Aide en Philo

comment est strucuré la sociétée francaise

Extrait du document

« La société est structurée et hiérarchisée : c'est la stratification sociale. La stratification sociale désigne l'ordre des positions différenciées dans l'organisation sociale, économique et politique d'une société. Elle consiste en une hiérarchie de positions sociales inégales. Il existe de multiples facteurs de structuration et de hiérarchisation de l'espace social qui permettent d'analyser la diversité des milieux sociaux et de faire apparaître des inégalités entre groupes sociaux. Elles sont une clé de lecture des pratiques sociales : comportements, valeurs, consommations, etc. des premiers facteurs étudiés pour analyser la société est le revenu. Les différences de revenus génèrent des niveaux de vie et des modes de vie divers. Les inégalités de revenus alimentent les inégalités de patrimoine (l'ensemble des biens possédés par un individu ou un ménage). Ainsi, les ménages se constituent un patrimoine grâce à un revenu élevé. Le niveau de diplôme est souvent lié au revenu. En effet, un niveau de diplôme plus élevé confère généralement des opportunités sur le marché du travail qui mènent à un meilleur revenu. Les professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) sont un outil qui permet d'analyser la stratification de la société en regroupant les individus en groupes socioprofessionnels. Les PCS comptabilisent 8 groupes socioprofessionnels, dont 6 groupes d'actifs. Elles rassemblent des individus qui partagent certaines caractéristiques sociales. Cet outil permet d'analyser l'évolution de la structure sociale. Cependant, il présente des limites face à la diversité des situations dans chaque catégorie. En effet, une même profession peut entrer dans deux catégories différentes. De plus, la précarité de l'emploi n'est pas prise en compte et peut conduire à des différences sociales importantes au sein d'une même catégorie. La position dans le cycle de vie (déterminée par l'âge) et la génération sont deux facteurs qui influencent la trajectoire des individus. On parle parfois de « lutte des âges » pour exprimer l'idée que les jeunes générations sont dans une situation sociale défavorisée par rapport à leurs aînés. Le genre est un des facteurs d'inégalités les plus importants et les plus structurants. Ainsi, indépendamment du milieu social, le fait d'être une femme diminue les possibilités d'atteindre un statut socioprofessionnel élevé par rapport au fait d'être un homme : ce phénomène est désigné par la notion de « plafond de verre ». Enfin, le lieu de résidence (urbains, ruraux, quartiers bourgeois, populaires) et la configuration familiale (famille nucléaire, monoparentale, recomposée, atypique) ont également une incidence sur les niveaux de vie et les modes de vie des ménages, permettant d'affiner la compréhension des groupes sociaux. En raison de ces multiples facteurs de structuration et de hiérarchisation de l'espace social, les inégalités d'accès aux ressources sont multidimensionnelles et cumulatives. Elles se reproduisent aussi sur plusieurs générations. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓