Aide en Philo

exposé sur le spleen baudelairien

Extrait du document

« Exposé Spleen : INTRO: Charles Baudelaire (dandy esthète)(1821-1867) , poète français du XIXème siècle, est à l’origine du terme de “spleen” dont nous allons parler aujourd’hui. Ce terme, ses caractéristiques et sa mise en correspondance sont présents dans son recueil Les Fleurs du Mal (1857 puis 1861). PARTIE 1: qu’est ce que le spleen? Définition spleen : Mélancolie sans cause précise Origine : Anglais. spleen, rate et mélancolie (en vertu de la vieille hypothèse médicale qui plaçait la cause de la mélancolie dans la rate) - Le Spleen est constitutif de la poésie baudelairienne car c’est cela qu’il raconte et met en scène, son mal être, son incapacité à vivre dans le monde qui est le sien. Beaucoup de poètes de son époque ressentent la même inadaptation Caractéristiques du spleen : -le noir et tous les éléments nocturnes ; la sensation d’étouffement, d’enfermement, la mort ; cf spleen (lV): “Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle” Bas et lourd + pèse + couvercle= étouffement, enfermement -le sentiment d’extrême solitude, d’isolement ; -aspects météorologiques: la pluie, le brouillard, les nuages, la fumée ; cf spleen lll: “Je suis comme le roi d’un pays pluvieux” cf spleen lV: “quand la pluie étalant ses immenses traînées/ d’une vaste prison imite les barreaux” = spleen météo+enfermement -Toutes les figures mythologiques ou bibliques de damnés, tous les exclus de l’histoire et des légendes ; la chute, se sentir happé vers les profondeurs… cf toute la section “révolte” pour figures bibliques (encourage le reniement de saint Pierre: “Saint Pierre a renié Jésus...il a bien fait”, encourage crime de Caïn et »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles