Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : faite

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70

1750 dissertations trouvées

Etude du texte de Bergson: "Dans des conditions déterminées, la matière se comporte de façon déterminée [...] Et c'est pourquoi, en droit, sinon en fait, la conscience est coextensive à la vie."

|| Depuis longtemps, les philosophes s'interrogent sur la conscience. Dans son texte, Bergson définit les fondements de la conscience, intimement liée à la vie. La matière est inertie, dépourvue de toute volonté et de spontanéité ; contrairement à la conscience qui fait appel à la raison et à la liberté. La liberté, à travers la conscience, conduit à créer. La...

3 pages - 1,80 €

Jean Paul Sartre a-t-il fait la promotion de l'être humain avec sa conception de la liberté ?

||Depuis que l'homme a une histoire, il n'a jamais cessé de chercher des réponses aux questions les plus fondamentales de son existence. L'interrogation vis-à-vis la condition de l'homme à contrarier plus d'un philosophe tout comme le sujet de liberté. Durant des siècles, de grands philosophes ont donné leurs idées sur cette question très complexe. Leurs idées ayant toujours...

3 pages - 1,80 €

« Il existe des conceptions vulgaires tout à fait suffisantes pour la vie pratique ; elles doivent même être la nourriture des hommes. Elles ne suffisent cependant pas à l'intelligence. Dieu ignore les singuliers » Averroès, Physique. commentez. ?

||      Averroès, le grand commentateur d’Aristote, entretient dans cette citation de Physique VIII, 1 qui sonne comme le commentaire du texte du Stagirite, la dichotomie entre une connaissance vulgaire que l’on pourrait désigner comme la croyance ou l’opinion pratique et la science du général et de l’universel c’est-à-dire celle relevant de l’intelligence même. Pourtant,...

5 pages - 1,80 €

Les faits parlent-ils d'eux- mêmes ?

Au quotidien, je suis témoin de nombreux faits : je suis plus grand que ma mère ; Molière est l'auteur de l'avare,… De tels faits sont tellement évidents qu'ils semblent parler d'eux-mêmes et m'apporter des vérités. Ce n'est cependant pas vrai pour le premier. Faut-il admettre que ce que paraît montrer un fait peut être trompeur et qu'il...

2 pages - 1,80 €

Peut-on prendre pour excuse le fait d'avoir agi inconsciemment ?

||Lorsque quelqu'un cherche une excuse à sa conduite, c'est parce-que ses actes paraissent répréhensibles. Il s'agit dans la plupart des cas de persuader qu'on ne l'a pas fait exprès, c'est-à-dire que la volonté propre n'est pas rentrée en jeu. Dans ce contexte, prétendre avoir agi inconsciemment semble faire allusion à ce qui peut, en...

2 pages - 1,80 €

BAUDELAIRE écrit dans son grand article sur Victor Hugo : Quand on se figure ce qu'était la poésie française avant qu'il apparût, et quel rajeunissement elle a subi depuis qu'il est venu, quand on imagine le peu qu'elle eût été s'il n'était pas venu, com

Il nous est difficile de nous rendre compte exactement du rayonnement exercé par Victor Hugo sur ses contemporains. Son génie torrentiel, qui n'est pas sans traîner quelque boue, allait-il défier le temps? L'article de BAUDELAIRE sur HUGO, paru dans la Revue fantaisiste, le 15 juin 1861, prend donc pour nous la valeur d'un document : cri d'admiration d'un poète...

3 pages - 1,80 €

Le corps fait-il le malheur de la conscience ?

|| L'individu est double : Par son corps il est au monde et par sa conscience il existe dans le monde. Et cette dualité est irrémédiable. Alors peut-on considérer le corps comme le malheur de la conscience? Autrement dit avons-nous la possibilité ou le droit d'affirmer que notre réalité matérielle, étendue et limitée...

2 pages - 1,80 €

 Notre désir de savoir est-il satisfait par la science ?

||  Définitions préliminaires :   La science au sens large est une connaissance universelle par concepts, distincte de l’opinion ou de la croyance en vertu d’un caractère supérieur de certitude et d’objectivité. En un sens plus moderne, la science est un discours établissant des relations et des lois nécessaires entre ses objets. Sur la base d’expérimentations cadrées...

3 pages - 1,80 €

L'artiste fait-il ce qu'il veut ?

Un artiste est un individu faisant une oeuvre, cultivant ou maîtrisant un art, un savoir, une technique, et dont on remarque entre autres la créativité, la poésie, l'originalité de sa production, de ses actes, de ses gestes. On se pose donc la question suivante : L'artiste est il libre ? Fait il ce qu'il veut ? Sachant que...

2 pages - 1,80 €

L'analyse que Pascal fait de l'organisation sociale vous semble-t-elle subversive ?

intro: A l'instar des autres moralistes du XVIIème siècle, Pascal n'est pas un révolutionnaire, contrairement aux philosophes des Lumières qui proposeront une mutation de la société. Pour autant, il ne s'en livre pas moins à une analyse lucide de l'organisation sociale et du pouvoir qui la régit, fondés selon lui sur l'injustice et les préjugés, tout en revendiquant...

1 page - 1,80 €

COMMENTEZ: « Si on ne voulait être qu'heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile, parce que nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne sont ». Mes Pensées. Montesquieu, Char

Le bonheur se définit simplement comme un état de plénitude et de satisfaction complet et durable. Or le paradoxe de cette réside en plusieurs point. Premièrement, Montesquieu affirme que le bonheur est un recherche simple ce qui revient à répondre à la question qu'est-ce qui fait notre bonheur et de pouvoir y trouver une réponse simple ce qui...

1 page - 1,80 €

La société est-elle ce qui fait les hommes ?

Introduction : Par « société » on entend en premier lieu tout groupement d'individus, dépendant les uns des autres et agissant selon des concepts communs. En ce sens, il est possible de parler de sociétés animales. Cependant, il ne sera question ici que de sociétés humaines. D'ailleurs, le plus souvent, la « société » désigne exclusivement les groupements humains...

2 pages - 1,80 €

Aujourd'hui encore des personnes sont injustement emprisonnées pour leurs opinions, leurs écrits... Faites part de vos réflexions personnelles à ce sujet, en vous appuyant sur des exemples concrets.

Introduction - Rappel de la situation énoncée par le sujet. - La liberté d'expression est une des libertés fondamentales de l'être humain. - Annonce du développement en trois parties. Développement - lre partie : la lutte pour la liberté est le fruit d'une longue histoire. - 2e partie : la liberté d'expression est contrôlée dans de nombreux pays. - 3e partie : que faire pour...

3 pages - 1,80 €

En face d'un enfant qui meurt, La Nausée ne fait pas le poids. Sartre

? C'est dans le cadre d'un entretien accordé à Jacqueline Piatier pour le compte du journal Le Monde et publié le 18 avril 1964 sous le titre de « Jean-Paul Sartre s'explique sur Les Mots» que le philosophe et romancier français a prononcé ce qui semble être une critique extrêmement sévère des limites de la littérature. ? La...

1 page - 1,80 €

Une tête bien faite plutôt qu'une tête bien pleine. Montaigne

? Cette formule se réfère au chapitre XXVI du Livre I des Essais de Montaigne (1533-1592). Dans ce chapitre intitulé «De l'institution des enfants » (c'est-à-dire « De l'éducation des enfants »), Montaigne s'adresse à la comtesse Diane de Foix. Celle-ci qui était enceinte avait demandé à Montaigne des conseils pour l'éducation de l'enfant à venir. Montaigne utilisa...

1 page - 1,80 €

La technique fait-elle de nous des choses ?

Ce qui est essentiel dans la notion de technique, c'est le rapport de moyens à des fins (des buts) : une technique est un moyen ou un ensemble de moyens adapté(s) à une (ou parfois plusieurs) fin(s). Aussi, la technique s'est transformée au cours de ce dernier siècle. Elle n'est plus seulement un moyen pour parvenir à une fin....

6 pages - 1,80 €

Expliquer et discuter cette formule d'un philosophe : « Il n'y a que deux choses qui établissent en fait notre identité à nos propres yeux : la permanence de notre caractère et l'enchaînement de nos souvenirs »

L'unité et l'identité du moi sont les postulats de notre vie pratique. Mais ces concepts d'unité et d'identité sont surtout employés dans un sens mathématique et ils en retiennent ici quelque chose qui peut fausser ce qu'éprouve la conscience et soulever des problèmes que la réalité ne comporte pas. L'identité du moi implique en effet un changement continu....

2 pages - 1,80 €

Quelle idée vous faites-vous du rôle de l'Etat et particulièrement d'un Etat moderne? Par des exemples précis faites comprendre l'étendue et la complexité des fonctions de l'Etat Existe-t-il des préjugés tenaces sur le rôle de l'Etat ?

Sujet difficile ou plutôt périlleux à cause des querelles violentes qui divisent les partis sur le rôle de l'Etat. Notre intention est de le traiter ici objectivement, sans prendre parti. Tout d'abord analyse de l'idée d'Etat et de son rôle. On appelle Etat tout ce qui est organisé par le gouvernement et administré, payé par lui. Parmi ces organisations,...

1 page - 1,80 €

POURQUOI LE MAL FAIT-IL PROBLÈME ?

La mal fait d'abord problème... parce qu'il fait mal. Le mal se présente d'abord à l'esprit comme maladie, souffrance, blessure dont on cherche à se protéger. Le problème est donc ici de savoir quel est le "fonctionnement" du mal et comment lutter contre lui. Mais ce qui fait souffrir ou blesse, c'est notamment l'action d'autrui sur nous et...

2 pages - 1,80 €

Décrire les faits est ce dire la vérité ?

Il existe en effet différentes manières de dire la vérité car une simple description des faits n'est pas suffisante. Tout d'abord, comme nous l'avons vu précédemment, il est nécessaire de décrire un fait, c'est a dire l'observer et le constater par l'intermédiaire de nos sens. Nous avons vu que cette explication n'était pas suffisante, c'est pour cela qu'il...

2 pages - 1,80 €

Aristote, La Politique: L'association composée de plusieurs bourgades forme dès lors une cité parfaite, possédant tous les moyens de se suffire à elle-même et ayant atteint, pour ainsi dire, le but ; née en quelque sorte du besoin de vivre, elle existe po

Par delà son apparence physique, l'homme se distingue d'autres êtres par sa conscience, la connaissance qu'il a de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes, mais aussi par sa capacité à raisonner. Il se trouve en effet doté de raison, lui permettant de poser un jugement sur ce qui l'entoure, et ce qu'il projette de réaliser ;...

1 page - 1,80 €

Le travail fait-il l'essence de l'homme ?

||Etre humain, c'est posséder de nombreuses qualités distinctives. Chacun éprouve son humanité en pensant, en parlant, en vivant dans des sociétés régies par des lois, etc. Or, comme le remarque Marx, les hommes « eux-mêmes commencent à se distinguer des animaux dès qu'ils commencent à produire leurs moyens d'existence ». Est-ce à dire que le...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com