Aide en Philo

fiches révisions ses terminale

Extrait du document

Au 20ème , siècle EM va se déplacer aux Etats-Unis. Aujourd’hui c’est le bassin asiatique qui prend le dessus. Inégalité de croissance entre les pays occidental car les croissances des puissances vont augmenter et cela va amener à une croissance extensive. Les Etats-Unis ont une croissance rapide et le Japon connaît aussi un décollage. La croissance crée des écarts de richesse. Le capital humain est l’ensemble de compétences et de connaissances, habitudes du travail d’équipe par exemple, le relationnel et l’habitude à se former... Savoir et savoir faire Cela se forme avec de l’expérience, ça se transforme avec le temps et ça se transmet. Développement de l’enseignement entraîne une main d’œuvre + qualifiée qui entraîne une croissance économique + forte ce qui permet de financer le développement de l’enseignement (boucle…) Le facteur résiduel : Dans la théorie économique néoclassique Y=P (K, W), le facteur résiduel est la partie inexpliquée de la croissance économique. La théorie économique néoclassique explique la croissance par les contributions du facteur travail et du facteur capital. Ils constatent par ailleurs que la contribution du K et du W n’expliquent qu’environ la moitié des 30 glorieuses. Ce qui explique la partie inexpliquée, c’est le progrès technique. Il se mesure par la productivité totale des facteurs PTF. PTF= Production/K, W Les fonctions de productions sont des modèles simplifiés de l’activité de production et l'économie néo-classique. Elles relient deux choses : - Les inputs=les facteurs de production K, W résiduel, ses facteurs sont combinés dans l’entreprise (combinaison= mis ensemble de façons cohérente) - Outputs = le résultat de la production Dans cette fonction de production, le progrès technique est intégré au K et au W. Economie-d’échelle : meilleure répartition des coûts fixe sur un plus grand nombre d’unité produite. Les origines des gains de productivités : 1) Des équipements plus performants et un K meilleur. 2) Une meilleure organisation du travail 3) Une économie d’échelle ainsi, que la spécialisation de la production 4) Progrès e l’éducation et de la formation (qui permet d’augmenter le K humain) Invention : c’est de nouvelles combinaisons des connaissances existantes. Une invention n’a pas nécessairement d’utilité immédiatement. Elle est le fruit de la recherche fondamentale. Innovations : c’est l’application industrielle et commerciale de l’invention. Rôle important dans la croissance comme l'a indiqué Joseph Schumpeter dans son livre « Capitalisme, socialisme et démocratie » en 1942. Il a par ailleurs distingué 5 formes d’innovations : 1) Le nouveau produit 2) La nouvelle manière de produire un bien déjà existant 3) Les nouvelles formes d’organisations des entreprises 4) Les nouveaux marchés 5) Les nouvelles matières premières La recherche appliquée ou encore la recherche développement permet de faire des innovations. La R-D : ce sont les activités des entreprises qui cherchent à faire des innovations, c’est les dernières étapes après l’innovation. Il y a la recherche fondamentale, la recherche appliquée et la recherche développement = quand il y a tous il y a alors l’innovation sur le marché. Les inégalités font partie de la croissance et peuvent avoir des impacts si elles sont trop fortes La croissance endogène : la croissance économique dépend du volume des facteurs de production (W et K) ; il s’agit alors d’une croissance extensive. Elle dépend également de la qualité de ces facteurs qui permet, à qualité égale ou moindre, de les rendre plus productif ; il s’agit alors d’une croissance intensive. Cette productivité globale des facteurs est rendue possible grâce à l’introduction du progrès technique qui se diffuse par les innovations générés par le système productif ; il s’agit alors d’une croissance endogène. Pour les théoriciens de la croissance endogène, les investissements permettent la croissance en générant des externalités positives et des gains de productivité. Cela permet l’accumulation de K sous différentes formes ; physique et technologique (par Paul Römer de 1976 à 1986), humain (par GARY Becker en 1967) et public Robert Baro en 1991). Tout cela permet de faire des gains de productivité et des créations de richesse qui permettent de financer les investissements et l’augmentation de K humain. Loi des rendements décroissants formulés par David Ricardo (économiste anglais) Dans son ouvrage qui s’intitule « principe des économies politiques et de l’impôt » en 1817, que la production utilise deux facteurs : si la quantité de K est fixe et qu’on augmente la quantité de W, chaque travailleur supplémentaire à une productivité moins importante donc la productivité marginale est décroissante. Le droit de propriété= droit exclusif de jouissance d’un bien ou d’un service. Le droit intègre une institution. Le droit de propriété est indispensable à l’économie et la croissance. L'État a l’obligation de protéger les droits de propriété par exemple avec les brevets qui sont un moyen de protéger comme le droit de propriété intellectuelle. Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la production ? La mondialisation est un phénomène très ancien. Elle a connu un développement particulier au 16ème siècle et au 19ème siècle à l’époque de la révolution industrielle. Dès le début de la mondialisation, marchandise et K ont tout le temps circulé ensemble. La croissance des exportations est toujours supérieure à la croissance économique cela signifie que chaque année les pays exportent une part de + en + importante de leurs Pib et cette augmentation est plus forte que la croissance économique. Les échanges internationaux sont équilibrés, rien de très anormal. Mais dans les années 2000, 2010 les échanges deviennent déséquilibrés. Les états unis sont fortement déficitaires de la Chine. C’est une menace car les Etats-Unis s’endettent en émettant des bons de trésors. La Chine achète fortement leurs bons de trésors. La chine est devenue le premier exportateur mondial en 2010 en détrônant l’Allemagne car c’est un pays avec énormément de ressources différentes et une main d’œuvre qualifiée à faible coût donc beaucoup de production. Oui les échanges mondiaux sont de plus en plus déséquilibrés avec des pays excédentaires comme l’Allemagne ou la Chine par exemple Théorie d’Adam Smith : théorie de l’avantage absolue (1776) : chaque pays a intérêt à se spécialisé dans la production ou son avantage est le + grand ou le + important ou la production qu’il fait à meilleur coût et donc à importer ce qu’il ne produit pas lui-même. Il résulte de cela plusieurs choses : les pays vont se spécialiser ce qui engendre une complaritée des Nations entre elles. Les avantages comparatifs selon Ricardo (1817) Coût relatif : coût d’un bien exprimé dans un autre Prix relatif : prix d’un bien exprimé dans un autre. C’est un économiste libéral qui se situe dans la continuité des idées de Smith. Le commerce international emmène à la spécialisation des pays qui font du commerce entre eux. Chaque pays a intérêt à se spécialiser dans la production ou son avantage comparatif est le plus grand. D’après le théorème HOS (Hecksher, Ohlin, Samuelson) chaque pays a intérêt à se spécialisé dans la production qui utilise le plus le facteur de production que le pays a le + en abondance, et chaque pays à intérêt à emporter le facteur qui chez lui est rare. PAYS A PAYS B Dotation de facteurs de production Beaucoup de W Peu de K Beaucoup de K Peu de W Spécialisation Production et exportation bien incorporant beaucoup de M.O Production et EXP de biens incorporant beaucoup de K. Le théorème HOS = une théorie sur la spécialisation basée sur la production différentielle en facteur de production Dans les années 1950 Wassily Leontief, économiste américain, étudie le fonctionnement de l’économie américaine et les relations entre les différentes tranches de cette économie. Il est amené à exposer un paradoxe : - Les Etats Unis sont une économie fondée sur le K, économie à forte intensité capitalistique. - Mais il découvre que les américains possèdent beaucoup de W donc c’est un paradoxe. Le paradoxe est résolu si l’on prend en compte la productivité du W. GATT : Général agreement on Tarifs and Trade. Son but est de favoriser la reprise des échanges internationaux. Ils vont utilisés 2 moyens : - baisse des tarifs douaniers - Taxes à l'entrée des produits dans un pays OMC : l’organisation mondiale du commerce c’est une organisation internationale qui s’occupe des règles régissant le commerce international entre les pays En 1995 le GATT est transformé et devient l’OMC. Elle a des moyens de pression sur des pays qui n’existaient pas à l’époque du GATT. (Par exemple : dans l’OMC existe l’ORD : organe du règlement des différends.)

« Préparation oral SES Chapitre 1 : Quels sont les sources et les défis de la croissance économique La croissance économique : D’après Simon Kuznets, la croissance économique c’est la hausse à long terme, la capacité à offrir davantage à la population une gamme sans cesse élargie de bien économique. Cette hausse est fondée tout d’abord sur le progrès technique qui permet des gains de productivités mais aussi des transformations sociales, politiques et culturelles. La croissance économique est un phénomène qui se caractérise par la durée et peut entraîner également des transformations importantes et profondes, dites des transformations structurelles qui concernent autant l’économie que la société. On peut mesurer la croissance économique par la hausse de la croissance du PIB. PIB : c’est un indicateur économique, un agrégat avec la somme de toutes les valeurs ajoutées(VA) de toutes les unités économiques pendant un an créé par le système productif PIB en valeur Avec les effets de l’inflation, exprimée en monnaie de l’année Ce sont des euros courants PIB en volume Sans les effets de l’inflation Euro constant par rapport à une année de référence. Fernand Braudel : c’est un historien de la longue durée, qui a mis en place la notion d’économie-monde (des livres de 1970) qui explique le décollage économique de l’Orient. Economie monde : c’est un espace économique qui est cohérent ou il n’y a pas de frontière, qui a un pouvoir propre sur le plan économique. Braudel découvre que les centres de l’économie-monde se sont déplacés au cours de l’histoire. Au 12ème siècle : E.M ; c’est la méditerranée avec l’Italie. A partir du 16ème siècle : E.M se déplace dans le nord, et s'élargit, avec la mise en place de commerce avec les états unis. Avec la Révolution industrielle cela va davantage se diffuser. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles