Aide en Philo

L'homme est-il naturellement artiste?

Extrait du document

« Introduction Se demander si l'homme, individuellement ou génériquement, est naturellement artiste revient à s'interroger sur les sources de la création humaine. Contrairement à l'artisan qui applique les règles de son savoir-faire, l'artiste est plutôt du côté de l'invention, de l'innovation. La cohérence de son oeuvre n'est pas un ordre calculé mais un style qui s'est imposé sans avoir été recherché. Il y a bien sûr chez n'importe quel artiste du savoir-faire, une connaissance aiguë de divers matériaux par exemple. Mais au-delà de cette technique il y a aussi dans l'art quelque chose d'aveugle et d'inspiré qui l'apparente à l'élan spontané de la nature. Dans l'art, l'homme renoue-t-il avec la nature ? Est-ce la nature qui pousse l'homme à la création artistique ? Ou bien faut-il chercher dans la culture les sources de l'oeuvre d'art ? 1. L'homme est naturellement artiste A. La nature est artiste a) Qu'est-ce que la nature ? Entendue dans son sens le plus ancien, la nature est le principe d'un ordre spontané qui se manifeste par excellence dans l'organisation du vivant. Est naturel ce qui naît (nascior en latin), croît, se développe par soi-même de façon ordonnée et harmonieuse. Dans le contexte de cette problématique, le naturel n'est pas du côté du singulier, de l'innovation mais au contraire de la répétition, du régulier. La nature ne crée pas, elle reproduit. Ce qui se distingue en elle est de l'ordre du « raté », de la monstruosité ; l'originalité est contre nature. b) Quel est l'art de la nature ? Si la nature se contente de reproduire, avec plus ou moins de bonheur, des types, des formes immuables, son « art », dont tout être vivant serait l'oeuvre, est davantage celui de l'artisan que celui de l'artiste. La différence entre la technique humaine et l'art de la nature est que la première est le produit de la nécessité et du besoin tandis que le second paraît libre et gratuit. c) En quoi l'art humain est-il naturel ? Précisons comment l'homme, en devenant artiste, participe de cet art naturel dont nous venons d'exposer le principe. En tant qu'être vivant, tout homme est non pas artiste mais oeuvre de la nature. L'homme n'est artiste qu'à la condition de rivaliser, par sa propre production, avec l'art naturel. C'est en ce sens qu'on peut comprendre le projet d'imitation de la nature. Le travail de l'artiste peut se concevoir comme la lente décantation, en l'esprit, puis dans l'oeuvre du créateur, de formes naturelles. De l'Antiquité jusqu'au XVIIe siècle, l'art n'a d'ailleurs pas été compris autrement : sa mission n'était pas d'innover mais de découvrir, de montrer une nature (idéale, secrète, authentique...) que le commun des mortels ne savait pas deviner au coeur des apparences sensibles. Peut-être convient-il de se défaire de ce goût pour l'original qui a conduit l'art, à partir du XVIIIe siècle, à ne plus se penser autrement que comme un processus de création et de singularisation. B. Le génie est naturel Mais la thèse d'une naturalité du travail de l'artiste peut s'entendre d'une autre manière. a) La création est contre nature Si l'on défend la conception d'un art essentiellement créateur, il va de soi qu'on ne peut lui assigner comme tâche d'imiter des modèles imposés par la nature ou par une quelconque instance. Au contraire, le créateur doit se délivrer de la tyrannie des formes naturelles et savoir inventer ses propres « monstruosités ». L'art qui crée est contre nature. Ce faisant, l'artiste rivaliserait avec la nature, non plus cette fois pour se surpasser dans la réalisation de ses formes mais pour lui en opposer d'autres. La vocation de la création est alors d'explorer l'imaginaire, non de s'asservir à un modèle, fût-il naturel. b) En quel sens l'art génial est-il naturel ? Cette opposition entre la nature et la création se résout toutefois dans la théorie romantique du génie. En effet, ce que l'artiste crée, quand celui-ci n'est pas un simple technicien, est un véritable monde, une oeuvre unique presque aussi riche, étonnante et inépuisable qu'une nature. Le génie n'exprime pas un tempérament hors du commun, un don extraordinaire. Il accouche d'une oeuvre comme le Créateur engendre le Monde. Si l'art du génie est naturel, ce n'est pas parce qu'il imite la nature existante mais parce que comme elle, il donne naissance à une totalité singulière de formes sans précédents. Par son art, l'artiste participe au mystère de la création naturelle. Quelle que soit l'idée que l'on se fait de l'art et de sa naturalité, il semble que la condition de l'artiste soit toujours individuelle : il n'est pas donné à tout homme d'exceller dans l'art d'imiter la nature ni d'être un génie. Mais il faut nous demander à présent si ce lien entre l'art et la nature est légitime, s'il n'occulte pas la véritable essence du fait artistique. 2. L'homme est culturellement artiste A. L'art comme fait de culture a) L'art, témoignage de l'esprit »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles