Aide en Philo

Suffit il d'etre maître de ses pensées pour en etre responsable ?

Extrait du document

PENSÉE (lat. pensare, peser)

La définition cartésienne de la pensée comme ensemble des phénomènes de l'esprit (entendre, vouloir, imaginer, sentir) est peu usitée : "Par le mot pensée, j'entends tout ce qui se fait en nous".

RESPONSABILITÉ (lat. respondere, répondre)

Gén. Capacité à répondre de ses actes. Dr. On distingue la responsabilité civile ou obligation de réparer, selon les termes de la loi, un dommage causé à autrui (par soi-même, par une personne qui dépend de soi, ou par un animal ou une chose qu'on a sous sa garde), de la responsabilité pénale qu'encourt celui qui peut être tenu de subir une peine pour un crime ou un délit engageant sa responsabilité morale. Mon La responsabilité morale est la condition sine qua non de toute obligation dans la mesure où elle suppose l'autonomie d'un sujet conscient de ses actes, capable d'en donner les motifs si bien qu'il doit en assumer les conséquences. Pour devoir, il faut pouvoir se déterminer par soi-même.

MAÎTRE: Du latin magister, «celui qui est plus » (sous-entendu « que les autres »), « le maître ». Personne qui exerce une autorité, une domination (notamment sur un esclave), un pouvoir. Chez Hegel, la conscience qui, dans la lutte à mort qui l'oppose à une autre conscience, préfère la liberté à la vie et s'affirme dans l'indépendance à l'égard d'autrui (dialectique du maître et de l'esclave). Chez Nietzsche, l'homme vaillant et sans scrupule, qui se moque de la morale du ressentiment.

SUFFIT-IL : Est-ce suffisant, assez, sans qu'il y ait besoin de plus ou d'autre chose ?

Liens utiles