Aide en Philo

fiche méthode pour réaliser une explication de texte niveau terminal

Publié le 02/03/2022

Extrait du document

« L’EXPLICATION DE TEXTE 2 conseils pour ne pas « rater » le texte :  Toujours créditer a priori le texte de sa cohérence.  Questionner le texte et chercher les réponses de ces questions dans le texte au lieu de le décrire (cela permettra de rentrer dans sa dynamique au lieu d’y rester extérieur et de paraphraser le texte). Comme pour la dissertation, un travail préparatoire méthodique au brouillon est nécessaire à la réussite de l’exercice. Lire plusieurs fois le texte, crayon en main, chaque relecture devant permettre de rentrer davantage dans le texte et d’y trouver les éléments requis à la fois pour la compréhension du texte et la rédaction du devoir. 1ère lecture : elle doit permettre de dégager le thème du texte, son objet. De quoi est-il question dans ce texte ? De quoi ça parle ? (toujours un mot ou un groupe de mots) But : savoir de quoi parle le texte. 2ème lecture : identification des différents éléments grammaticaux significatifs (§, mots de liaison, ponctuation, conjugaison) But : identifier les grandes étapes pour en parler. 3ème lecture : repérage des mots qui paraissent importants (notions du programme mais aussi repères …). Les lister au brouillon et les définir en fonction du contexte. « Que signifie ce mot ? Dans ce texte ? Pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? De quel(s) terme(s) se distingue-t-il ? A quoi s’oppose-t-il ? Voir ensuite quels sont les liens entre ces termes (faire des flèches par exemple pour relier des termes). Il s’agit de dégager l’enchaînement et l’organisation des concepts présents dans le texte. But : savoir comment le texte parle plus précisément du thème. 4ème lecture : en utilisant le résultat des lectures qui précèdent, identifiez les étapes de l’argumentation. Cherchez à voir quand on change d’idée. Ce n’est pas toujours à chaque phrase nouvelle. (Passage du découpage formel de la 2ème lecture au sens des différentes étapes) But : savoir comment le texte progresse d’un point de départ vers une solution Le travail préparatoire a pour effet, dans un 1er temps, de déconstruire, décomposer le texte pour le reconstruire ou le recomposer ensuite. A l’issue de travail il est possible d’identifier précisément la thèse, laquelle constitue la proposition de solution à une question, laquelle pose problème. RMQ : la thèse (solution au questionnement de l’auteur et que le texte est censé régler) n’est, le plus souvent, pas posée explicitement (c’est-à-dire en toutes lettres) dans une phrase du texte. Il faut donc la retrouver, la reconstruire ; sachant qu’elle doit rendre compte de l’ensemble du texte. Page 1 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles