Aide en Philo

Saussure: Le signe linguistique est arbitraire

Extrait du document

« Aucun signe linguistique n'est l'union de la chose et d'un nom, mais d'un concept à une image acoustique.

L'image acoustique n'est pas un son matériel, mais la représentation psychique produite par le son.

Elle est sensorielle par opposition au concept plus abstrait, mais non "matérielle" puisque nous pouvons nous parler intérieurement sans produire un son, et pourtant nous "entendre" fort bien.

Les mots de la langue sont donc des images acoustiques pourvues de sens par leur liaison à des concepts ou des idées.

Le signe linguistique est donc une entité psychique à deux faces, le concept ou signifié, et l'image acoustique ou signifiant.

Ces deux éléments sont indissolublement unis, comme le recto et le verso d'une feuille de papier : il suffirait de couper dans une face pour atteindre inévitablement l'autre.

Le lien entre le signifiant et le signifié est arbitraire, autrement dit tout signe linguistique est institué par convention.

L'idée de "boeuf' n'est pas liée naturellement à la suite des sons BOF, puisqu'en anglais elle est liée à la suite OKS.

Pourtant, si le signe linguistique est arbitraire, le choix du signifiant n'est pas laissé à la libre discrétion du sujet parlant.

Une fois qu'un signe est établi dans un groupe linguistique, il est impossible à l'individu de le changer par la parole. La langue est un système de différences La langue est un système qui ne fonctionne que par des relations de différence et d'opposition.

Ses termes ne tirent leur valeur que de leur relation.

Aucune idée ni aucun son ne préexiste au système linguistique, c'est le système luimême qui engendre les différences conceptuelles et phoniques.

La langue ne s'est pas établie progressivement en rapportant des images acoustiques aux concepts, il faut admettre qu'elle s'est établie tout d'un coup, et qu'une fois établi, le système linguistique ne comporte que des différences conceptuelles et des différences phoniques issues de ce système.

Il suffit de modifier quelque peu l'image acoustique d'un mot pour en changer le sens, ou bien de changer un mot de son contexte pour lui faire dire autre chose.

Par ailleurs, un signe linguistique isolé ne signifie rien, il ne peut tirer son sens que des autres signes avec lesquels il est habituellement en rapport, comme le montre l'usage du dictionnaire.

Définir un mot n'est pas le répéter, c'est le rapporter à d'autres mots, qui, différents de lui, le définissent "en creux" ou "en négatif'.

Les synonymes ne sont pas équivalents, leurs relations de différence ont toutes leurs nuances.

La signification d'un terme, même s'il est positif en son sens, restera variable en fonction des autres signes qui forment son contexte.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles