Aide en Philo

LA VIOLENCE.

Extrait du document

La violence, c'est la force contre le droit ou la loi. Pour le droit civil, c'est une cause de nullité des contrats. Pour le droit pénal, c'est une circonstance aggravante de certaines infractions. Cela dit, l'écriture et la foi font violence, et la police les supplée quand l'autorité en est aussi la source. Comme l'écrit  Rousseau: «Le plus fort a toujours raison, il faut faire seulement en sorte d'être le plus fort.» De là est issu le problème politique de l'autorité (ou plutôt de la nécessité) de la violence à employer contre la violence légitime. Il est lié à l'idée de révolution. Le pouvoir existant fait fatalement violence, et rien ne se fait sans quelque contrainte. La force idéologique et les malaises de l'humanisme sont concentrés en ce point. Mais l'humanisme n'agit guère. Morale ou politique, légitimité ou violence, il faut «choisir» si cela se peut.

« La violence, c'est la force contre le droit ou la loi.

Pour le droit civil, c'est une cause de nullité des contrats.

Pour le droit pénal, c'est une circonstance aggravante de certaines infractions.

Cela dit, l'écriture et la foi font violence, et la police les supplée quand l'autorité en est aussi la source.

Comme l'écrit Rousseau: «Le plus fort a toujours raison, il faut faire seulement en sorte d'être le plus fort.» De là est issu le problème politique de l'autorité (ou plutôt de la nécessité) de la violence à employer contre la violence légitime.

Il est lié à l'idée de révolution.

Le pouvoir existant fait fatalement violence, et rien ne se fait sans quelque contrainte.

La force idéologique et les malaises de l'humanisme sont concentrés en ce point.

Mais l'humanisme n'agit guère.

Morale ou politique, légitimité ou violence, il faut «choisir» si cela se peut.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles