Aide en Philo

La légalisation du cannabis au Québec

Extrait du document

« En octobre 2019, le gouvernement Legault a fait adopter le projet de loi 2 visant à resserrer l’encadrement du cannabis. Depuis le 1er janvier 2020 , l’âge légal pour consommer du cannabis est passé de 18 à 21 ans. En tant que citoyen, on peut dès maintenant se poser la question suivante: « Le Québec a-t-il bien fait de modifier à la hausse l’âge légal pour consommer du cannabis de 18 à 21 ans? ». Mon opinion à ce sujet est ferme et sans équivoque. Je réponds définitivement par non. Pour étayer ma réponse par rapport à cette question, j'aborderais d'emblée, le fait que plusieurs adolescents consomment déjà du cannabis illégalement. Puis, je soulignerais l’incohérence que le cannabis à avec les autres drogues au niveau de la loi. Dans un premier temps, hausser l’âge légal pour consommer du cannabis de 18 à 21 ans, n’est pas une bonne idée car le petit intervalle d'âge établi ne répond pas aux limites de la responsabilité que sous-tend la consommation de cette drogue. En effet, la quantité de cannabis sur le marché noir est assez importante et dont la teneur échappe au controle des autorités. Ainsi, plusieurs jeunes entre 18 et 21 ans ont l’habitude de se ravitailler auprès de dealer sans souci. En faisant cela, les adolescents consomment des produits non réglementés et contaminés qui peuvent avoir de graves effets sur leur santé. Donc en rendant le cannabis légal pour les jeunes de 18 ans à 21 ans, cela permet d’offrir un peu plus de sécurité sur le plan du respect des normes de santé publique. D’ailleurs, comme le montre la plus récente enquête de l’administratrice en chef de la santé publique au Canada, 17% des élèves de la 7e à la 12e année ont déclaré avoir pris du cannabis au cours de l’année 2016-2017. Nonobstant le fait que l’âge légal augmente et compte tenu de ces statistiques, nous constatons qu’une bonne partie de ces personnes consomme déjà du cannabis et ne risquerait donc pas de s’arrêter. Dans un second temps, nous savons que l’âge légal pour fumer du tabac et boire de l’alcool est fixé à 18 ans. Pourquoi donc, une drogue dont les effets s'avèrent moins sévères que ceux de l’alcool et du tabac et qui causent moins de décès, n’est sécuritaire qu’à partir de 21 ans alors que l’alcool l’est à 18 ans. Certes, la consommation du cannabis chez les adolescents est préoccupante, mais celle de l’alcool l’est d’autant plus. Il s’agit donc d’une certaine forme d’âgisme. Le barreau soulève donc l’éventualité de contestations constitutionnelles liés à cette discrimination. D’ailleurs, selon l’avocat Julius grey, augmenter l’âge légal du cannabis de 18 à 21 ans serait contraire à la charte canadienne des droits et libertés, car cela serait de la discrimination en fonction de l’âge. En somme, étant donné le fait que c’est à 18 ans que nous sommes considérées comme étant responsables de nos actes et de nos choix, il me semble évident que nous ne devrions pas faire passer l’âge légal pour consommer du cannabis de 18 à 21 ans. Pour conclure, il est nécessaire de prendre conscience, que la majorité des substances considérées néfastes se trouvent déjà dans le quotidien de vie de nos adolescents. C’est la raison pour laquelle, il est primordial de faire face à cette réalité, au lieu de l’ignorer et de croire que ce n’est qu’en augmentant l’âge légal que nous pourrions régler les problèmes de consommation chez nos jeunes. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓