Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : juge

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>

807 dissertations trouvées

Peut-on porter un jugement moral sur une oeuvre d'art ?

■ Problématique Y-a-t-il une signification à lier l'esthétique et l'éthique lorsqu'on juge une œuvre d'art ? ■ Recherche des idées • Ce sujet est déroutant : il vous questionne sur le rapport à la fois esthétique (la beauté) et éthique (le point de vue moral), qui peut exister lorsqu'on évalue une œuvre d'art.• Le sujet porte ainsi sur la signification de...

2 pages - 1,80 €

Appréciez ce jugement : « C'est dans les mots que nous pensons, le mot donne à la pensée son existence la plus haute et la plus vraie. » ?

|| CONSEILS PRATIQUES • Voici un sujet parfaitement classique ! Vous avez très probablement à votre disposition pour le traiter un ensemble de connaissances développées au cours concernant le pro- blême du langage et de sa valeur. Vous ne devriez donc pas, devant cet intitulé, pécher par ignorance. Le problème, semble-t-il, sera essentiellement pour vous...

4 pages - 1,80 €

Les préjugés détournent-ils toujours du vrai ?

Un préjugé quel qu'il soit est un assentiment donné à une proposition sans les preuves. Il est alors par définition opposé à la vérité. En effet, on connait la véracité d'une chose qu'en l'ayant vérifiée. Un mathématicien ne pourra présenter son calcul comme vrai que par un raisonnement, un physicien utilisera l'expérience, l'historien...

4 pages - 1,80 €

Peut-on se délivrer de ses préjugés ?

Peut-on se délivrer de ses préjugés ?...

2 pages - 1,80 €

Quelles différences faites-vous entre juger, raisonner et délibérer ?

|| La raison est la faculté mentale qui relie les choses dispersées et les ordonne dans une progression qui va des principes vers les conséquences. Mais la raison est aussi une attitude : celle qui consiste à ne rien conclure tant que les raisons de conclure n'ont pas été présentées. Cela définit le rationalisme. Juger...

1 page - 1,80 €

L'auteur est-il le mieux placé pour juger son oeuvre ?

||  Le sujet met en relation deux notions apparemment peu compatible : l’auteur est considéré comme le producteur d’une œuvre littéraire ; il est en amont du processus de création littéraire. En revanche, la notion de jugement se situe en aval de la création, une fois l’œuvre terminée, voire après sa publication.   Le terme d’auteur apparaît comme...

2 pages - 1,80 €

Faut-il juger les actes ou les intentions ?

||L'absence d'actes témoigne d'un manque de détermination et de la faiblesse des intentions, dans un sens comme dans l'autre : celui qui ne passe pas à l'acte criminel n'est sans doute pas assez mauvais pour le faire, et réciproquement les bonnes intentions ne suffisent pas. Il est facile d'avoir des intentions ambitieuses et généreuses,...

2 pages - 1,80 €

Le poète Max Jacob écrivait, dans Conseils à un étudiant : « La vraie culture, celle qui compte, c'est la réflexion individuelle, sur les faits, les gens et sur soi-même surtout. » Que pensez-vous de ce jugement ?

|| • Ce sujet est classique et n'offre pas de difficulté d'analyse. Vous devez veiller à l'expression « vraie culture » qui en présuppose une fausse, restant à définir. • Que la citation soit d'un poète ne doit pas limiter votre réflexion. Vous n'avez même pas besoin de connaître Max Jacob pour traiter le problème. Sachez ...

2 pages - 1,80 €

Le jugement et la croyance ?

|| Le jugement se présente comme une affirmation; il suppose la croyance, c'est-à-dire l'assentiment de l'esprit à la proposition énoncée. Quel est le fondement de la croyance?   Nous croyons, disait saint Thomas, à cause de l'évidence des signes : « Nous croyons quand nous voyons qu'il faut croire ». De même, pour Spinoza, la ...

2 pages - 1,80 €

L'information est une maladie moderne qui provient évidemment de la rapidité des moyens de transmission. On sait que les agences de presse du monde se battent pour transmettre une nouvelle trente ou quarante seconde avant leurs concurrentes. On juge d'un

|| Introduction :             Le sujet nous invite à nous interroger sur la pertinence des médias dans notre société. L’auteur Jean Dutourd porte un jugement péjoratif sur la course à l’information qui est selon lui une « maladie moderne » qui s’enracine dans un phénomène de société : la multiplication et le développement des moyens de communication....

3 pages - 1,80 €

Sainte-Beuve a dit de La Bruyère : « Son talent regarde deux siècles, on dirait qu'il termine l'un et introduit l'autre. » Ne pourrait-on appliquer le même jugement à Fénelon ?

|||| Début. — L'observation si juste de Sainte-Beuve sur La Bruyère serait applicable à Fénelon. A la limite des deux époques il participe des deux esprits. 1° En philosophie, il n'est pas cartésien et ne se plaît pas dans les abstractions. Il est surtout sensible aux raisons du cœur, mais son christianisme est solide, tout...

2 pages - 1,80 €

Nisard a dit que « l'admiration pour le XVIIe siècle était une des forces morales de notre pays ». Expliquez et essayez de motiver ce jugement. ?

|||| Début. — Le XVIIe siècle peut être considéré comme le bastion intellectuel et moral de la France. Les critiques et le public cultivé l'ont toujours reconnu. On en voit trois principales raisons : 1° Le XVIIe siècle, en littérature, nous donne sur l'homme et sur la société les lumières essentielles; il est largement humain. ...

3 pages - 1,80 €

G. Duhamel a dit : « Le romancier est l'historien du présent, alors que l'historien est le romancier du passé. » Dans quelle mesure ce jugement peut-il s'appliquer à l'oeuvre de Balzac et à celle de Michelet ?

||||Début — Depuis le romantisme certains rapports ont été aperçus entre l'histoire et le roman : l'historien, pour faire vivant, doit faire appel à l'imagination; le romancier, pour faire vrai, doit s'appuyer sur l'observation et le document. La définition proposée s'applique bien à Michelet et à Balzac. 1. Application à Michelet :  a) Michelet...

3 pages - 1,80 €

André Chénier a dit : « De toutes les nations de l'Europe, les Français sont ceux qui aiment le moins la poésie et qui s'y connaissent le moins. » Renchérissant sur ce jugement, Baudelaire écrivait : « La France éprouve une horreur congénitale de la poés

||||Début. — Trois jugements qui étonnent par leur sévérité. Essayons de voir ce qui a pu les motiver aux yeux de leurs auteurs et de déterminer la nature de la poésie en France, d'après quelques exemples. 1. André Chénier, à une époque de décadence de la poésie, essaie de la renouveler (« sur des pensers...

2 pages - 1,80 €

Commentez ce jugement de Pascal : « Ce n'est pas dans Montaigne, mais dans moi, que je trouve tout ce que j'y vois. »

||Introduction. — Le livre est un maître incomparable : auprès d'une bibliothèque bien fournie, on dispose de toutes les connaissances désirables; ces nombreux volumes restent constamment à notre portée, sans toutefois s'imposer à nous d'une manière fâcheuse : ils nous permettent de marcher à notre allure personnelle et de faire d'eux l'usage que ...

3 pages - 1,80 €

Vous commenterez ce jugement de Sainte-Beuve sur Montaigne : « Ce n'est pas un système de philosophie, ni même avant tout un sceptique, mais la nature... la nature au complet sans la grâce » (Port-Royal). ?

||Première grande oeuvre de Sainte-Beuve, le Port-Royal se présente comme une évocation vivante du couvent janséniste et, à travers lui, du siècle entier : « Le cloître d'abord rétréci va jusqu'au bout du grand règne qu'il a devancé et l'éclairé de son désert par des jours profonds et imprévus. » Il est normal que...

3 pages - 1,80 €

George Sand écrit incidemment dans son roman Mauprat (1830) : «L'étude des lettres... n'est autre que l'étude des hommes. » Commentez et si vous le jugez à propos discutez cette opinion, en vous fondant sur des exemples tirés de vos lectures. ?

||A travers l'ensemble de la littérature, si diversifiée, si multiple dans ses aspects, le lecteur découvre un point commun à tous les ouvrages littéraires : l'analyse qui y est faite de la personnalité de l'homme en général ou de quelques caractères auxquels l'auteur s'est particulièrement attaché. La motivation fondamentale de presque tous les ...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com