Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : prix

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 >>

2169 dissertations trouvées

Peut-on assimiler l'esprit à une machine ?

Transition : L?esprit pour être amené à une connaissance scientifique rigoureuse peut ainsi être décrit en terme de procédés mécaniques. Si la machine agit comme nous le ferions, alors, connaître l?esprit c?est connaître l?équation sous-tendant l?action que les machines et nous faisons semblablement.  Toutefois, reste que donner l?impression de penser et penser effectivement sont deux choses bien différentes. Il se peut...

4 pages - 1,80 €

L'esprit pourrait-il n'etre ni materiel ni immateriel ?

L?esprit s?oppose d?autre part à la chair, en tant que celle-ci représente l?ensemble des instincts de la vie animale ; primitivement, dans le langage théologique : « La chair a des désirs contraires à ceux de l?esprit, et l?esprit en a de contraires à ceux de la chair » (St Paul, Epître aux Galates, V, 17). Plus particulièrement, l?esprit s?oppose à la...

2 pages - 1,80 €

Le bonheur doit-il etre une affaire privée ou d'Etat ?

  Ces deux définitions du bonheur, que ce soit comme une affaire d?Etat ou comme une affaire privée, sont antagonistes mais surtout, elles engagent toutes deux des conséquences néfastes. Comment alors définir le bonheur sans être en contradiction avec le sens commun (être heureux = être dans un état de bien-être social) sans pour autant négliger la liberté des...

2 pages - 1,80 €

L'art peut-il révéler des verités que la parole est incapable d'exprimer ?

C'est au début du vingtième siècle que le logicien et philosophe Wittgenstein a exposé un système qui propose cette fois-ci non pas de faire la critique de l'art mais de l'esthétique c'est-à-dire du discours sur l?art. Pour Wittgenstein en effet toutes les propositions de logique sont des propositions tautologiques (cela signifie qu'elles ne renvoient à rien d'autre qu'à elles-mêmes,...

4 pages - 1,80 €

Seuls les simples d'esprits peuvent-être heureux ?

C?est donc un bonheur bien inconstant que celui de l?idiot ; il ne mérite pas, par conséquent, le titre de bonheur.   - Le bonheur, en effet, se caractérise par sa stabilité face au caractère fuyant et éphémère du temps en tant que devenir incessant. L?ataraxie des stoïciens, qui est, elle aussi, absence de troubles, inclut ainsi la connaissance : la physique...

2 pages - 1,80 €

Peut-on être prisonnier de soi-même ?

||Hamlet est toujours absorbé par ses réflexions, ses doutes l’empêchent d’agir, Shakespeare nous peint le portrait d’un homme paralysé, prisonnier de lui-même. Nos incapacités et nos défauts nous font parfois ressentir nos limites et nous nous sentons prisonniers de nous-mêmes. Il faut d’abord poser que nos limites viennent de notre finitude. Les limites qu’on...

5 pages - 1,80 €

La conscience relève-t-elle de la matière ou de l?esprit ?

||  Quand nous disons le mot « conscience » nous faisons référence à deux objets distincts dont le premier est le moyen de l’autre : d’une part, nous désignons la faculté qu’à notre esprit de saisir ce qui se passe en nous ou en dehors de nous, c’est ce que nous nommerons « conscience psychologique ». Et d’autre part, ...

1 page - 1,80 €

L'esprit pourrait-il n'être ni matériel ni immatériel ?

..). Marx combattra cette conception hégélienne de l?esprit. En dernière instance, la philosophie de Hegel est un monisme. Elle récuse expressément, et même aigrement, le dualisme. Il n?y a qu?une substance, et c?est l?esprit. Les « choses », la nature, les êtres finis ne sont que des instances subordonnées, relatives et éphémères qui se dessinent...

2 pages - 1,80 €

Peut-on dire de l'esprit qu'il est matériel ?

Donc apparemment, il n?est pas possible de dire que l?esprit est matériel puisque ces deux termes s?opposent et définissent des idées totalement différentes, sans aucun point commun entre elles. Descartes pose que la matière étendue (grandeur, figure, mouvement) et que l?esprit est une substance pensante qui relève d?un autre ordre de réalité, indépendant de la matière. Il est inétendu...

3 pages - 1,80 €

Le desir participe-t-il du plaisir de vivre ou en est-il le principal obstacle ?

En effet ce que montre Platon, c?est que le désir est inassouvissable en ceci qu?il ne satisfait jamais : plus j?assouvis mes désirs, et plus de nouveaux désirs m?assaillent. L?homme désirant n?est jamais tranquille et ne profite donc jamais du plaisir de vivre : il n?est qu?à la recherche de nouvelles possessions et ne sait pas se contenter de ce...

2 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure des modèles matérialistes permettent-ils de rendre compte de l'esprit et des fonctions qui y sont rattachées ?

, est bien réel. De plus, sous la pluie, en plein soleil ou dans la nuit, il demeure le même, indépendamment de la perception que j?en ai (et donc de la pensée que je formule à son sujet), ce qui nous permet de penser que la matière serait ce qui demeure invariable dans l?objet perçu. La conception de...

3 pages - 1,80 €

L'humanité est-elle un privilège ?

En effet, le genre animal regroupe de nombreuses espèces diverses d?animaux tandis que le genre humain ne désigne que les hommes. Le privilège de l?humanité serait alors d?être à la fois le genre et l?espèce humaine. On comprend donc que l?humanité est radicalement différente des autres genres du monde vivant, car elle ne peut se définir par la...

2 pages - 1,80 €

Faut-il avoir des principes pour bien agir ?

Transition : Mais le fait d?agir selon des principes prend aussi le nom  de devoir : il s?agit comme le dit Kant d?agir selon un impératif qui est catégorique. Or que devient alors la liberté du sujet ? Comment concevoir que l?action bonne soit aussi contrainte ? D?autre part, Aristote dit bien que la vertu devient comme une seconde nature (puissance seconde ou...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com