Aide en Philo

Les colchiques d'Apollinaire

Publié le 29/06/2022

Extrait du document

apollinaire

« Fiche Analyse Linéaire « Les Colchiques » Durant le XXème siècle, de nouveaux mouvements apparaissent tel que le surréalisme, un mouvement littéraire et artistique qui vise à libérer la création de toute contrainte et de toute logique en pouvant utiliser l’absurde et l’irrationnel. Le poète Guillaume Apollinaire faisant parti de ce mouvement, naît le 26 août 1880 à Rome, d'une mère polonaise et d'un père italien. A 20 ans, il s’installe à Paris et devient précurseur chez la Vicomtesse de Milhau qu’il suit dans ses voyages en Allemagne et en Autriche et il rencontre Annie Playden, la gouvernante anglaise de la famille dont il tombe éperdument amoureux et entretient d’autres liaisons durant sa vie avec Louise ou encore la peintre Marie Laurencin. Considéré comme l'un des poètes français les plus importants du XXe siècle, il est l'auteur de poèmes tels Zone, La Chanson du mal-aimé, ou encore les colchiques », un court poème en vers irréguliers, principalement des alexandrins, où Apollinaire proclame son amour envers Annie Playden, à travers la description d’un tableau champêtre, caractérisé par les colchiques, des fleurs vénéneuses provenant de la Colchide, le pays de la magicienne médée, une femme maléfique et cruelle. Comment Apollinaire détourne-t’il la tradition lyrique de ce poème ? Nous étudieront d’abord le placement d’un cadre faussement paisible dans la première strophe, puis l’irruption de la vie dans la deuxième et en finissant enfin par l’écoulement du temps lors de la dernière strophe. Général :  poème désorganisé : o 7 vers o Quintile 5 vers o Tercet 3 vers ¤ 12-14 vers ¤ Vers 2 et 3 disloqués en 2 hexasyllabes    Lyrisme Nouveau Détournement de la tradition lyrique détournement du motif de la femme fleur ( Contre-Blason ) o Blason  Rose de Ronçart  femme désirée, belle o Contre-Blason  Colchique d’Apollinaire  Femme fatale, toxique, dangereuse *colchiques :  Herbe de colchide du pays de la magicienne Médée :  Femme maléfique  Mère cruelle 1ère strophe : Le pré est vénéneux mais joli en automne Les vaches y paissant Lentement s'empoisonnent Le colchique couleur de cerne et de lilas Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-là Violâtres comme leur cerne et comme cet automne Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne  Champ lexical nature : « vaches », « pré », « fleurit »  Cadre champêtre »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles