Aide en Philo

Comment provoquer l'éveil de la conscience ?

Extrait du document

- Pensez à distinguer conscience/inconscient - Puis, quels sont les obstacles à l'éveil de la conscience ? - Enfin, qu'est-ce qui peut amener la conscience à prendre conscience d'elle-même et de sa liberté ?

« - Pensez à distinguer conscience/inconscient - Puis, quels sont les obstacles à l'éveil de la conscience ? - Enfin, qu'est-ce qui peut amener la conscience à prendre conscience d'elle-même et de sa liberté ? I.

La conscience est-elle toujours éveillée ? Deux axes de réflexion : 1) —» agir inconsciemment : de façon réfléchie, c'est-à-dire se laisser guider par les préjugés sociaux, culturels. (Descartes dès le début du Discours de la Méthode explique pourquoi il faut avant toute véritable pensée se débarrasser de ses préjugés) ; il en va de même des automatismes. 2) —> agir inconsciemment : au sens freudien, c'est-à-dire être submergé par cette force obscure qui est en chacun de nous et que Freud appelle l'inconscient.

Le sujet ne peut plus, même s'il le veut, contrôler absolument sa pensée et sa conduite.

Ainsi, les actions des hommes sont-elles le fruit de cette lutte que se livrent conscience et inconscient. II.

Comment provoquer l'éveil de la conscience ? Provoquer n'est pas un verbe neutre.

Provoquer c'est éveiller mais de manière vive, peut-être brutale. 1) Il n'y a pas de prise de conscience sans obstacle.

Une conscience éveillée est une conscience qui a réussi à prendre une nouvelle attitude : —> en découvrant l'obstacle —» en cherchant à le surmonter —> en prenant conscience de la difficulté à le surmonter —» en se surmontant soi-même —> en surmontant l'obstacle. « La conscience est l'acte d'outrepasser ce qui la limite et quand cette limite lui appartient, l'acte de s'outrepasser soi-même » dit Hegel. 2) « Les moments de crise intérieure » dont parle Bergson sont propices à l'éveil.

Mais la découverte de l'Art, de la science provoquent également une transformation de la représentation du monde, donc un éveil intense de la conscience confrontée à de nouvelles visions. 3) Mais peut-être que l'éveil total de la conscience est provoqué par la prise de conscience de ce qu'il faut faire : j'ai pris conscience, ma conscience est en éveil, je sais que mon avenir dépend de mes choix.

Être éveillé, intensément éveillé, c'est comprendre que liberté et morale sont indissociables, et agir en le sachant : « La conscience est toujours implicitement morale ; et l'immoralité consiste toujours à ne point vouloir qu'on pense, et à ajourner le jugement intérieur.

On nomme bien inconscients ceux qui ne posent aucune question d'eux-mêmes à eux-mêmes.

Ce qui n'exclut pas les opinions sur les opinions et tous les savoir-faire, auxquels il manque la réflexion, c'est-à-dire le recul en soi-même qui permet de se connaître et de se juger ; et cela est proprement la conscience » (Alain).. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles