Dernières dissertations visitées sur Aide-en-philo.com http://aide-en-philo.com Les derniers sujets corrigés visités sur Aide-en-philo.com Rss by Imagin'air for Aide-en-philo.com fr © Aide-en-philo.com Aide-en-philo.com https://www.aide-en-philo.com/images/book.png http://www.aide-en-philo.com Dieu est-il pour le savant une hypothèse nécessaire ou superflue ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/100096.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La succession des théories scientifiques contredit-elle l'idée d'un ordre permanent de la nature ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/15255.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Ce qui appartient à l'histoire est-il par là-même inactuel ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/2697.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Le philosophe est voué par état a chercher la raison des choses. ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/17663.htm ÉTAT Gén. L'État (É majuscule) doit d'abord être distingué de la société, puisqu'il existe des sociétés sans État. Il désigne une société organisée ayant une administration politique et juridique autonome, mais également, au sens strict, l'ensemble de ces administrations. Il est ainsi un pouvoir distinct, qui s'incarne dans des institutions et s'exerce sur l'ensemble de la société. Monopole de la législation et occupation permanente d'un territoire caractérisent par ailleurs l'État, qu'on peut définir avec Max Weber comme la communauté humaine qui, dans les limites d'un territoire déterminé, revendique avec succès, pour son propre compte, le monopole de la violence physique légitime. Phi. pol. C'est dans la raison d'être de l'État que réside son essence : l'homme a inventé l'État pour ne pas obéir à l'homme. L'État est l'artifice qui permet de détacher les rapports d'autorité des relations personnelles de chef à sujet. Ceux qui exercent le pouvoir n'en sont pas propriétaires mais dépositaires. L'État est le bien de tous (res publica) et les institutions qui l'incarnent l'expression de la volonté générale. PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement élévation de la pensée, théoria, contemplation. Cependant, comme l'indique l'allégorie de la caverne de Platon, le philosophe ne quitte le monde sensible que pour y redescendre, puisqu'il lui revient de gouverner la cité idéale. S'il s'agit de s'exercer à l'abstraction, il faut ne pas s'y perdre. Or, si la philosophie ancienne reste encore marquée par l'opposition de la contemplation (théoria) et de l'action (praxis"), la philosophie moderne est plutôt soucieuse d'abolir cette distinction, comme le signale le projet cartésien de « nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature ». Elle cesse alors d'être un savoir désintéressé pour se mettre au service de la construction d'un monde régi par la science". Du coup, elle risque ou bien de devenir une spécialité comme les autres, ou bien, refusant cette spécialisation, de passer pour une activité dilettante réservée à quelques dandys de la pensée. Telle est l'aporie du philosophe contemporain : rester un généraliste sans sombrer dans l'insignifiance. Dès lors, pour éviter ce piège, la philosophie doit affirmer son sérieux par la prudence d'un jugement née de l'accumulation du savoir. Elle devient ainsi histoire de la philosophie, non pas connaissance érudite des doctrines, mais plutôt éveil de la pensée à elle-même à partir de ce qu'ont pensé les autres. Le développement de la philosophie peut alors se comprendre comme celui de la vérité à travers les différents moments nécessaires à son déploiement. Cette définition dialectique, proposée par Hegel, permet de saisir la nécessité rationnelle qui gouverne l'histoire de la philosophie : le philosophe est fils de son temps, et comme ceux d'hier, il lui revient de répondre aux besoins de son époque. La philosophie ne se réduit donc pas à ses oeuvres qui sont comme les tombeaux de la philosophie passée : elle est essentiellement vivante dans l'activité présente de penser, qu'exprime magnifiquement tout enseignement où le maître, à la manière de Socrate, requiert la participation du disciple. RAISON (lat. ratio, calcul; faculté de calculer, de raisonner) Ce terme connaît deux grandes acceptions : soit il désigne la faculté de penser, la « raison humaine », soit il désigne un principe d'explication, la « raison des choses ». En tant que faculté de penser, la raison peut se définir encore en plusieurs sens, soit : 1. la faculté de raisonner discursive, de combiner concepts et propositions par opposition à la faculté de connaître intuitive (la ratio par opposition à l'intellectus chez saint Thomas, ou la raison par opposition au coeur chez Pascal); 2. la faculté de bien juger (comme chez Descartes) ou l'entendement qui « s'appelle raison en tant qu'il dirige au vrai et au bien », selon Bossuet. En ce sens s'oppose classiquement à la folie et à la passion qui consiste à raisonner mal, contrairement aux lois logiques ; 3. la connaissance naturelle par opposition à la connaissance révélée, la lumière» naturelle par opposition aux lumières de la foi» ; 4. un système de principes a priori dont la vérité ne dépend pas de l'Expérience . En ce sens, les vérités de la raison se distinguent du témoignage des sens autant que des révélations de la foi, si bien que Pascal voyait là trois ordres distincts de connaissance; 5. dès lors, toute une tradition définira usuellement la raison comme l'esprit humain en tant qu'il porte en lui les notions innées lui permettant de comprendre le monde, définition critiquée par les empiristes, et transformée par Kant; 6. la raison est pour Kant la faculté supérieure qui ramène à l'unité les règles de l'entendement» comme celui-ci fait la synthèse des éléments sensibles. Connaissance a priori et connaissance par la raison sont une même chose, et se distinguent ici de la connaissance par l'entendement (contrairement au sens 2 qu'on trouve par ex. chez Descartes). Le nom de Raison est réservé à un degré supérieur de synthèse des connaissances : si l'Entendement est la faculté des règles, la Raison est la faculté des principes. Elle est théorique lorsqu'elle fonde la science (et concerne uniquement la connaissance); pratique lorsqu'elle est considérée comme contenant le principe a priori de l'action morale. En tant que principe d'explication, soit : 1. au sens théorique, ce qui rend compte d'un effet. Signifie alors plutôt raison d'être d'une chose à distinguer de sa cause simplement antécédente. Ainsi, se confond souvent avec la cause finale; 2. au sens normatif, le motif légitime d'un acte, sa justification (comme dans l'expression « non sans raison »). D'où : argument destiné à prouver qu'on a raison (« donner ses raisons »). CHOSE Gén. Tout ce dont on pose l'existence. Méta. Pour Kant, la « chose en soi » subsiste indépendamment du sujet qui se la représente. Ne pouvant être l'objet d'aucune Expérience , elle n'est pas un objet de connaissance. Mor. La chose s'oppose à la personne. Elle se définit comme un moyen, et la personne comme une fin. Ainsi, sa valeur est son prix : elle peut être possédée et échangée. La personne, au contraire, est inaliénable, n'a pas de prix mais une dignité. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT THESE ARGUMENTEE: L'HOMME COMME CONSCIENCE PRODUCTRICE DE SENS . https://www.aide-en-philo.com/dissertations/104957.htm L'HOMME COMME CONSCIENCE PRODUCTRICE DE SENS ? En considérant, dans leur souci d'objectivité rigoureuse, l'homme comme un pur objet et non comme un sujet, les sciences humaines positivistes le dépouillent de ce qui semble constituer sa spécificité : sa conscience avec ses intentions et ses significations. Elles peuvent ainsi apparaître comme des sciences de l'homme sans l'homme. ? C'est le désir de retrouver l'homme et de le comprendre comme sujet qui a orienté certains courants des sciences humaines vers une approche plus phénoménologique, en tenant compte du fait qu'il est avant tout producteur de sens et qu'il vit dans et par un monde de significations {cf. dans des directions diverses, la psychologie de la forme, la psychanalyse, l'anthropologie culturelle, etc.). ? Cependant, même si l'on convient qu'il ne peut y avoir d'action mécanique de l'environnement sur l'homme, puisque les facteurs matériels ne modifient ce dernier que dans la mesure où il leur donne une signification en les intégrant à son univers mental, il n'est pas possible d'abstraire un « fait de conscience » vécu par un individu de la situation d'ensemble de cet individu, ni cette situation d'ensemble de son contexte social et historique. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT L'homme est-il un loup pour l'homme ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/7049.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Le souci de la vérité peut-il s'accommoder de la tolérance ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/5474.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Qui était Berdiaeff ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/113511.htm ||Né en 1874 à Kiev. Encore étudiant, il est exclu de l'Université en raison de ses idées révolutionnaires. Il peut alors se rendre à Heidelberg où il étudie la philosophie allemande. Il rentre en Russie où il se sépare du marxisme et retrouve la foi chrétienne. Expulsé par le gouvernement bolchevik, il se réfugie en France et meurt à Clamart en 1948.|| Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT En quoi la philosophie est elle la mere des sciences ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/100899.htm en quoi la philosophie est elle la mere des sciences Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT l'échange n'est-il qu'un effet de la société ou est-il la société en acte ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/17807.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT l'homme pourrait-il vivre sans conscience, sans connaissance du passé https://www.aide-en-philo.com/dissertations/7921.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Sommes-nous libres ou déterminés ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/2097.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Gagne-t-on sa vie en travaillant ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/16539.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on dire qu'il existe des passions inutiles ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/18680.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on vouloir ce qu'on ne désire pas ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/876.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/3113.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Victor Hugo a écrit : « Améliorer la vie matérielle, c'est améliorer la vie morale. Faites les hommes heureux, vous les- ferez meilleurs. » Est-il vrai que le progrès matériel entraîne nécessairement le progrès moral ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/7620.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La femme est-elle l'« avenir de l'homme ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/1729.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT « Devenir soi-même » : quel sens donnez vous a cette expression ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/15426.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Faut-il poser des limites a la science ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/16470.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La religion est-elle une consolation pour les faibles? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/10906.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Il faut comprendre que le microscope est un prolongement de l'esprit plutôt que de l'oeil https://www.aide-en-philo.com/dissertations/7783.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Parler, est-ce trahir sa pensée ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/3693.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La fin de l'art est-elle la vérité ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/15320.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Le projet de maîtriser la nature est-il raisonnable ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/10751.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Est-il vrai que rien ne mérite le sacrifice d'une vie humaine ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/5641.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Qu'est-ce que la conscience psychologique ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/3367.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Que vaut l'excuse : « C'est plus fort que moi » ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/3493.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Comprendre son passé est-il nécessairement pour construire son avenir ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/379.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Notre langue détermine-t-elle notre vision du monde ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/4445.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Exister, est-ce simplement vivre ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/19.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La matière suffit-elle à tout expliquer ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/2618.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Est-il vrai de dire que l'homme a des désirs et que l'animal n'a que des besoins ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/777.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Le dialogue vous semble-t-il le moyen le plus efficace pour faire valoir un point de vue? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/12176.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Suffit-il de savoir pour philosopher ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/101122.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Qu'est-ce qu'un artiste ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/19655.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Doit-on enterrer le passé ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/15916.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Sommes-nous libres ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/1667.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Expliquez cette pensée du philosophe Alain: Nous pensons les choses dans l'espace, mais l'espace n'est pas un objet des sens. https://www.aide-en-philo.com/dissertations/4926.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Les rapports entre la matière et l'esprit https://www.aide-en-philo.com/dissertations/1924.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Comment suis-je assuré de l'existence d'un monde extérieur ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/1706.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Les sciences de l'homme suffisent-elles à connaître l'homme ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/4634.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/439.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on dire que le désir est spécifiquement humain ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/18661.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/2706.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Quelle égalité peut exiger la justice ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/8523.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Quand on se borne à exercer son droit , est-on pour autant en règle avec sa conscience ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/19282.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La politique est-elle une technique? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/11217.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Les sciences peuvent-elles résoudre tous les problèmes que l'homme se pose ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/17960.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT En prenant des exemples précis, vous commenterez et discuterez cette remarque d'un auteur dramatique : « Les créatures du théâtre, comme celles de la vie, doivent garder une part d'ambiguïté et d'indétermination. Elles doivent rester pour nous des sujets https://www.aide-en-philo.com/dissertations/109204.htm || Les vrais dramaturges n'ont jamais précisé les jeux de scène ou le décor de leurs pièces. Il y a dans Shakespeare, dans Molière, dans Musset, des formules aussi surprenantes que celle-ci : « La scène est n'importe où. » Les personnages sont « as you like it, comme il vous plaira ». Une saynète brillante de Noël Coward s'intitulait naguère (en 1944) Anyhow, « n'importe comment ». Où l'on voudra, quand on voudra : est-ce que l'on ne dit pas souvent aussi d'un accident inattendu qu'il est bête comme la vie ? Le Théâtre et l'Existence, pour paraphraser le titre du beau livre de Monsieur Henri Gouhier, ont ceci de commun qu'ils comportent toujours une marge d'indéterminé. Le personnage dramatique n'apporte aucun démenti à la règle : chacun peut s'y reconnaître, et pourtant chacun a été voulu dans un sens très précis. L'Auteur a bien pensé à faire un héros aimable et souriant : mais l'amateur ne verra en lui qu'un être falot, prétentieux et déplaisant. La créature, à peine sortie des mains de son créateur, devient immédiatement une sorte de propriété commune et indivise : elle tombe dans le domaine public. Elle n'est plus à l'auteur : elle est à tout le monde. Paul Valéry disait excellemment : « Une fois publié, un texte est comme un appareil dont chacun se peut servir à sa guise et selon ses moyens : il n'est pas sûr que le constructeur en use mieux qu'un autre. » Aussi le personnage dramatique est-il toujours, à la façon pirandellienne, en quête d'un auteur et d'un public. Mais nous allons préciser ce qu'il faut entendre par là. Puis nous tenterons de montrer le caractère contestable de cet aphorisme. Enfin nous nous demanderons s'il y a lieu de considérer comme spécifique de la littérature dramatique cette ambiguïté des créatures, ou si l'on ne doit pas généraliser cette formule. || Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Pouvons- nous connaitre les choses ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/105004.htm Or, Kant montre que si toute notre connaissance « commence » avec l?expérience, elle n?en « dérive » pas (cf. préface 2nde édition de la CRP, pp.31-32 éd. PUF). Toute connaissance véritable doit en effet être universelle et/ou nécessaire. Or, l?expérience elle-même ne permet pas d?atteindre l?un ou l?autre de ces critères : nous pouvons ne connaître empiriquement aucune exception à une loi scientifique, mais seule une démonstration a priori peut nous permettre d?affirmer qu?une telle loi ne saurait souffrir d?aucune exception (op.cit., pp.32-33). De plus, l?expérience elle-même est mise en forme par des concepts de l?entendement (CRP, p. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La divergence d'opinion implique t-elle qu'il n'y a aucune vérité ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/16727.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Les intellectuels sont-ils inutiles ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/6048.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Quelles sont les vertus et les limites du langage ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/19511.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Pour la liberté, le temps est-il un obstacle ou un moyen ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/377.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT L’art a-t-il pour fonction d’embellir ce qui est laid ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/100592.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Est-ce dans l'action que l'on est libre ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/16097.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on vivre heureux dans la solitude ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/18987.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Les mathématiques sont la seule science ou l'on ne sait pas de quoi on parle ni si ce qu'on dit est vrai (Russell) ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/233.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on vivre sans foi ni loi ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/3148.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT En quoi le langage est-il spécifiquement humain ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/7054.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Doit-on aimer autrui ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/112905.htm ||Un homme meurt sous les coups de son meilleur ami. S'il était encore vivant serait-il en mesure de lui pardonner ? Le meurtrier a peur du fantôme. L'amant de Thérèse Raquin tremble : le mort dort entre lui et elle. Est-il possible  d'aimer ? A ce point que la question "doit-on aimer autrui ?" se pose et s'impose.  Les raisons abondent pour nous imposer d'aimer soit disant autrui et en même temps quoi de plus merveilleux que de rêver aimer autrui. La haine est un cauchemar. Alors pourquoi ce "doit-on" ? Le devoir n'est-il pas étranger à l'amour ? En amour l'envie est déjà acquise et le devoir s'oppose à l'envie. Non, répondra le juste, le devoir s'impose à l'envie, il ne vient pas la détruire. Qu'est cette violence du devoir pour imposer l'amour ? Comment concilier le devoir et l'amour ?  Le devoir peut-il conditionner l'amour ? l'amour exige-t-il le devoir ? N'est-ce pas ainsi que vont les choses par condition et exigence et par amour ?|| Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Les morales du devoir https://www.aide-en-philo.com/dissertations/1550.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Toute production de savoir requiert-elle une méthode ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/15263.htm MÉTHODE (gr. odos, chemin; meta, vers; d'où poursuite) Désigne soit l'ensemble des règles qui indiquent le chemin à suivre pour bien conduire sa raison, soit le cheminement effectif de la pensée elle-même qui, peu à peu, découvre la vérité. Dans le premier cas, la méthode se définit comme ensemble de procédés rationnels qui ont pour fin la connaissance vraie : des règles sont alors énoncées avant toute recherche comme moyens de se prémunir contre l'erreur. Tel est le sens cartésien de la méthode qui consiste à formuler des Règles pour la direction de l'esprit. Dans la seconde acception, aucun chemin n'étant tracé d'avance, la méthode résulte du mouvement même de la pensée qui se pense : elle vient après et non avant la connaissance dont elle exprime et réfléchit le développement. Telle est, pour Spinoza, la vraie définition de la méthode qu'il faut avoir fait fonctionner effectivement avant même de pouvoir la formuler : « Elle est connaissance réflexive ou idée de l'idée. » Définition très proche de celle proposée par Hegel pour qui il s'agit aussi d'une connaissance réflexive, dans laquelle devient consciente , « la forme de l'automouvement intérieur » au cours duquel les connaissances ont été produites. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT N'échange-t-on que des biens ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/481.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT L'oeuvre d'art est-elle une imitation de la nature ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/84.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT L'existence de la religion est-elle un signe de la force ou de la faiblesse des hommes ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/105539.htm La raison ainsi n'a pas le pouvoir de s'élever jusqu'au divin. Dieu n'est pour elle qu'un idéal qu'elle ne pourra jamais atteindre. Kant montrera donc que limiter les prétentions de la raison, c'est affirmer qu'on peut penser Dieu, mais pas le connaître. Il faut ainsi limiter le savoir pour faire une place à la foi (Critique de la raison pure). La raison fait bien sentir en l'homme ce besoin de se dépasser elle-même en pensant un être (Dieu) qui n'est pas représenté dans le monde phénoménal. Kant critiquera ainsi la raison des Dogmatiques, car ces derniers disent connaître ce que l'esprit humain est incapable de toucher par le sens. La croyance en Dieu ne peut se baser sur une raison mensongère.   III. Croyance religieuse et raison sont deux illusions.        a. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La vérité est-elle l'accord de la pensée et de l'objet ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/163.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Qu'est-ce qu'une connaissance objective ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/4965.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La faute et l'erreur ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/4079.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Le débat est-il une exigence démocratique ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/114502.htm xxx ? Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on comparer les différentes cultures ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/5225.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La conscience morale est-elle acquise ou innée ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/112466.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT L'homme est-il un être de raison ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/114482.htm xxx ? Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La connaissance du futur est-elle possible ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/17.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Pourquoi devons-nous respecter la nature ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/11505.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La religion est-elle facteur d'aliénation ou de libération de l'homme ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/108744.htm La religion est-elle facteur d'aliénation ou de libération de l'homme ? Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Doit-on distinguer de bonnes et de mauvaises passions ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/100151.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Pourquoi peut-on dire que l'âme domine le corps aussi bien que le corps la domine ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/19174.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Pouvons-nous discuter des goûts et des couleurs? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/12321.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Quelles relations peut-on faire entre le discours religieux, le discours scientifique et le discours philosophique ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/19499.htm PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement élévation de la pensée, théoria, contemplation. Cependant, comme l'indique l'allégorie de la caverne de Platon, le philosophe ne quitte le monde sensible que pour y redescendre, puisqu'il lui revient de gouverner la cité idéale. S'il s'agit de s'exercer à l'abstraction, il faut ne pas s'y perdre. Or, si la philosophie ancienne reste encore marquée par l'opposition de la contemplation (théoria) et de l'action (praxis"), la philosophie moderne est plutôt soucieuse d'abolir cette distinction, comme le signale le projet cartésien de « nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature ». Elle cesse alors d'être un savoir désintéressé pour se mettre au service de la construction d'un monde régi par la science". Du coup, elle risque ou bien de devenir une spécialité comme les autres, ou bien, refusant cette spécialisation, de passer pour une activité dilettante réservée à quelques dandys de la pensée. Telle est l'aporie du philosophe contemporain : rester un généraliste sans sombrer dans l'insignifiance. Dès lors, pour éviter ce piège, la philosophie doit affirmer son sérieux par la prudence d'un jugement née de l'accumulation du savoir. Elle devient ainsi histoire de la philosophie, non pas connaissance érudite des doctrines, mais plutôt éveil de la pensée à elle-même à partir de ce qu'ont pensé les autres. Le développement de la philosophie peut alors se comprendre comme celui de la vérité à travers les différents moments nécessaires à son déploiement. Cette définition dialectique, proposée par Hegel, permet de saisir la nécessité rationnelle qui gouverne l'histoire de la philosophie : le philosophe est fils de son temps, et comme ceux d'hier, il lui revient de répondre aux besoins de son époque. La philosophie ne se réduit donc pas à ses oeuvres qui sont comme les tombeaux de la philosophie passée : elle est essentiellement vivante dans l'activité présente de penser, qu'exprime magnifiquement tout enseignement où le maître, à la manière de Socrate, requiert la participation du disciple. RELIGION (lat. religare, relier, attacher) La religion est, selon son étymologie, un lien ou une mise en relation : elle relie les hommes à plus haut qu'eux, à une puissance qui les dépasse infiniment, les transcende. Ainsi, la religion semble s'opposer à la société, qui est le lien des hommes entre eux. L'homme serait donc à la fois social et religieux, ce double lien pouvant engendrer des conflits comme en témoigne l'histoire de la chrétienté occidentale qui a vu souvent s'affronter l'autorité politique, représentant la société, et l'autorité sacerdotale, représentant la religion. Cependant, le monde antique se caractérisait plutôt par une indistinction entre lien social et lien religieux : pour un Athénien du Ve siècle, la religion n'est pas une affaire privée, mais le signe de son appartenance à la communauté. Aucun lien personnel ne l'attache à un Dieu , les cultes divins étant d'abord des cultes publics. Il faut donc distinguer la religion grecque, qui est une religion sociale, puisque dans sa religion chaque cité s'adore elle-même et magnifie ses vertus, de la religion chrétienne qui suppose avant tout une relation personnelle à Dieu . Or, comme le souligne Hegel, une religion qui se définit strictement par le lien social ne peut prétendre à l'universalité. Ainsi, la multiplicité des dieux grecs les conduit à se combattre et à se haïr comme le feraient des hommes. Hegel évoque alors l'« oubli comique de leur nature éternelle », et conclut que le vrai sentiment religieux ne peut se retrouver dans cette forme de religion sociale. La vraie religion serait donc le christianisme, religion de l'homme libre, qui sépare nettement lien social et lien religieux. Parce que Jésus dit tu à tout homme, abstraction faite des liens sociaux dans lesquels il est pris, la religion chrétienne « rend à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». PEUT-ON : Ce genre de sujet interroge sur la capacité, la faculté, la possibilité de faire ou de ne pas faire quelque chose, d'être ou de ne pas être. Il faudra distinguer la possibilité technique et la possibilité morale. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La vérité est-elle la valeur suprême ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/108248.htm N'y a-t-il rien de supérieur à la vérité, au point qu'elle doive être recherchée et trouvée à tout prix? Ou doit-on au contraire la subordonner à d'autres exigences ? Mais comment l'ignorance ou la tromperie pourraient-elles êtres valables ? La vérité est-elle la valeur suprême ?|| Les termes du sujet La vérité:  -sup aspect philosophique et scientifique : idéal de connaissance objective.  -sup aspect psychologique et moral : idéal de sincérité.   Valeur suprême :  -sup idée de supériorité, de plus haut rang dans la hiérarchie.  -sup idée de sélection, de préférence à l'égard de toutes les autres valeurs.|| I. La vérité est une valeur supérieure. II. La relativité de la vérité. III. La valeur de la vérité est primordiale dans les relations humaines.   Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Le vivant est-il scientifiquement connaissable ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/137595.htm « Il faut dans l'étude de la nature, insister davantage sur l'âme que sur la matière, disait Aristote dans Des parties des animaux. Il s'explique de façon vitaliste. Tout vivant possède une âme qui l'anime. Il est tout de même à préciser que nous parlons ici de l'anima (que tous les vivants possèdent) et non de l'animus (âme pensante). Celle-ci possède un statut privilégié et il semble qu'elle soit séparable selon le philosophe. Un tel vitalisme relève de l'explication métaphysique, puisque cette force est mystérieuse et que la reconnaître fait échapper le vivant aux lois communes de la nature. Le vitalisme fait du vivant un empire dans un empire, une zone d'indétermination définitivement rebelle à la science. L'âme est pour Aristote la forme d'un corps vivant. D'une certaine façon, elle est donc inséparable du corps en tant qu'ele en est la forme c'est-à-dire le principe d'organisation. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Faut-il établir une hiérarchie entre les désirs ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/4452.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Quelle différence y a-t-il entre être et exister ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/18.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT A quels besoins l'art peut-il répondre ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/15436.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Vérité et utilité ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/3859.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Expliquez cette pensée du philosophe Alain : « Nous percevons les objets dans l'espace, mais l'espace n'est pas un objet des sens. » ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/7514.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Toutes les personnes méritent-elle un égal respect ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/7304.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Pourquoi nous trompons-nous ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/902.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Pensez, c'est dire non ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/6887.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on se mentir à soi-même? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/11002.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on à la fois être libre et passionné ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/2031.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT L'échange n'a-t-il qu'une dimension utilitaire ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/105085.htm Ainsi il arriva un jour où les hommes eurent besoin du concours d?autres hommes. Alors une nouvelle situation se présenta à eux dans laquelle ils étaient en lien. Il leur fallut donc organiser et réglementer cette nouvelle situation. Ainsi, c?est parce que les hommes se sont mis à échanger les objets de leur savoir-faire qu?ils se sont fondés en société. L?échange avait donc premièrement une fonction utilitaire (puisque celui qui savait fabriquer des chaussures, mais pas une maison avait besoin du concours du maçon), mais bien vite instaurant de nouvelles données situationnelles, il provoqua une structuration du genre humain en société.   ?             Suite aux analyses de Rousseau, les économistes dits « libéraux » du XIXe siècle ont construit une théorie des échanges dans la sphère économique qu'ils ont présentée comme la découverte de lois naturelles inéluctables. C'est ainsi que le penchant des hommes pour l'échange (réduit par Adam Smith au désir égoïste de se procurer les richesses les plus diverses) entraîne la division du travail, la multiplication des métiers, chacun vendant ce qu'il a fabriqué et achetant avec la monnaie obtenue les services rendus ou les biens produits par les professionnels les plus divers. « Chaque homme subsiste d'échanges et devient une sorte de commerçant et la Société elle-même est à proprement parler une société marchande », écrit Adam Smith dans La Richesse des nations (1776). ?             Or, l'extension du marché accroît la division du travail. Bientôt, chaque ouvrier ne fabrique plus un objet entier, mais exécute une des opérations qui, additionnée à des dizaines d'autres exécutées par ses collègues, permettront la fabrication de l'objet en série. Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La tolérance est-elle une vertu ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/2480.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT KANT: L'homme a un penchant a s'associer... https://www.aide-en-philo.com/dissertations/68932.htm L'homme a un penchant à s'associer, car dans un tel état, il se sent plus qu'homme par le développement de ses dispositions naturelles. Mais il manifeste aussi une grande propension à se détacher (s'isoler), car il trouve en même temps en lui le caractère d'insociabilité qui le pousse à vouloir tout diriger dans son sens ; et de ce fait, il s'attend à rencontrer des résistances de tout côté, de même qu'il se sait par lui-même enclin à résister aux autres. C'est cette résistance qui éveille toutes les forces de l'homme, le porte à surmonter son inclination à la paresse, et, sous l'impulsion de l'ambition, de l'instinct de domination ou de cupidité, à se frayer une place parmi ses compagnons qu'il supporte de mauvais gré, mais dont il ne peut se passer. L'homme a alors parcouru les premiers pas, qui de la grossièreté le mènent à la culture dont le fondement véritable est la valeur sociale de l'homme. [...] Sans ces qualités d'insociabilité, peu sympathiques certes par elles-mêmes, source de la résistance que chacun doit nécessairement rencontrer à ses prétentions égoïstes, tous les talents resteraient à jamais enfouis en germe, au milieu d'une existence de bergers d'Arcadie, dans une concorde, une satisfaction et un amour mutuel parfaits ; les hommes, doux comme les agneaux qu'ils font paître, ne donneraient à l'existence guère plus de valeur que n'en a leur troupeau domestique. [...] Remercions donc la nature pour cette humeur non conciliante, pour la vanité rivalisant dans l'envie, pour l'appétit insatiable de possession ou même de domination. Sans cela toutes les dispositions naturelles excellentes de l'humanité seraient étouffées dans un éternel sommeil. KANT||  La thèse de Kant est celle de "l'insociable sociabilité" de l'homme. Le texte se divise en 4 moments: 1) Ce qui l'amène à aborder successivement la sociabilité (le "penchant à s'associer") et l'insociabilité ("la propension à s'isoler"). 2) Cette insociabilité mutuelle en l'homme provoque des résistances qui le font accéder à la culture. 3) Car c'est bien cette insociabilité qui permet le développement des talents en germe. 4) Cette "insociable sociabilité" a sa source dans la nature humaine elle-même.   Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Les sciences de l'homme suffisent-elles à connaître l'homme ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/3793.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT La technique contribue-t-elle au développement de l'intelligence humaine ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/2545.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Peut-on vouloir ne pas être libre ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/19009.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT Dépendre d'autrui, est-ce aliéner sa liberté ? https://www.aide-en-philo.com/dissertations/15864.htm Mon, 06 Apr 2020 00:00:00 GMT