Aide en Philo

Etre juste, est-ce s'interdire d'etre heureux ?

Extrait du document

HEUREUX / HEUREUSE: Qui jouit du bonheur, qui est durablement content de son sort.

C'est dans le Gorgias la position de Platon, contre le sophiste Calliclès : le tyran, en tant qu'il est le type même de l'homme injuste, ne peut être qu'un homme malheureux. Comment en effet pourra-t-il être en accord avec lui-même et avec sa conscience ? Si cette harmonie intérieure est la condition du bonheur, alors, contre toute attente, « il vaut mieux subir l'injustice que la commettre ». On comprend pourquoi Platon soutient que « commettre l'injustice est le pire » : le pire, non pas tant pour les autres, que pour soi-même. Socrate, l'homme juste par excellence, tant dans sa conduite que dans ses paroles, en se soumettant à la condamnation à mort des tribunaux athéniens alors qu'il pouvait s'enfuir et y échapper, se montrera à la hauteur de cette exigence.

Liens utiles