Aide en Philo

Dépend-il de nous d'être heureux ? (Bac philo - TS)

Extrait du document

Étymologiquement, bonheur vient de l'expression bon heür. Du point de vue de l'étymologie, on remarque que le bonheur est l'aboutissement d'une construction, et qu'il ne saurait être confondu avec une joie passagère. Le fait que la création d'un auteur s'accroisse durablement provoque en lui-même l'accumulation des satisfactions, ce qui le mène au bonheur. Le bonheur est donc un État durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents. Le Bonheur dépend donc premièrement de soi. Le désir d'être heureux n'est pas un vain désir : certains hommes en témoignent, qui sont heureux, ou savent se rendre heureux, et ils le reconnaissent. Le tout est de bien comprendre ce qui peut nous rendre réellement heureux. Nous sommes les seules être a pouvoir savoir ce qui nous procurer du plaisir et vice versa. Le bonheur semble donc n'avoir de sens que comme idéal individuel. En sachant ce qui nous fait plaisir ou pas nous pourrons construire notre propre Bonheur . On pourrait alors être tenté de se retrouver seul pour atteindre un tel idéal : dans la solitude les autres ne seraient plus une contrainte, ils ne me gêneraient plus et je pourrais alors cherchez a atteindre tous mes désirs. Le bonheur s'avèrent donc être le résultat de la satisfaction de nos désirs.

« Dépend-il de nous d'être heureux ? (Bac philo 2010 - TL) Introduction L'homme a toujours cherché le bonheur.

Il est une (con)quête universelle.

Pourtant, dans la vie, chaque homme connaitra des Bonheurs et des malheurs.

Mais certes tous homme se sentira mieux dans la joie et donc dans le bonheur.

Le bonheur est un état heureux , de bien être.

Peut-on vivre heureux dans la solitude ? La solitude nous procure-t-elle du bonheur et si oui dans quelle mesure si ce n'est pas le cas de quoi avons-nous besoin et pourquoi .C'est pourquoi nous nous demandons si être heureux ne dépend-il que de nous ? Dans une première partie nous verrons que le bonheur ne dépend que de nous d'une certaine manière, puis nous analyserons que cependant ce bonheur ne peut pas se construire dans la solitude et qu'il nécessite donc autrui , mais nous verrons dans une troisième partie que tous cela dépend de notre destin car nous ne pouvons pas définir les choses à l'avance. I.

être heureux ne dépend que de nous 1.

Nous devons construire notre bonheur Étymologiquement, bonheur vient de l'expression bon heür.

Du point de vue de l'étymologie, on remarque que le bonheur est l'aboutissement d'une construction, et qu'il ne saurait être confondu avec une joie passagère.

Le fait que la création d'un auteur s'accroisse durablement provoque en lui-même l'accumulation des satisfactions, ce qui le mène au bonheur.

Le bonheur est donc un État durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.

Le Bonheur dépend donc premièrement de soi.

Le désir d'être heureux n'est pas un vain désir : certains hommes en témoignent, qui sont heureux, ou savent se rendre heureux, et ils le reconnaissent.

Le tout est de bien comprendre ce qui peut nous rendre réellement heureux.

Nous sommes les seules être a pouvoir savoir ce qui nous procurer du plaisir et vice versa.

Le bonheur semble donc n'avoir de sens que comme idéal individuel.

En sachant ce qui nous fait plaisir ou pas nous pourrons construire notre propre Bonheur .

On pourrait alors être tenté de se retrouver seul pour atteindre un tel idéal : dans la solitude les autres ne seraient plus une contrainte, ils ne me gêneraient plus et je pourrais alors cherchez a atteindre tous mes désirs.

Le bonheur s'avèrent donc être le résultat de la satisfaction de nos désirs. 2.

Exemple c'est nous qui savent ce qui nous fait plaisir Quand on veut une chose et que l'on travaille dur pour l'avoir, on finit par l'obtenir et l'on peut alors mériter de " posséder " le bonheur.

Le bonheur de chacun dépend donc de lui seul car je ne pas travailler dur pour le bonheur d'autrui si dans un premier temps , je ne suis pas moi-même heureux.

Partons d'un très simple exemple si je suis un etre qui trouve du plaisir a voyager et a découvrir de nouvelles cultures , lieux etc...

Il me faudra travailler dans le but d'obtenir une rémunération qui me permettra par la suite d'acheter un billet pour partir a Tahiti et la je trouverais mon bonheur et je sentirait mon coeur tout plein de palpitations.

Rousseau dans La cinquième promenade des rêveries du promeneur solitaire décrit le bonheur comme un état qui peut avoir lieu loin des trouble de la société, isolés du monde.

Il vit ce moment seul sur son ile.

Il est seul est y a trouvé son bonheur. 3.

Mais on ne peut pas s'avérer être heureux seul Tout le monde recherche le bonheur à sa façon.

Ce qui vous rend heureux est un but naturel à rechercher et atteindre.

Il n'y a rien de mal dans ce qui vous procure du bonheur.

On vous dira peut-être que vous êtes fou mais cela n'est qu'une question de subjectivité. Cependant vivre seul signifierait bien sûr vivre sans les autres , On se demande alors en quoi il semble difficile de concevoir le bonheur si on est coupé de ses semblables.

Ne serait' on pas la en contradiction avec une dimension essentielle de l'homme qui serait le contact humain ? En effet n'est pas aussi parce qu'il y'a les autres que nous pouvons nous développer.

De toute manière la société et les autres nous procurent également du plaisir et des bonheurs.

Sans contact humain on aurait beaucoup de plaisirs et de bonheur mais avec les autres on ressent un bonheur qui s'intensifie, se multiplie et se partage. II.

Etre heureux ne dépend pas seulement de nous 1.

Le bonheur dépend des autres dans la mesure ou seul non L'homme en s'avérant être un homme sociable il semble difficile qu'il puissent s'isoler du monde .

Peut être seul les personnes égoïstes y arriveraient.

C'est dans le propre même de l'homme que celui-ci a besoin de communiquer , et c'est pour cette raison même qu'aujourd'hui il existe sur terre le langage.

L'homme a besoin de partager des émotions , des sentiments avec autrui pour pouvoir ressentir un plaisir.

Être heureux ne dépend donc pas seulement de nous dans la mesure ou on peut être isoler du monde certes mais on s'en lassera très vite car le plaisir et la satisfaction du bonheur qu'on aura obtenu va très vite se retrouvé redoubler par l'envie d'un nouveau sentiment de. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles