Aide en Philo

Est-il contradictoire d'affirmer que les connaissances sont a la fois relatives et vraies ?

Extrait du document

CONNAISSANCE (lat. cognoscere, chercher à savoir)

Le terme de connaissance désigne d'abord l'acte par lequel la pensée s'efforce de saisir et de définir un objet qui se présente à elle. Il désigne ensuite le savoir résultant de cette action. On oppose principalement croyance et connaissance, non par le degré de certitude éprouvé soit par le sujet qui croit, soit par le sujet qui connaît, mais par le fait que la croyance n'est pas nécessairement fondée en raison, autrement dit n'implique pas nécessairement l'idée de vérité.

CONTRADICTION / CONTRADICTOIRE (à distinguer de paradoxe)

Fait d'affirmer en même temps une chose et son contraire. On se contredit logiquement quand on désobéit au principe d'identité, ou principe de non-contradiction : A = A. Selon ce principe, deux propositions contradictoires ne peuvent être ni vraies en même temps, ni fausses en même temps ; par ex. : « tous les hommes sont mortels » et « quelques hommes ne sont pas mortels ».

RELATIF

Opposé à Absolu. Ce qui se définit par son rapport à autre chose. On notera que, dans le langage courant, relatif signifie souvent, par ellipse, relatif à chaque individu comme dans l'expression : « les goûts sont relatifs », devenant ainsi un synonyme impropre de subjectif par opposition à objectif et à Absolu. Or, cet usage familier est à proscrire comme celui qui confond relatif et médiocre (« une confiance relative »).

Liens utiles