Aide en Philo

Karl Heinrich MARX: Besoin et animalité

Extrait du document

L'animal aussi produit. Il se construit un nid, des habitations, comme l'abeille, le castor, la fourmi, etc. Mais il ne produit que ce dont il a immédiatement besoin pour lui et pour son petit ; il produit d'une façon unilatérale, tandis que l'homme produit d'une façon universelle ; il ne produit que sous l'emprise du besoin physique immédiat, tandis que l'homme produit même quand il est libéré de tout besoin physique et ne produit vraiment que lorsqu'il en est vraiment libéré. L'animal ne produit que lui-même, tandis que l'homme reproduit la nature tout entière ; le produit de l'animal fait directement partie de son corps physique, tandis que l'homme affronte librement son produit. L'animal ne façonne que selon la mesure et selon les besoins de l'espèce à laquelle il appartient, tandis que l'homme sait produire à la mesure de toute espèce et sait appliquer partout à l'objet la nature qui est la sienne. C'est pourquoi l'homme façonne aussi d'après les lois de la beauté. Karl Heinrich MARX (1818-1883)

QUESTIONNEMENT INDICATIF    • Que signifie ici a immédiatement » ? Quelle est l'importance de ce terme dans l'argumentation de Marx ?  • En quoi peut-on dire que l'animal produit d'une façon partielle et l'homme d'une façon universelle ? Pouvez-vous donner des exemples ?  • Comment comprenez-vous « il ne produit vraiment que lorsqu'il en est libéré » (du besoin physique) ?  • Comment comprenez-vous : « l'animal ne produit que lui-même, tandis que l'homme reproduit toute la nature » ?  • En quoi peut-on soutenir que « le produit de l'animal fait, comme tel, partie de son corps physique » ?  • Comment comprenez-vous : « l'homme se dresse librement face à sa production » ?  • En quoi peut-on soutenir que « l'homme sait produire à la mesure de toutes les espèces » ?  • Comment comprenez-vous « l'homme sait appliquer à tout objet sa mesure inhérente » ? Que signifie « inhérent » ?  • Pourquoi Marx écrit-il « aussi sait-il créer selon les lois de la beauté » ?  • Qu'est-ce que Marx cherche à démontrer ? Quel est l'enjeu de ce texte ? En quoi a-t-il un intérêt philosophique ?

« L'animal aussi produit.

Il se construit un nid, des habitations, comme l'abeille, le castor, la fourmi, etc.

Mais il ne produit que ce dont il a immédiatement besoin pour lui et pour son petit ; il produit d'une façon unilatérale, tandis que l'homme produit d'une façon universelle ; il ne produit que sous l'emprise du besoin physique immédiat, tandis que l'homme produit même quand il est libéré de tout besoin physique et ne produit vraiment que lorsqu'il en est vraiment libéré.

L'animal ne produit que lui-même, tandis que l'homme reproduit la nature tout entière ; le produit de l'animal fait directement partie de son corps physique, tandis que l'homme affronte librement son produit.

L'animal ne façonne que selon la mesure et selon les besoins de l'espèce à laquelle il appartient, tandis que l'homme sait produire à la mesure de toute espèce et sait appliquer partout à l'objet la nature qui est la sienne.

C'est pourquoi l'homme façonne aussi d'après les lois de la beauté. QUESTIONNEMENT INDICATIF • Que signifie ici a immédiatement » ? Quelle est l'importance de ce terme dans l'argumentation de Marx ? • En quoi peut-on dire que l'animal produit d'une façon partielle et l'homme d'une façon universelle ? Pouvez-vous donner des exemples ? • Comment comprenez-vous « il ne produit vraiment que lorsqu'il en est libéré » (du besoin physique) ? Comment comprenez-vous : « l'animal ne produit que lui-même, tandis que l'homme reproduit toute la nature » ? En quoi peut-on soutenir que « le produit de l'animal fait, comme tel, partie de son corps physique » ? Comment comprenez-vous : « l'homme se dresse librement face à sa production » ? En quoi peut-on soutenir que « l'homme sait produire à la mesure de toutes les espèces » ? Comment comprenez-vous « l'homme sait appliquer à tout objet sa mesure inhérente » ? Que signifie « inhérent » • • • • • ? • Pourquoi Marx écrit-il « aussi sait-il créer selon les lois de la beauté » ? • Qu'est-ce que Marx cherche à démontrer ? Quel est l'enjeu de ce texte ? En quoi a-t-il un intérêt philosophique ? QUESTIONS 1.

Dégagez le sens de l'opposition présente dans ce texte. 2.

Expliquez : a.« il ne produit que ce dont il a immédiatement besoin ». b.

« l'homme affronte librement son produit ». c.

« appliquer partout à l'objet la nature qui est la sienne ». 3.

Toute production humaine est-elle une production libre ? QUESTION 1 Marx met en avant la distinction et de nature qui oppose la production humaine à la production animale.

La première est l'oeuvre d'un esprit libre qui décide de créer et de produire l'objet de son désir, y compris ce qui est inutile.

La seconde est l'oeuvre d'un simple instinct qui ne fait qu'exercer un déterminisme naturel visant à la seule conservation de la vie et de l'espèce.

L'animal produit en effet sans le vouloir et sans en avoir conscience. Lorsqu'une abeille construit son alvéole, par exemple, c'est sans décider elle-même de la forme qu'elle lui donnera. En revanche, chez l'homme, la production connaît deux moments : la conception d'abord puis la réalisation.

Plus loin dans sa réflexion, Marx analyse l'exemple de l'abeille et de l'architecte.

L'abeille ne fait qu'obéir à un déterminisme naturel, alors que l'architecte est lui-même l'auteur de son projet.

Marx en vient même à dire que «la différence qui existe entre l'architecte le plus maladroit et l'abeille la plus habile, c'est que l'architecte porte d'abord sa maison dans sa tête ». Le sens de l'opposition dégagée par Marx dans ce texte est celui d'une défense et illustration de la liberté humaine que l'on trouve dans la production de l'homme.

C'est pourquoi Marx insistera toujours pour que l'association travailliberté ne soit pas sacrifiée au nom du capitalisme. QUESTION 2 a.

« il ne produit que ce dont il a immédiatement besoin » L'animal ne produit que ce que sa nature lui commande.

Si l'abeille construit une alvéole, c'est parce que son déterminisme le lui dicte.

Jamais les abeilles n'en viendront à changer la forme de leur production.

La nature engendre la répétition de l'identique.

En revanche, dans la production humaine, il y a progrès parce que c'est la volonté qui est à l'origine du projet.

Chez l'homme, il y a donc une médiation : c'est celle de son entendement.

Chez l'animal, la production est immédiate, c'est-à-dire sans médiation de la réflexion.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles