Aide en Philo

Les idées démocratiques de Tocqueville

Extrait du document

« LES IDÉES DÉMOCRATIQUES DE TOCQUEVILLE BIOGRAPHIE : Alexis de Tocqueville était un universitaire qui s’est imposé comme l’un des grands penseurs politiques de son époque. Il y a plus d’un siècle et demi, alors que la plupart des gens étaient gouvernés par des rois, il a déclaré que l’avenir appartenait à la démocratie. Il a expliqué ce qui était nécessaire pour que la démocratie fonctionne et comment elle pouvait contribuer à protéger la liberté humaine. Dans le même temps, il a mis en garde contre le fait qu’un État-providence pouvait séduire les gens et les asservir. Il a vu pourquoi le socialisme doit mener à l’esclavage. Tocqueville a misé sur la liberté. « J’ai un amour passionné pour la liberté, le droit, le respect des droits », écrivait-il. « Je ne suis ni du parti révolutionnaire ni du parti conservateur… La liberté est ma première passion. » 1- DÉFINITION DE LA DÉMOCRATIE Tocqueville hésite entre trois définitions possibles de la démocratie et variant selon le fait générateur. La première entend la démocratie comme un état social et donc l’essence de la démocratie est l’égalité des conditions. C’est ce que disait déjà Colar ou Guizot. La deuxième définition entend la démocratie en un sens politique et donc il y a démocratie en cas de souveraineté du peuple. La troisième définition entend la démocratie comme le type de société dans lequel l’opinion publique domine. Ainsi, le politique et le social sont combinés dans la troisième définition car c’est une forme non juridique de la souveraineté. Il commence par la démocratie sociale car il se rend compte que la démocratie transforme le lien social. Il observe un abandon de ce qu’il appelle le patronage et les influences familiales qui caractérisait les sociétés aristocratiques (ou société holiste) dans lesquelles l’individu n’est pas libre de sa communauté et ne peut donc pas tout choisir (mariage par exemple). Aux Etats Unis, cela a disparu et c’est ce que Tocqueville observe. A la place, il y a une logique de l’individualisme qui s’est installée et donc dorénavant les actions des hommes n’ont plus que deux sources : la volonté individuelle et la volonté générale (donc les lois auxquelles l’homme est soumis). Le résultat sur le plan sociologique est qu’un État social démocratique est un État dans lequel il n’y a presque plus d’influence individuelle. C’est aux Etats Unis que Tocqueville comprend la possibilité d’un individualisme absolu parce qu’il est égalitaire. C’est dans l’ouest qu’on peut observer la démocratie parvenu à sa dernière limite. Les habitants ne se connaissent à peine les uns les autres, chacun ignore l’histoire de son plus proche voisin; Il poursuit qu’on échappe aux influences mais aussi à la naturelle aristocratie qui découle des lumières et de la vertu. La démocratie à son terme est donc la dissolution de la société. 2- L'ADVERSITÉ ENTRE LA DÉMOCRATIE ET L’ARISTOCRATIE »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles