Aide en Philo

exemple de sythèse de culture générale prépa ECG: Les contes de fées - Bruno Bettelheim, Perrault

Extrait du document

« Synthèse de texte, dossier lettres, culture générale, prépa ECG, champollion Texte 1 (Bruno Bettelheim) 1 : le conte de fée est le seul livre qui participe au développement personnel de l’enfant => importance du conte 2 : le conte de fait suit l’enfant durant toute la première partie de sa vie, guide l’enfant avec des messages cachés du conte, qui l’oriente dans son évolution => rôle d’une vision positive de l’enfant (dictée de façon implicite dans les contes) 3 : la morale tient une place imp dans le conte, libérée par la portée psycho mais aussi et surtout les qualités littéraire du conte => le conte = œuvre d’art à l’Etat pur => ce sont ces deux aspects combinés qui provoque son succès et la puissance de l’impact chez l’enfant 4 : le conte = véritable œuvre d’art, que l’enfant comprend et interprète de manière différente en fonction de son âge, de ses besoins, de sa maturité, … 5 : le conte de fée ne transmet pas que des morales psychologiques « neutre », mais bien des morale axées, sur l’importance de la religion chrétienne notamment, l’héritage culturel (exemple des frères Grimm). Le morale n’est pas un livre neutre et apporte en plus d’une éducation morale, une éducation religieuse aux enfants, qui s’en imprègnent inconsciemment 6 : les folkloristes étudient en détail la signification de chaque œuvre (ex du petit chaperon rouge : avalé par le loup = la nuit qui absorbe le jour, le mal qui domine le bien…) Or ces significations, les parents n’y prêtent pas attention puisqu’ils les considèrent comme trop éloignées du monde actuelle et de ce que l’enfant lui-même pourrait comprendre (monde de la nature et des déités) 7 : les contes de fées => pluralité des thèmes abordés : chacun, en fonction de son milieu d’évolution, de sa vie qu’il mène, de ces croyances s’identifie ou non dans les éventuels messages. (ex : les religieux s’identifient pleinement dans les contes abordant les thème religieux, alors que les autres n’y prêtent pas attention) CCL de ce que ce texte raconte : les contes de fées sont bondés de messages multiples : de la morale du bon savoir vivre, à l’importance de la religion, et accompagne l’enfant à travers son évolution. De manière implicite, il est certain que le conte arrive à faire passer des message, mais l’enfant leur accorde de l’importance ou non en fonction de son milieux social, de ses croyance, de sa maturité… Texte 2 : (Marc Soriano) 1 : Perrault, à travers ces contes, fait ressurgir des histoires anciennes et révolues, en supprimant tout aspect religieux et en ajoutant soigneusement de l’ironie. Il modernise en fait le merveilleux du type ancien, vers un merveilleux actuel sous de nouvelles formes variées. Il nous fait découvrir des histoire ancienne, à travers un style moderne et attrayant, pour mettre en lumière la réalité quotidienne souvent méconnue. => Perrault recourt aux sous-entendus et à l’ironie pour ne pas choquer son nouveau public. 2-3 : Perrault met en avant l’évolution des superstitions grâce à la science actuelle, mais qui prend du temps à se diffuser 4 : ces contes de Perrault mêlant les traditions anciennes et nouvelles sont bien souvent contradictoires dans lequel l’homme ne peux se reconnaitre, il représente l’incohérence des hommes entre eux et joue un rôle de compensation, et de diminution des tensions. Perrault recourt aux sous-entendus et à l’ironie pour ne pas choquer son nouveau public. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles