Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : raison

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 >>

1819 dissertations trouvées

La raison est-elle la reine des facultés ?

Qu'est-ce que proprement une faculté? Nous pourrions dire qu'il s'agit avant tout d'une capacité formelle et innée qui nécessite un donné particulier pour s'accomplir et se développer. La mémoire, pour prendre cet exemple, n'est pas ce qu'on pourrait appeler « absente » de l'esprit juste né: cependant, elle n'est là, pourrions-nous dire, que dans un état proche du possible. Elle...

4 pages - 1,80 €

Est-il raisonnable de craindre ce qui échappe à la conscience? ?

La conscience est une faculté d'attention au réel, une prise sur le monde et les choses qui nous entoure. Par la « prise de conscience » nous nous emparons des choses, nous en devenons maîtres car ils intègrent notre pensée. C'est parce que nous avons conscience des faits et objets que nous pouvons raisonner dessus. Mais nous ne sommes pas conscient...

3 pages - 1,80 €

Le désir est-il raisonnable ?

Si le désir commande toutes nos actions et constitue l'essence de l'homme, il oriente aussi nos jugements. Il ne se contente pas de nous faire tendre vers ce que l'on juge bon ou bien, mais c'est par lui, et sous son emprise, que l'on juge quelque chose. On doit donc raisonner ainsi : un bien désiré est un...

3 pages - 1,80 €

Faut-il toujours vouloir avoir raison ?

Vouloir à tous prix, en toutes circonstances, avoir raison, n'est-ce pas nécessairement un tord? En effet, un tel désir, un telle volonté, n'apparait-elle pas souvent comme irrationnelle, déraisonnable, dans ses motivations comme dans ses conséquences? Puisque cela peut se faire en dépit du bon sens : on cherche à imposer ses raisons, on refuse toute autre raison, on...

5 pages - 1,80 €

Qu'entend-on par raison ? Quel est le rôle de cette faculté dans la formation et le développement de nos connaissances ?

Dans le langage ordinaire, on entend par raison tantôt l'ensemble des facultés intellectuelles, comme lorsqu'on parle des progrès de la raison; tantôt le bon usage de ces facultés, comme lorsqu'on dit de quelqu'un qu'il a raison ; tantôt enfin les lumières naturelles de l'esprit humain par opposition aux lumières surnaturelles de la révélation, comme dans cette expression :...

2 pages - 1,80 €

La conscience morale provient-elle de la sensibilité ou de la raison ?

La conscience morale est cette faculté supérieure qui distingue le bien du mal, nous dicte ce que nous avons à faire ou à éviter, juge de la valeur de nos actions et de celles de nos semblables, et jouit ou se révolte en nous, suivant que ces actions sont bonnes ou mauvaises. C'est elle qui, aussitôt qu'elle s'éveille...

2 pages - 1,80 €

Une connaissance vraie de la réalité repose-t-elle uniquement sur la raison ?

Une connaissance vraie de la réalité repose-t-elle uniquement sur la raison ?||La vérité d’une connaissance repose sur l’adéquation entre le discours et la réalité, par réalité nous entendons le monde extérieur. Le sujet pose le problème des modes de connaissance de cette réalité. A part la raison existe-t-il un autre moyen nous permettant d’accéder à ...

2 pages - 1,80 €

La métaphysique, comme oeuvre de la raison, n'est-elle qu'une illusion ?

L'homme est un animal raisonnable. On a pu dire qu'il était aussi un « animal métaphysique » (Schopenhauer). Et en effet l'activité métaphysique constitue une activité fondamentale de l'être humain. Mais la métaphysique... ?...

2 pages - 1,80 €

Peut-on se tromper soi-même sur ses raisons d'agir ?

Nous nous nous représentons comme pouvant avoir une totale transparence sur nos actes, nos intentions, immédiatement nous envisageons que nous agissons en conformité avec nos volontés. C'est ainsi à la raison que nous assignons le rôle d'éclairer nos délibérations. Et pourtant nous expérimentons souvent l'incompréhension et ce vis à vis de nos propres actions, nos propres motifs nous sont...

6 pages - 1,80 €

Est-il toujours déraisonnable de prendre des risques ?

Est-il légitime d'affirmer que tout prise de risque est nécessairement et absolument contraire à une conduite raisonnée et donc raisonnable ? Ne peut-on pas, au contraire, penser une complémentarité des deux ? Est-il, en effet, toujours raisonnable de refuser le risque ? Ne faut-il pas, parfois, rationnellement préférer la prise de risque à une autre possibilité assurément ruineuse ? Ce qu'il faut...

5 pages - 1,80 €

Expliquez et appréciez cette affirmation d'un philosophe : « Le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l'imagination ». ?

o Le bonheur peut-il être un idéal de la raison ? Kant dit que non parce que « les éléments qui font partie du bonheur sont dans leur ensemble empiriques ». Cette réponse repose sur la conception que se fait Kant de la raison comme système de principes « à priori » (qui ne saurait venir et dépendre de...

5 pages - 1,80 €

Quels peuvent être l'objet et la raison d'être de la philosophie à notre époque que l'on dit caractérisée par le développement du savoir scientifique ?

xxx ?||• Philosophie(s) et science(s)  Pendant longtemps ces rapports n'ont pas fait problème en ce sens qu'il y avait assimilation de la philosophie au travail d'un savoir universel.  Cf. Descartes, « Principes », Préface :  « Toute la philosophie est comme un arbre dont les racines sont la Métaphysique et les branches qui sortent de ce tronc...

5 pages - 1,80 €

Faut-il croire dans la raison ?

La raison est généralement considérée comme cette faculté en l'homme permettant de « bien juger » (Descartes), de discerner le vrai du faux. Elle a souvent été considérée comme universelle et fondamentale, à l'antipode des points de vue (ou croyances, opinions, certitude subjective, etc.) qui ne reflètent que l'arbitraire des appréhensions et des compréhensions de l'homme. Entre le caractère rationnel,...

3 pages - 1,80 €

Est-il raisonnable de douter de tout ?

Distinguer le "doute méthodique" (et conçu comme éventuellement provisoire) du doute dit "sceptique". Au nom de quoi pouvons-nous douter de tout ("définitivement") ? - En effet on nous demande s'il est raisonnable de douter de tout, cad si l'on a raison de douter de tout. - Ne serait-il pas alors contradictoire (et par là non raisonnable pour "la raison") de dire...

5 pages - 1,80 €

Jusqu'à quel point la raison a-t-elle à s'occuper de l'irrationnel ?

Hegel, qui fait de la philosophie la science spéculative par excellence, pose que: « Tout ce qui est rationnel est réel, tout ce qui réel est rationnel ». Avec pareille formule, ce qui tombe en dehors de la raison est de l'ordre de l'inexistant, de l'illusoire, ou du superflu. Il est dans la logique...

6 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com