Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : note

1 2 3 >>

68 dissertations trouvées

Jean-Paul SARTRE: Etre libre

Il faut, en outre, préciser contre le sens commun que la formule "être libre" ne signifie pas "obtenir ce qu'on a voulu", mais "se déterminer à vouloir (au sens large de choisir) par soi-même". Autrement dit, le succès n'importe aucunement à la liberté. La discussion qui oppose le sens commun aux philosophes vient ici d'un malentendu : le...

2 pages - 1,80 €

Jean-Paul SARTRE: La définition de la liberté

Il faut, en outre, préciser contre le sens commun que la formule "être libre" ne signifie pas "obtenir ce qu'on a voulu", mais "se déterminer à vouloir (au sens large de choisir) par soi-même". Autrement dit, le succès n'importe aucunement à la liberté. La discussion qui oppose le sens commun aux philosophes vient ici d'un malentendu : le...

3 pages - 1,80 €

Alain: le respect de la vie d'autrui

Je dis que le respect de la vie d'autrui n'est pas un devoir social, attendu qu'il existe indépendamment de l'existence ou de la nature d'une société quelconque. Quand un homme tomberait de la lune, vous n'auriez pas le droit de le torturer ni de le tuer. De même pour le vol ; je m'interdis de voler qui que...

3 pages - 1,80 €

DESCARTES: Liberté comme pouvoir de choisir

Pour ce qui est du libre-arbitre, je suis complètement d'accord avec ce qu'en a écrit le Révérend Père. Et, pour exposer plus complètement mon opinion, je voudrais noter à ce sujet que l'indifférence me semble signifier proprement l'état dans lequel est la volonté lorsqu'elle n'est pas poussée d'un côté plutôt que de l'autre par la perception du vrai...

1 page - 1,80 €

DESCARTES: La figure, la grandeur, le mouvement, le lieu, le temps

Il examine ce que c'est que la vérité ; et pour moi, je n'en ai jamais douté, me semblant que c'est une notion si transcendentalement claire, qu'il est impossible de l'ignorer : en effet, on a bien des moyens pour examiner une balance avant que de s'en servir, mais on n'en aurait point pour apprendre ce que c'est...

3 pages - 1,80 €

Bergson: le mot comme étiquette collée sur les choses.

Nous ne voyons pas les choses mêmes ; nous nous bornons, le plus souvent, à lire des étiquettes collées sur elles. Cette tendance, issue du besoin, s'est encore accentuée sous l'influence du langage. Car les mots (à l'exception des noms propres) désignent des genres... Et ce ne sont pas seulement les objets extérieurs, ce sont aussi nos propres...

7 pages - 1,80 €

Bergson: Observer et généraliser

Trop souvent nous nous représentons encore l'expérience comme destinée à nous apporter des faits bruts : l'intelligence, s'emparant de ces faits, les rapprochant les uns des autres, s'élèverait ainsi à des lois de plus en plus hautes. Généraliser serait donc une fonction, observer en serait une autre. Rien de plus faux que cette conception du travail de synthèse,...

2 pages - 1,80 €

Bergson: C'est en vain qu'on voudrait assigner a la vie un but

C'est en vain qu'on voudrait assigner à la vie un but, au sens humain du mot. Parler d'un but est penser à un modèle préexistant qui n'a plus qu'à se réaliser. C'est donc supposer, au fond, que tout est donné, que l'avenir pourrait se lire dans le présent. C'est croire que la vie, dans son mouvement et dans...

3 pages - 1,80 €

Bergson: Quelle est la fonction principale d'un historien ?

Il faut un hasard heureux, une chance exceptionnelle, pour que nous notions justement, dans la réalité présente, ce qui aura le plus d'intérêt pour l'historien à venir. Quand cet historien considérera notre présent à nous, il y cherchera surtout l'explication de son présent à lui, et plus particulièrement de ce que son présent contiendra de nouveauté. Cette nouveauté,...

3 pages - 1,80 €

Bergson: Langage et généralité

Enfin, pour tout dire, nous ne voyons pas les choses mêmes ; nous nous bornons, le plus souvent, à lire des étiquettes collées sur elles. Cette tendance, issue du besoin, s'est encore accentuée sous l'influence du langage, car les mots (à l'exception des noms propres) désignent tous des genres. Le mot, qui ne note de la chose que...

2 pages - 1,80 €

HEGEL: la violence et la ruse de l'état de nature

On décrit souvent l'état de nature comme un état parfait de l'homme, en ce qui concerne tant le bonheur que la bonté morale. Il faut d'abord noter que l'innocence est dépourvue, comme telle, de toute valeur morale, dans la mesure où elle est ignorance du mal et tient à l'absence des besoins d'où peut naître la méchanceté. D'autre...

4 pages - 1,80 €

Spinoza et l'interprétation des Ecritures

« La règle universelle à poser dans l'interprétation de l'Écriture est donc de ne lui attribuer aucun enseignement qui ne découlerait pas avec la plus grande clarté de l'enquête historique elle-même. Nous allons dire maintenant quelle doit être cette enquête historique et ce qu'elle doit principalement faire connaître. 1° Elle doit comprendre la nature et les propriétés de...

1 page - 1,80 €

Hegel: Etat de nature et rudesse

L'état de nature est l'état de rudesse, de violence et d'injustice. Il faut que les hommes sortent de cet état pour constituer une société qui soit Etat, car c'est là seulement que la relation de droit possède une effective réalité. On décrit souvent l'état de nature comme un état parfait de l'homme, en ce qui concerne tant le...

5 pages - 1,80 €

FREUD et les paranoïaques

Les paranoïaques présentent dans leur attitude ce trait frappant et généralement connu, qu'ils attachent la plus grande importance aux détails les plus insignifiants, échappant généralement aux hommes normaux, qu'ils observent dans la conduite des autres ; ils interprètent ces détails et en tirent des conclusions d'une vaste portée. Le dernier paranoïaque que j'ai vu, par exemple, a conclu à...

2 pages - 1,80 €

Bergson: un hasard heureux...

C'est dire qu'il faut un hasard heureux, une chance exceptionnelle, pour que nous notions injustement, dans la réalité présente, ce qui aura le plus d'intérêt pour l'historien à venir. Quand cet historien considérera notre présent à nous, il y cherchera surtout l'explication de son présent à lui, et plus particulièrement de ce que son présent contiendra de nouveauté....

1 page - 1,80 €

« POETE. Synonyme (noble) de nigaud (rêveur). POESIE (La). Est tout à fait inutile : passée de mode. » Telles sont les définitions que Flaubert note avec ironie dans le Dictionnaire des idées reçues. Votre expérience de lecteur (ou de créateur) vous inci

||Lorsqu'on connaît les conceptions littéraires de Flaubert, son goût pour le réalisme et l'objectivité, ses opinions sur la poésie qui transparaissent parfaitement dans la satire qu'il a faite du romantisme, on est amené à considérer le caractère excessif et trop subjectif de son jugement. Ainsi, je ne partage pas sa pensée car je suis...

2 pages - 1,80 €

A la fin de son ouvrage, La Préciosité et les précieux, de Thibaut de Champagne à J. Giraudoux, René Bray, cherchant à définir une « éthique de la préciosité », note (page 395) : « Ne pourrait-on dire que, dans la préciosité, le poète, au fond, est toujo

||En général l'attitude littéraire exprime une volonté de communication avec les autres hommes: écrire, c'est avant tout, semble-t-il, proposer ses idées au jugement d'autrui, à son approbation. Telle  est essentiellement la position de l'écrivain classique, celui-ci allant même jusqu'à considérer qu'un ouvrage n'a de prix qu'après avoir été approuvé par de nombreuses générations...

4 pages - 1,80 €

Notes de cours: LA CONSCIENCE

||• La conscience est l'intuition (c'est-à-dire la connaissance immédiate) qu'a un sujet de son activité psychique, de ses actes, du monde et de lui-même. • Il convient de ne pas confondre la conscience ainsi définie avec la conscience morale, c'est-à-dire la propriété que posséderait l'esprit humain de porter spontanément des jugements de valeur morale (cf. « la voix de...

7 pages - 1,80 €

Notes de cours: L'INCONSCIENT ?

||• En distinguant des niveaux de conscience, la psychologie classique reconnaît l'existence d'états et de comportements où la conscience claire est absente et qu'elle classe en : 1) inconscient primitif, regroupant l'ensemble des comportements héréditaires assurant les adaptations vitales élémentaires (actes réflexes et instincts) ; 2) préconscient, incluant tout ce qui n'est pas saisi par la conscience claire, mais reste...

2 pages - 1,80 €

Notes de cours: LE DÉSIR

||• Le désir se définit comme une tendance qui a pris conscience d'elle-même. • Il nécessite une représentation préalable de sa fin, que celle-ci soit connue ou imaginée. En ce sens Malebranche faisait du désir « l'idée d'un bien que l'on ne possède pas mais que l'on espère posséder ». • Dans ces conditions, le désir serait propre à l'homme...

2 pages - 1,80 €

Notes de cours: LES PASSIONS

||• La passion est un état affectif et intellectuel assez puissant pour dominer la vie de l'esprit soit par l'intensité de ses effets, soit par la permanence de son action. • Il ne faut pas confondre la passion ainsi définie avec les passions au sens classique. Chez Descartes, en effet, les passions sont tous les phénomènes (perceptions, sentiments, émotions)...

1 page - 1,80 €

Notes de cours: L'ILLUSION

||• L'illusion est une erreur naturelle (de perception, de jugement ou de raisonnement) provenant d'une apparence. • L'illusion se distingue de la simple erreur en tant qu'elle possède un caractère nécessaire : elle continue en effet de s'imposer à l'esprit même quand celui-ci en a reconnu la fausseté (le soleil continue de m'apparaître en rotation autour de la terre...

2 pages - 1,80 €

Notes de cours: AUTRUI

||• Autrui pose un double problème — comment puis-je poser l'existence d'autrui comme conscience ? — comment, cette conscience posée, puis-je la connaître ? • En effet, parce qu'il est une conscience, autrui est, comme moi, un sujet. Mais comment puis-je le connaître en tant que tel ? Ma tentative de connaissance ne conduit-elle pas nécessairement à le poser...

3 pages - 1,80 €

Notes de cours: LA PERCEPTION

||Approche générale: • La perception est la fonction par laquelle l'esprit acquiert une connaissance apparemment immédiate des objets extérieurs. • Elle suppose donc — une conscience (sujet percevant), — une réalité étrangère à cette conscience (objet perçu). Perception et sensation Pour l'intellectualisme classique, il convient de distinguer la sensation et la perception : — la sensation est l'état de conscience brut...

5 pages - 1,80 €

Notes de cours: LA MEMOIRE

||Encore que les psychologues varient dans leurs analyses de la mémoire et de ses formes, on en distingue généralement deux : 1) la mémoire élémentaire ou sensori-motrice • C'est la mémoire perceptive qui permet au sujet de reconnaître les objets et phénomènes constituant son environnement, et qui par conséquent assure la cohérence des comportements et autorise l'action. • La reconnaissance de...

1 page - 1,80 €

1 2 3 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com