Aide en Philo

La Commune de Paris

Publié le 18/07/2022

Extrait du document

« La Commune de Paris Le mot « commune » remonte au Moyen-Age. Il désigne l’émancipation des habitants des villes par rapport au comte ou à l’évêque, et plus généralement par rapport au système féodal fondé sur la possession de la terre et sur les campagnes. Il possède donc déjà, dès le XIIème siècle, une connotation subversive. Avec un C majuscule, le mot renvoie au mouvement insurrectionnel du peuple parisien, entre le 18 mars et le 28 mai 1871, un mouvement éphémère de 72 jours, né du refus de la défaite de 1870 contre la Prusse, et écrasé dans le sang par le gouvernement d’Adolphe Thiers replié à Versailles. La mémoire de la Commune est célébrée chaque année, en mai, au mur des fédérés, dans le cimetière du Père Lachaise, comme un évènement majeur de l’histoire républicaine. La Commune plonge ses racines dans une histoire séculaire et dans un contexte dramatique immédiat : 1/- Une histoire séculaire : Au plan politique : elle s’inscrit dans une tradition révolutionnaire et républicaine impulsée par Paris depuis 1789, une tradition qui parcourt tout le XIXème siècle, ponctuée par les révolutions inachevées de 1830 et de 1848. Les Communards sont animés de la même ferveur patriotique que celle des Sans-Culottes et des soldats de l’An II. Politiquement, la Commune plonge aussi ses racines dans l’émergence, à la fin nd du 2 Empire, d’un important parti républicain opposé au bonapartisme et au monarchisme, parti incarné par Gambetta dans son discours de Belleville de 1869, un véritable discours-programme, qui anticipe déjà les mesures-clés de la IIIème République : liberté de la Presse (1881) ; lois scolaires de Jules Ferry (1881-82) ; séparation de l’Eglise et de l’Etat (1905)1. Ce militantisme politique s’est accompagné au cours du siècle d’un militantisme ouvrier dans les principales villes industrielles nourries par un important exode rural (Paris, Lyon, Marseille ; Le Creusot, qui compte 10 000 ouvriers en 1870, où Eugène Schneider pratique le paternalisme – création de logements de type coron avec jardinets ; caisse de secours…-non par philanthropie, mais pour éloigner les ouvriers du cabaret et faire pression sur les salaires). Dans ces villes industrielles ont déjà éclaté des grèves et des révoltes (ex : la révolte des canuts dans les années 30 à Lyon, la grève de 1870 au Creusot pour laquelle Schneider, président du « Corps Législatif » (Assemblée Nationale d’alors) a fait venir 4 000 hommes de troupe …). Nées de la révolution manufacturière, les classes laborieuses –les « prolétaires »- qui réclament une République sociale, sont devenues pour les possédants des classes dangereuses, les « Rouges», travaillées par les doctrines socialistes, en particulier par le marxisme, qui a donné une base scientifique à la 1 1 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles