Aide en Philo

LA BIODIVERSITE ECOSYSTEMIQUE

Extrait du document

« Chapitre 12 : I. LA BIODIVERSITE ECOSYSTEMIQUE L’ECOSSYTEME DU CONCEPT A LA REALITE : DIVERSITE TAILLE ET LIMITES A. La diversité des écosystèmes 1. Ecosystèmes naturels Définition : Un écosystème est l’ensemble des populations et des communautés (biocénoses) peuplant un milieu (biotope) donné et soumis aux facteurs abiotiques avec lesquels ils interagissent (transfert de matière et d’énergie) Il existe    des macrosystèmes : A l’échelle continentale : Antarctique, forêt amazonienne, massif alpin, océans, mers….. Des mésoécosystèmes : échelle régionale : forêt de Saint Amand, lac du Bourget…. Des microécossytèmes : échelle locale : bois, mare, étangs, flaque d’eau, bouse de vache, cadavre, arbre mort….. Les écosystèmes sont emboités les uns dans les autres avec des lisières, la Terre peut, être considérée comme une mosaïque d’écosystèmes en interactions et interrelations (transferts de matière et d’énergie) 2. Ecosystèmes artificiels ou anthropisés   Lacs artificiels, bassins de rétention, cultures annuelles, cultures pérennes, élevage intensif ou extensif Un agrossytème : écosystème construit ou modifié par l’Homme pour l’exploitation d’espèces végétales et/ou animales à différents fins : alimentaires, énergétiques (bioéthanol, biomasse…) de service en milieu rural (centre équestre, ferme pédagogique…) Un agrosystème peut être annuel (champs de blé…) ou pérenne (vergers, vignes) avec la sylviculture comme cas particulier (peuplier, chêne, pâte à papier, bois industriel, construction). L’agrossytème champ présente les caractéristiques d’un écosystème juvénile avec quelques modifications, tandis que l’agrosystème verger présente les caractéristiques de la jeune forêt avec des modifications semblables. La serre peut être considérée comme le plus artificiel des agrosystèmes : le biotope est contrôlé entièrement (climat, lumières, vitesse du vent, sol) ainsi que les biocénoses (plante cultivée à haut rendement, pas de ravageurs de culture ou de parasites ou de compétiteurs avec utilisation de produits phyto classiques ou auxiliaires de cultures, engrais) B. Les écosystèmes : emboités, en mosaïque, en interaction  Les écosystèmes sont emboîtés les uns dans les autres avec des lisières : un microsystème est emboité dans un mésosytème lui-même emboîté dans un macrosystème ex : un arbre mort dans la forêt de saint Amand dans la forêt française atlantique.    La Terre peut être considérée comme une mosaïque d’écosystèmes en interactions et interrelations (transferts de matière et d’énergie). La biosphère : ensemble des régions et des êtres vivants compartimentés dans les différents macrosystèmes (avec échanges et interactions possibles) qui se subdivise en hydrosphère, lithosphère, atmosphère. Le biome : communauté des êtres vivants d’un macrosystème terrestre (biocénoses d’écosystèmes continentaux) ; zonation des biomes terrestres selon la latitude des pôles à l’équateur : forêt méditerranéenne, savane, forêt équatoriales, forêts feuillues caducifoliées, steppes tempérées (praires) taïga (forêt boréale de conifères), toundra (formation herbacée-arbustives se développant sur un sous sol gelé en permanence en région subpolaire) »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓