Aide en Philo

au bonheur des dames film questions

Extrait du document

« Questions sur le film: Les réponses aux questions doivent être argumentées. Une réponse en une ligne ne suffit pas, sauf s’il s’agit juste de citer des éléments. 1) Résumez l’histoire du film. Qu’est-ce qui intéresse Zola dans Au bonheur des Dames ? Dans le film, on suit la jeune Denise Baudu, une provinciale orpheline qui se rend vivre chez son oncle à Paris. En arrivant, elle est éblouie et subjuguée par l’imposante vue du magasin « Au Bonheur des Dames ». Elle semble minuscule à coté du géant qu’est le magasin. Elle se retourne ensuite, et aperçoit la petite boutique de son oncle, triste et sans clients. Après avoir trouvé du travail au Bonheur des Dames, grâce à Octave, elle travaille en tant que mannequin pour aider son oncle à gagner de l’argent. Elle se rapproche peu à peu d’Octave, alors que son oncle sombre dans la faillite. Octave, lui, agrandit son magasin et effectue des travaux pour l’élargir. Au cours de l’histoire, on voit l’oncle Baudu peu à peu sombrer pendant qu’Octave enchaîne les succès. A la fin, alors que Genevieve se meurt, Denise insiste pour qu’elle voie son fiancé une dernière fois. L’oncle Baudu reçoit une lettre d’expulsion et sombre complètement dans la folie. Il est tué par accident peu de temps après. Ici, Zola s’intéresse particulièrement à la révolution industrielle en Europe au cours du XIXème siècle. En effet, le progrès technique bouleverse les facons de penser et d’agir et transforme la face du commerce. Ainsi émergent de grands magasins qui prennent de l’importance, au détriment des petites boutiques. Zola documente l’impact du progrès sur le triomphe des grands magasins durant le Second Empire. 2) Étudiez le personnage d’Octave Mouret dans le film (statut, activité, caractère, actions, etc.). Comment a-t-il évolué depuis Pot-Bouille ? Octave Mouret est certes toujours l’homme charismatique et charmeur que nous avons rencontré dans Pot-Bouille : il utilise toujours les femmes autour de lui pour obtenir ce qu’il veut. Mais il a evolué dans la société : il est passé de petit vendeur à chef de rayon, puis finalement copropriétaire (puis seul et unique propriétaire) d'une énorme maison. Il grimpe les échelons, monte dans la hiérarchie sociale si bien que dans le film, il est considéré comme un grand commerçant. L’oncle Baudu le traite de « charlatan », mais un autre terme serait « stratégique ». En effet, dès Pot-Bouille, il impressionne Madame Hédouin par ses tactiques commerciales. Il parvient toujours à ses fins, et semble pourvu de toutes les qualités. C’est un jeune homme dont le succès est presque à la hauteur de son ambition. Seule Denise parvient à le déstabiliser (il se remet en question) et faire émerger un côté plus doux et passionné que nous ne connaissions pas. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles