Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : mairet

14 dissertations trouvées

Sigmund Freud: L'homme est-il naturellement violent ?

L'homme n'est point cet être débonnaire, au coeur assoiffé d'amour, dont on dit qu'il se défend quand on l'attaque, mais un être, au contraire, qui doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d'agressivité. Pour lui, par conséquent, le prochain n'est pas seulement un auxiliaire et un objet sexuel possibles, mais aussi un objet de...

3 pages - 1,80 €

FREUD: L'homme n'est point cet être débonnaire

L'homme n'est point cet être débonnaire, au coeur assoiffé d'amour, dont on dit qu'il se défend quand on l'attaque, mais un être, au contraire, qui doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d'agressivité. Pour lui, par conséquent, le prochain n'est pas seulement un auxiliaire et un objet sexuel possibles, mais aussi un objet de...

3 pages - 1,80 €

FREUD: L'homme n'est point cet être débonnaire

L'homme n'est point cet être débonnaire, au coeur assoiffé d'amour, dont on dit qu'il se défend quand on l'attaque, mais un être, au contraire, qui doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d'agressivité. Pour lui, par conséquent, le prochain n'est pas seulement un auxiliaire et un objet sexuel possibles, mais aussi un objet de...

3 pages - 1,80 €

FREUD: la société de la culture est constamment menacée de désagrégation.

L'homme n'est pas un être doux, en besoin d'amour, qui serait tout au plus en mesure de se défendre quand il est attaqué, mais [...] au contraire il compte aussi à juste titre parmi ses aptitudes pulsionnelles une très forte part de penchant à l'agression. En conséquence de quoi, le prochain n'est pas seulement pour lui une aide...

3 pages - 1,80 €

FREUD: De l'hostilité primaire des hommes

Cette tendance à l'agression, que nous pouvons déceler en nous-mêmes et dont nous supposons à bon droit l'existence chez autrui, constitue le facteur principal de perturbation dans nos rapports avec notre prochain ; c'est elle qui impose à la civilisation tant d'efforts. Par suite de cette hostilité primaire qui dresse les hommes les uns contre les autres, la...

2 pages - 1,80 €

FREUD: L'homme n'est point cet etre debonnaire

L'homme n'est point cet être débonnaire, au coeur assoiffé d'amour, dont on dit qu'il se défend quand on l'attaque, mais un être, au contraire, qui doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d'agressivité. Pour lui, par conséquent, le prochain n'est pas seulement un auxiliaire et un objet sexuel possibles, mais aussi un objet de...

3 pages - 1,80 €

Adorno: Qu'est-ce qu'une opinion ?

Avoir une opinion, c'est affirmer, même de façon sommaire, la validité d'une conscience subjective limitée dans son contenu de vérité. La manière dont se présente une telle opinion peut être vraiment anodine. Lorsque quelqu'un dit qu'à son avis, le nouveau bâtiment de la faculté a sept étages, cela peut vouloir dire qu'il a appris cela d'un tiers, mais...

3 pages - 1,80 €

ALAIn: L'art de l'artiste et le métier d'artisan

"Il reste à dire en quoi l'artiste diffère de l'artisan. Toutes les fois que l'idée précède et règle l'exécution, c'est industrie. Et encore est-il vrai que l'oeuvre souvent, même dans l'industrie, redresse l'idée en ce sens que l'artisan trouve mieux qu'il n'avait pensé dès qu'il essaye ; en cela il est artiste, mais par éclairs. Toujours est-il que...

4 pages - 1,80 €

Vous exposerez sommairement la différence de structure entre la Logique classique (celle d'Aristote et de Port-Royal) et les Logiques modernes (Logistique et Axiomatique). Vous dégagerez la signification philosophique de cette opposition.

? 3° C'était une Logique du concept. Décomposant la pensée en éléments de plus en plus simples (ou prétendus tels) : inférences, puis propositions, enfin termes (Ibid., p. 31), elle aboutissait, comme unité logique fondamentale, au terme ou expression verbale du concept. ? 4° Les relations logiques considérées étaient toutes, de ce fait, ramenées au rapport attributif ou...

2 pages - 1,80 €

« Il ne faut pas se hâter d'apposer sur l'oeuvre de Giraudoux l'étiquette bien sommaire d'humanisme », écrit Claude-Edmonde Magny. Trouvez-vous dans Électre de quoi justifier cette affirmation ?

||L'humanisme est, comme son nom l'indique, une doctrine qui se propose pour but l'épanouissement de la personne humaine. Il est un effort pour rehausser la dignité de l'être et pour le mettre en valeur. Pièce de la démesure, la tragédie d'Électre semble en être de prime abord la négation. Mais son dénouement volontairement ambigu...

2 pages - 1,80 €

Vous exposerez sommairement la différence de structure entre la Logique classique (celle d'Aristote et de Port-Royal) et les Logiques modernes (Logistique et Axiomatique). Vous dégagerez la signification philosophique de cette opposition. ?

||Introduction. La philosophie classique n'avait guère reconnu qu'un seul type de Logique, celle qui était issue des conceptions d'ARiSTOTE et qui, à travers la Logique stoïcienne et la Logique scolastique, se trouve encore exprimée, avec quelques retouches, dans la Logique de Port-Royal Mais, sous l'influence du développement des sciences, il s'est créé de nos...

1 page - 1,80 €

Psychanalyse: BÉNÉFICE PRIMAIRE ET SECONDAIRE

Le bénéfice primaire d'un SYMPTÔME est l'absence d'ANGOISSE et de CONFLIT qui résulte de sa formation. Le bénéfice secondaire est constitué par des avantages pratiques qu'on peut obtenir en utilisant le symptôme pour influencer ou manipuler d'autres personnes. Par exemple, le bénéfice primaire de l'AGORAPHOBIE est l'absence d'angoisse et de conflit concernant l'AMBIVALENCE envers les figures parentales grâce...

1 page - 1,80 €

» Consulter également les 409 résultats sur Devoir-de-philosophie.com