Aide en Philo

AVANTAGES ET INCONVENIENTS DE LA SOCIETE

Publié le 29/06/2022

Extrait du document

« INTRODUCTION Du point de vue philosophique, le mot « société » est ambigu : il désigne à la fois un ensemble de relations spontanées, fondées sur des rapports de dépendance, et un ensemble de relations fondées sur un accord réciproque (société civile). Dans le premier cas, contrairement au second, la société ne signifie pas une association volontaire. Elle relève toujours des intérêts particuliers ; son objet n’est jamais l’intérêt général. Elle n’obéit pas à une logique d’ensemble ; elle se régule elle-même par tâtonnement, négociation ou conflit. Elle ne concerne pas directement la sphère publique. La société a des règles non instituées, comme la bienséance ou le savoir-vivre. I. DEFINITION Du latin socius, compagnon, allié, la société s'oppose à l'individu isolé et désigne un groupe organisé d'individus. Lorsque l'on parle de société humaine, c'est pour l'opposer à la nature, et du point de vue de la culture, elle signifie des institutions, des traditions communes, une histoire. La société humaine se distingue en philosophie politique de l’État : la société est l'ensemble des citoyens ou des sujets, qui constitue « la société civile », l’État est l'instance dirigeante de ces citoyens, le gouvernement. Dans la POLITIQUE, ARISTOTE affirme « l’homme est par nature un " zoon politikoon" ( animal politique )……celui qui vit naturellement sans société est ou un dégradé, ou un dieu ». Cette affirmation aristotélicienne signifie simplement que tout vivant a naturellement besoin de ses semblables parce qu’il est animé d’un instinct de procréation, de conservation de l’espèce et d’un instinct qui vise la satisfaction d’un besoin de nutrition, d’habitat etc.… ( C’est pourquoi, on est bien autorisé à parler de société animale comme de société humaine. Les animaux, par exemple les abeilles et les fourmis sont tellement bien organisés que certains de leurs taches sont improprement appelés ‘’TRAVAIL‘’ sans compter cette hiérarchisation rigoureuse entre les membres d’une même espèce. On peut à partir de cette réflexion définir la société comme une association d’être vivant à la fois coordonnée et hiérarchisée naturellement. La société forme alors une structure c'est-à-dire selon Claude Levy STRAUSS, un ensemble dont les différentes parties sont inter-reliées. Un groupe de vingt (20) personnes ou plus, n’entretenant pas de rapport peut être considérer non pas comme une structure mais comme un ensemble amorphe. Il faut simplement ajouter que ce qui structure la société humaine c’est non seulement la nature ( instinct de procréation, de grégarité…) mais aussi et surtout la culture. Ainsi il ya lieu de se demander maintenant quelle est la signification véritable de la société pour l’individu et en particulier l’homme ? II. NECESSITE DE LA SOCIETE Toute société est composée d’individus et ces derniers sont ses éléments constitutifs. C’est d’ailleurs la raison pour la quelle l’état de nature est rejeté car considéré comme fiction. Pour »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles