Aide en Philo

la limite de l'accompagnement dans le quotidien des personnes en SAVS

Extrait du document

« 1 Promotion 2021-2024 Écrit sur la thématique du quotidien DELATTRE Imane EDUCATRICE SPÉCIALISÉE EN FORMATION 1ère année ERTS, Olivet “Le meilleur remède contre la vie quotidienne, c’est le culte du quotidien, dans sa fluidité.” Sommaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 Avant-propos / Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 I) Présentation de la structure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4 II) Définition du sujet choisi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5 III) Situations et réflexions personnelles sur la thématique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .8 Bibliographie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9 Glossaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 0 3 AVANT-PROPOS Afin de réaliser mon écrit sur la thématique du quotidien, j’ai choisi de développer la question de la limite de l’accompagnement dans le quotidien des personnes en SAVS. Pour ce faire, je prendrai d’abord le temps de présenter ma thématique. Ensuite, j’exposerai ma démarche et les raisons qui m’ont poussées à la choisir. Dans une première partie, je présenterai la structure qui m’accueille en stage actuellement. J’y décrirai son organisation, ses missions et les besoins du public accompagné en matière de quotidien. Dans une deuxième partie, je définirai le quotidien, ce qui le structure en SAVS et comment on intervient dans celui des personnes. J’y apporterai des connaissances théoriques concrètes vues lors de ma formation. Je prendrai le soin d’y ajouter des apports théoriques de mes lectures personnelles, ainsi que des apports théoriques vus au cours de ma formation. Enfin, dans une troisième et dernière partie, je développerai mes réflexions personnelles sur la thématique, je ferai des liens entre des situations cliniques observées, et mes lectures personnelles. Je me positionnerai en tant que professionnelle et j’y développerai mes questionnements les plus importants. Je conclurai en répondant à la question posée et en y posant une question ouverte qui a mûri lors de la réalisation de cet écrit. INTRODUCTION Quelle est la limite de l’accompagnement dans le quotidien des personnes en SAVS ? Après avoir passé 8 semaines au sein du SAVS de l’APAJH du Loiret, la question de la limite de l’accompagnement en SAVS est apparue à maintes reprises. Plusieurs situations ont fait écho avec cette thématique, que je m’en vais présenter de suite. J’ai choisi ce sujet car c’est une question qui mûrit dans mon esprit depuis que je suis entrée en stage au SAVS. Après avoir côtoyé plusieurs bénéficiaires, j’ai remarqué la multiplicité des profils et surtout de leurs besoins en matière de quotidien. Deux situations particulièrement ont généré des questionnements, des remises en question dans mon esprit. J’ai remarqué que cela aurait pu avoir un impact sur le plan personnel, sur mon ressenti, voire sur ma pratique professionnelle. 4 Ces situations sont venues toucher des valeurs personnelles fortes comme la compassion, le don de soi, le fait de ne pas rester passif… Heureusement, le transfert a été évité, je suis restée sur le versant professionnel de l’action, je n’ai pas pris les choses trop à cœur, mais cela m’a renvoyée, malgré tout à de nouveaux questionnements concernant les limites de l’accompagnement dans le quotidien des personnes en SAVS. PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE Un SAVS est un service construit sur la base du milieu ouvert, c'est-à-dire que les horaires sont de journée : entre 9h et 19h maximum. Les bénéficiaires ne vivent pas dans la structure. Ils ont chacun leur logement indépendant. C’est pourquoi on peut vite questionner les domaines d’intervention en matière de quotidien pour les personnes accompagnées. Le service agit en équipe pluridisciplinaire de deux : une éducatrice spécialisée et une monitrice-éducatrice. Vingt personnes majeures en situation de handicap sont suivies sur la base de la libre adhésion. Le quotidien des professionnels s’articule par conséquent autour de visites à domicile, de rendez-vous au service, d’accompagnements ponctuels, d’appels téléphoniques, de mails de textos… ainsi que d’écrits, de rédaction de projets, de démarches administratives, de coordination et de transmission d’information dans le respect de la vie privée et de l’intégrité de chacun, de recherches … Les missions principales d’un SAVS sont donc de soutenir les démarches, d'accompagner des personnes dans leur vie familiale, professionnelle, sociale, ainsi que dans les loisirs, l’hygiène, la santé, l’administratif, le bienêtre général, les travaux … cela permet donc de prendre le relai sur certains points dans le but d’accompagner vers une autonomie. Par conséquent, l’éducateur spécialisé co-construit, étaye et soutient la mise en place de projets divers à la demande du bénéficiaire. Le public d’adultes en situation de déficience légère ou de handicap psychiatrique peut présenter des difficultés de compréhension, de lecture/écriture, d’organisation, de coordination, parfois motrices ou auditives … C’est pourquoi, il est difficile pour eux de coordonner certaines actions dans leur vie quotidienne. Par exemple, prendre un rendez-vous, commander un meuble, demander un devis, commander au restaurant, envoyer un mail, communiquer avec leurs pairs, leurs curateurs… cela peut vite devenir source de stress pour certains bénéficiaires. Derrière la “simple” idée de quotidien, se cachent parfois des enjeux et des problématiques insoupçonnées : perte de confiance en eux, renvoi à une enfance ou un parcours difficile, renvoi à une difficulté non acceptée, rappel de la différence, mauvais souvenir… Notre but, en tant qu'éducatrices, est donc de limiter au maximum ces angoisses 5 pour faciliter la vie de personnes qui se demandent souvent si elles font bien ou mal. Pour celles et ceux qui ont des enfants, il s’avère aussi compliqué pour eux de s’organiser dans leur parentalité. Ils n’arrivent pas à créer de lien avec leur adolescent, ils rencontrent des difficultés pour l’aide aux devoirs, pour comprendre les papiers de l’école etc et ont le sentiment d’être de mauvais parents. Le SAVS aide donc ces personnes à prendre confiance en elles, fait les choses avec elles dans le but de les rendre autonomes si elles en ressentent l’envie. Au fur et à mesure, ils réalisent leurs petits projets quotidiens aux côtés de l’éducateur. Les “petits riens” ont donc une importance capitale au sein du service. Mettre en place des aides à domicile ou faire le lien avec les partenaires comme les mandataires ou les professionnels de santé, ou encore la MDA, la CAF ou le Pôle Emploi par exemple font partie des autres nombreuses missions du service. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles