Aide en Philo

grand oral: chimie organique: Comment limiter l’impact environnemental d’une synthèse organique?

Extrait du document

« Grand Oral Physique-Chimie Comment limiter l’impact environnemental d’une synthese organique? Intro: L'industrie chimique s'est considérablement développée au cours du vingtième siècle, et plus particulièrement après la deuxième guerre mondiale. La chimie fait aujourd'hui partie de notre quotidien : l'essentiel des produits que nous consommons ou utilisons ont, au moins à une étape de leur fabrication, un lien avec l'industrie chimique.Cependant, l'image de la chimie auprès du public s'est progressivement dégradée au rythme de catastrophes aux conséquences humaines ou écologiques lourdes. La prise de conscience relativement récente de l'étendue et des effets de cette pollution a imposé une réflexion sur une « réforme de la chimie » et ainsi le développement de la « chimie verte » et ses 12 principes. La chimie verte a pour but de concevoir et de développer des produits et des procédés chimiques permettant de réduire ou d'éliminer l'utilisation et la synthèse de substances dangereuses par plusieurs points: I.Differentes facons: Tout d’abord, le choix des matières premières. Tel que l’impact environnemental de la matière première omniprésente en chimie, le pétrole auquel notre civilisation actuelle est devenue dépendante. Qui se dévoile épuisable et grandement polluante la chimie verte amène ainsi à l'utilisation de ressources naturelles renouvelables.Tel que les biocarburants produits en grandes quantités par l’agriculture et sont moins polluants que l’extraction pétrolières.Le rejet du CO2 par les biocarburants est compensé par la consommation des plantes lors de leur croissance, le bilan carbons est meilleure; Cependant,leurs productions comporte de nombreuses inconvénients tel que l'utilisation de pesticides. Par le suite,l'importance du choix et de l’impact des réactions chimiques,il arrive que seule une des espèces chimiques synthétisées soit réellement utile Les autres peuvent être toxiques. De plus cela entraîne inévitablement des pertes.ainsi pour optimiser une synthèse en chimie afin de minimiser le nombre de réactions et les pertes s on peut: 1. jouer sur le choix des solvants:optimiser l’extraction de l’espèce chimique voulue et de prendre en compte des critères environnementaux : solvants non toxiques, non volatils. 2. jouer sur le choix des catalyseurs:La catalyse consiste à utiliser une espèce chimique qui accélère une réaction chimique sans en modifier le bilan L’avantage immédiat est l’économie d’énergie, puisqu’il n’y a plus besoin de chauffer le système ou de le porter à de hautes pressions. 3. notion de chimie douce:synthèses chimiques qui se déroulent dans des conditions proches des conditions classiques : température ambiante, pression atmosphérique, pH neutre, etc. Enfin, pour permettre une parfait optimisation de la synthèse il faut prendre en compte la gestion des déchets par: 1. la limitation des déchets: via par exemple l'économie d'électron:une approche qui cherche à maximiser le nombre d'atomes de réactifs transformés en produit au cours de la synthèse et d’ainsi réduire la quantité de résidus de réaction, voire de les supprimer totalement. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles