Aide en Philo

VIOL CONJUGUAL

Publié le 06/07/2022

Extrait du document

« VIOL CONJUGUAL : C’est aujourd’hui que je m’adresse à vous, chère assemblé nationale et c’est vers vous que je me tourne Madame le 1er ministre ainsi qu’a vous mes collègues. Savez-vous ce qu’est le viol conjugal ? Non ? Je vais vous le dire, un viol conjugal est un acte par le quel le mari impose à sa femme un rapport sexuel non consentie sous prétexte qu’il y a une union conjugale. C’est aussi une violence physique et l’acte non consentie et l’élément central du viol conjugal. Vous voyez, c’est pour cela qu’il faut mettre en avant cette cause, la moitié de l’assembler ne savent pas que c’est un problème, un très gros problème fréquent au sein des couples mariées ou non ! Non messieurs, le violeur n’est pas seulement l’homme que l’on croise dans une sombre ruelle en pleine nuit et armée, il peut se retrouver dans notre lit. La minimisation de ce problème, QUI représente plus de la moitié des viols dans le monde, mais étant -donné que l’agresseur est le partenaire, alors se sujet devient d’autant plus tabou. Je vous faits par de différentes méthodes afin de remédier à ce problème : -Rappeler l’importance du numéro de Viols-Femmes-Informations, qui est une permanence téléphonique à dédié aux victimes de viols et d’agression sexuelles. -Renforcer la prévention, et ça dès le plus jeune âge ! Mettre en place des cours d’éducation sexuelle dès lors de la classe de 5ème, qui a lors d’aujourd’hui, est limité à un seulement un cours de 1h dans l’année dans les classes de 3 ème. Qui est peu pour des pré-adolescents. Cela pourra le faire comprendre certaines valeurs et sensibiliser le plus tôt possible en leurs transmettant des valeurs qui deviendront des normes. Lors de ces cours, il faudra poser des questions aux enfants, créer des débats, leurs demandé leurs avis et surtout, leurs faire comprendre dès la puberté ce qui est bien ou non. Et d’apprendre aux jeunes filles dès le plus jeune âge de dénoncer les faits de violences et de les informés que ceci n’est pas normal et que dès tout premiers signes, il faut agir. -Renforcé les préventions à travers des publicités, afin que tout le monde soit informé que ceci n’est pas normal et de faire reconnaitre ce problème au près de toutes les femmes. -Mettre en avant les différentes associations qui elles luttent depuis des années contre ce problème, tel que *La Fédération nationale solidarité femmes (FNSF) *Le Collectif féministe contre le viol (CFCV) Cependant je le rappel : Chère femme, vous êtes toujours en droit de refuser un rapport sexuel, même au sein d’un couple et tout acte de pénétration sexuelle sans votre consentement peut constituer un viol. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓