandedessine, art plastique, peinture et musique. En Haïti, bon nombre de théorie artistique ont vu le jour comme par exemple : Le symbolisme merveilleux, Le spiralisme. Il est de développer le spiralisme, de le définir, ses méthodes et ses tenants. René Philoctète Ne a Jérémie en Juin 1934 et décède en 1995, René est co-fondateur du Spiralisme avec Franketienne et Jean-Claude Fignole. Poète, il écrit aussi des pièces de théâtres comme : Saison des hommes (1960) Les tambours du Soleil (1962) Promesse (1963) des romans comme Margha et Herbes folles en 1961 et 1962 et une nouvelle ayant pour titre : Il faut que les dieux meurent publiée en 1992. Avec son air calme te doux René était plus habile dans la rédaction des poèmes même si toute fois il use de sa capacité à écrire et a essayé les autres genres comme le théâtre et la nouvelle. Malgré tous ses écrits et tous ses avances dans le domaine de la littérature haïtienne René Philoctète aura une faible renomme sur le plan international. Jean-Claude Fignole Né le 24 Mai 1941 et mort le 17 Juillet à Port-au-Prince, fut aussi un des théoriciens et fondateur du Spiralisme avec Franketienne et René Philoctète. Durant son séjour sur cette terre, l’auteur nous a laissé pas mal texte comme Ezter Vilaire ce méconnu apparu en 1960, pour une poésie de l’authentique et < ces iles qui marchent, 1971, Gouverneurs de la Rosee : Perspectives de travail Spiralistes publié en 1971, Vœu de voyage et intention romanesque, 1978, Les possédés de la pleine Lune, 1978, et tant d’autres écrits, »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles