Aide en Philo

Kant: La liberté est un problème moral

Extrait du document

« Si une action humaine est blâmable, répréhensible, si nous sommes en mesure de condamner certains comportements ou conduites, c'est que l'homme est libre. Si la liberté, au contraire, n'est qu'une illusion, la morale, à savoir la distinction du bien et du mal, devient impossible. On peut considérer chaque individu de deux points de vue. Du point de vue du caractère empirique, c'est-à-dire de nos déterminations, mobiles et penchants sensibles, chacune de nos actions peut être imputée, quant à sa cause, à un événement antérieur qui, enchaîné à d'autres, nous a conduit à agir de telle sorte plutôt qu'autrement. De ce point de vue empirique et sensible, nous ne sommes pas libres, comme un bref examen de raison peut nous le montrer après coup. Mais ce n'est pas pour autant que nous sommes irresponsables : nous portons le poids de nos propres actions, comme chaque auteur porte son oeuvre. Du point de vue moral, c'est-à-dire du caractère intelligible de l'auteur, chaque action est regardée comme inconditionnée par rapport à l'état antérieur. Par chacune de nos actions, nous commençons absolument, c'est-à-dire sans antécédents, une série nouvelle de conséquences, dont nous sommes les libres instigateurs. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles