Aide en Philo

Conscience et humanité.

Extrait du document

Pour évoquer la conscience, on peut rappeler que le mot provient du latin « cum scire » qui signifie « avec savoir ». La conscience est une faculté par laquelle l'homme n'existe pas simplement comme une chose ou comme un animal car il se rend compte de son existence. Grâce à sa conscience, l'homme pense et agit en le sachant. En prenant conscience, l'homme devient un sujet L'homme ne vit pas seulement tel un objet posé parmi les autres réalités. Il se rend compte de son existence grâce à la conscience. Ainsi, il dit « je », ce qui signifie qu'il est un sujet. À partir du moment où l'homme prend conscience de lui-même, il prend conscience de ce qui n'est pas lui, c'est-à-dire toutes les réalités externes qu'il peut percevoir.

« Pour évoquer la conscience, on peut rappeler que le mot provient du latin « cum scire » qui signifie « avec savoir ».

La conscience est une faculté par laquelle l'homme n'existe pas simplement comme une chose ou comme un animal car il se rend compte de son existence.

Grâce à sa conscience, l'homme pense et agit en le sachant. En prenant conscience, l'homme devient un sujet L'homme ne vit pas seulement tel un objet posé parmi les autres réalités.

Il se rend compte de son existence grâce à la conscience.

Ainsi, il dit « je », ce qui signifie qu'il est un sujet.

À partir du moment où l'homme prend conscience de lui-même, il prend conscience de ce qui n'est pas lui, c'est-à-dire toutes les réalités externes qu'il peut percevoir. Par la conscience, l'action de l'homme est volontaire La conscience place le moi face au monde.

Dès lors, la conscience permet non seulement de penser le monde qui nous entoure, mais aussi d'y intervenir de manière volontaire.

Les actions humaines ne sont pas seulement spontanées comme celles de l'animal ; elles peuvent être réfléchies et orientées vers une fin.

La conscience donne à l'homme la possibilité de transformer le monde selon ses objectifs. Autrui : une autre conscience face à la mienne Ma conscience n'est pas seule au monde : elle rencontre d'autres consciences qui, elles aussi, sont des sujets. Autrui est à la fois différent de moi et pourtant il est mon semblable en raison de la conscience qui nous unit.

Mon attitude semble souvent modifiée par la présence d'autrui.

Conflit, lutte, amitié, dévouement...

sont autant de façons d'exister pour des consciences qui se rencontrent.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles