Aide en Philo

Les biotechnologies et humanisme

Extrait du document

humanisme
La place qu'occupe l'homme dans la nature est une question très cruciale sur laquelle beaucoup d'auteurs ont prononcé. Pour certains, l'homme est un être singulier qui a bénéficié d'une grâce divine et qui a de mainmise sur tous les autres êtres vivants et pour d'autres, il est simplement un être vivant parmi tant d'autres donc n'en peut être vu autrement. La divergence des différentes conceptions ont fait qu'on n'a pas une idée exacte de sa position dans la nature. Les différentes conceptions qui ont polémiqué sont: les différentes traditions populaires et la religion, la conception d'Aristote, de Linné, de Lamarck, de Darwin, de Buffon, de Copernic et celle de Galilée. Section 1 : Les traditions populaires et la religion. Selon les différentes traditions populaires et la religion, l'homme est un être singulier. Et la question de sa singularité est originelle. C'est ce qu'on peut croire dans la Genèse qui notifiait : << l'homme a été créé à l'image de Dieu>>, ce qui le place dans une position prééminente sur terre et dans le cosmos. Cette conception a donc accordé un grand crédit de grandeur à l'homme sur tous les autres êtres vivants. C'est d'ailleurs une conception à laquelle maints ont cru pendant longtemps et elle est restée inchangée. Elle a été renforcée par la fameuse géocentrique d'Aristote qui a pris la terre pour le centre de l'univers. Section 2:La conception de Linné et de Buffon. Ce que la postérité retient essentiellement de Linné, et avec raison, c'est la mise en place d'un principe de la classification des espaces vivantes en deux lots : le lot des végétaux et celui des animaux et y intègre l'homme. Il est reconnu pour avoir défendu la thèse du fixisme, selon laquelle, les espèces vivantes n'évoluent pas, ne se transforment pas car elles ont été créées, selon le célèbre naturaliste, dès le commencement par Dieu, telles qu'elles nous apparaissent encore aujourd'hui. De son côté, Buffon a basé ses travaux sur la possibilité d'une transformation des espèces vivantes, à l'origine de leur variabilité. Pour Buffon en effet, l'âne et le cheval pourraient dériver l'un de l'autre, l'âne étant un cheval dégénéré en quelque sorte en cours du temps, il ajoute : << si l'on admet [....] que l'âne soit de la famille du cheval, et qu'il n'en diffère que parce qu'il a dégénéré, on pourra dire également que le singe est de la famille de l'homme, que c'est un homme dégénéré, que l'homme et le singe ont une origine commune comme le cheval et l'âne.>> Malgré leurs efforts, ces deux ont épouvanté d'audace à y remettre en cause le créationnisme. Ils ont rejoint finalement, malgré toutes démonstrations, la religion pour qui les espèces vivantes

« PROTOCOLE DE CHERCHE. Thème : " LES BIOTECHNOLOGIES ET L'HUMANISME" AXEL KAHN. DANS: ET L'HOMME DANS TOUT ÇA DE IDENTIFICATION Problème : Comment les Biotechnologies ont-elles impacté les valeurs humaines ? PLAN DE RECHERCHE Introduction Chapitre 1: Clarification conceptuelle Section 1: Biotechnologies Section 2: L'humanisme Section 3 : Clonage Section 4: Écologie Chapitre 2: LA PLACE DE L'HOMME DANS LA NATURE. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles