Aide en Philo

La vérité est-elle la valeur suprême ?

Extrait du document

N'y a-t-il rien de supérieur à la vérité, au point qu'elle doive être recherchée et trouvée à tout prix? Ou doit-on au contraire la subordonner à d'autres exigences ? Mais comment l'ignorance ou la tromperie pourraient-elles êtres valables ? La vérité est-elle la valeur suprême ?

  • Les termes du sujet

La vérité:

 -> aspect philosophique et scientifique : idéal de connaissance objective.  -> aspect psychologique et moral : idéal de sincérité.   Valeur suprême :  -> idée de supériorité, de plus haut rang dans la hiérarchie.  -> idée de sélection, de préférence à l'égard de toutes les autres valeurs.

  • I. La vérité est une valeur supérieure.
  • II. La relativité de la vérité.
  • III. La valeur de la vérité est primordiale dans les relations humaines.

 

« 1. L'analyse du sujet a) Les termes du sujet La vérité: -> aspect philosophique et scientifique : idéal de connaissance objective. -> aspect psychologique et moral : idéal de sincérité. Valeur suprême : -> idée de supériorité, de plus haut rang dans la hiérarchie. -> idée de sélection, de préférence à l'égard de toutes les autres valeurs. b) Les points du programme • La vérité. • La morale, le bonheur. 2. L'accroche «Une faute avouée est à moitié pardonnée», dit-on souvent... mais la vérité ne rétablit alors que la moitié de la valeur. 3. La problématique N'y a-t-il rien de supérieur à la vérité, au point qu'elle doive être recherchée et trouvée à tout prix? Ou doit-on au contraire la subordonner à d'autres exigences ? Mais comment l'ignorance ou la tromperie pourraient-elles êtres valables ? 4. Le plan détaillé I. La vérité est une valeur supérieure. a) L'homme est doté d'esprit, de volonté : la vérité constitue l'idéal ultime auquel se consacrer, surtout face aux préjugés de son époque (exemple de Descartes). b) Les hommes sont même plus ou moins estimés selon le niveau et le degré de vérité auquel ils parviennent (cf. analyse d'Aristote sur le statut suprême du sage). c) L'homme est doté de morale, le fait de mentir à autrui est considéré comme une faute suprême (exemple de Kant). Transition : Mais n'y a-t-il pas des cas où le dévoilement de la vérité peut faire mal ? II. La relativité de la vérité. a) L'exigence de vérité absolue dépend d e comportements spécifiques qui n'ont pas plus de «valeur» que les autres (cf. analyse de Nietzsche sur l'idéal moral et néfaste de la Vérité). b) La vérité absolue et objective est un idéal auquel ne correspond jamais de savoir effectif, ce qui crée un trouble constant. L'exigence de bonheur doit alors primer, ce qui entraîne la suspension du jugement comme règle de sagesse (cf. analyse de Sextus Empiricus). Transition : Dans ce cas, doit-on abandonner la vérité comme valeur? III. La valeur de la vérité est primordiale dans les relations humaines. a) Le statut m ê m e de valeur suppose une prise en compte de ce qui fait et rend l'humanité supérieure aux autres animaux: liberté, justice, bonheur, etc. b) La vérité a une valeur en tant qu'elle contribue à la réalisation de toutes les valeurs essentielles. Par exemple : comment peut-il y avoir véritable bonheur dans l'illusion (cf. analyse de Descartes) ? c) Inversement, les autres valeurs favorisent la réflexion critique et l'intégrité pour chaque esprit humain, c'est-à-dire les conditions de la vérité. Conclusion La vérité est une des valeurs suprêmes d e la vie humaine, surtout par le refus d e la tromperie et l'appel à la réflexion critique qu'il suppose. 5. Les bons outils a) Les auteurs et les œuvres • Aristote, Métaphysique (livre A). • Sextus Empiricus, Contre les moralistes. L'auteur montre l'impossibilité d'une preuve définitivement objective sur ce qui est bien ou mal par nature. • Kant, Du prétendu droit de mentir par humanité. L'auteur soutient que le mensonge est toujours nécessairement une infraction à la loi morale. b) La citation «Nous avons l'art pour ne pas mourir de la vérité» (Nietzsche). 6. Ce qu'il ne faut pas faire Traiter de la vérité sans faire de comparaison avec d'autres valeurs : le bonheur, la justice, la liberté... »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles