dissertations philosophie corrigés philo aide plan problématique terminale
FlashBac.com, le site d'aide en philo, en histoire, en géographie. Plus de 3500 sujets de dissertation et 500 commentaires de texte corrigés ;-)
notions de philosophie: conscience inconscient désir passions liberté bonheur langage travail technique état société pouvoir logique morale temps histoire justice droit autrui existence art théorie expérience
Accueil  Favoris  Contact  Forum FlashBac Cours News
Retour  l'accueil du site Liste complète des 3500 sujets corrigés Informations sur le fonctionnement du site Contacter le webmaster d'aide-en-philo.com
Morale & Politique
La liberté
Le devoir
Le bonheur
La société
Justice & Droit
L'État
Le sujet
La conscience
L'inconscient
La perception
Autrui
Le désir
Existence et temps

>>> Toutes les notions

 
Méthodologie de la dissertation et du commentaire de texte

 

MÉTHODOLOGIE DU COMMENTAIRE DE TEXTE

A ) LE SUJET
On vous propose un texte d'un philosophe accompagné de la phrase suivante : " Vous dégagerez l'intérêt philosophique de ce texte à partir de son étude ordonnée. "

B ) COMMENT S'Y PRENDRE ?

Il s'agit de procéder à la lecture d'un texte qu'il faut tenir pour la ou les solution(s) non comprise (s) encore d'un problème lui-même encore inconnu, non explicite, non formulé comme tel.

Les buts de cette lecture sont donc :

-1- de comprendre la solution, c'est-à-dire de saisir : la thèse du texte et les moyens employés pour soutenir cette thèse.
-2- de découvrir le ou les problème(s) correspondants à cette solution, c'est-à-dire la problématique du texte.
-3- d'examiner la valeur de la solution pour éventuellement en proposer une autre.
-4- de présenter tout cela de manière écrite et ordonnée à un lecteur.



C ) LE TRAVAIL AU BROUILLON.
Pour atteindre tous ces buts, il faut lire le texte en se posant sans cesse des questions et en leur trouvant des réponses dans le texte ! Mais dans un certain ordre afin d'atteindre successivement et méthodiquement tous les buts de la lecture du texte.

-1- Dégager le thème du texte -
But : savoir de quoi l'auteur parle.
"De quoi ça parle? Quel est l'objet du texte? De quoi est-il question dans ce texte?"
-2- Identifier et définir les notions clés du texte -
But : savoir comment le texte en parle.
Souligner les notions importantes du texte et les définir en fonction du contexte.
"Que signifie ce mot? Et dans ce texte? Pourquoi celui-ci plutôt qu'un autre? A quoi ce terme s'oppose-t-il?"

-3- Dégager la structure du texte -
But : savoir comment le texte progresse d'un point de départ vers une solution.
Il s'agit d'abord de dégager le plan du texte, c'est-à-dire de le découper selon ses parties propres, mais pour ensuite dégager les articulations entre chacune d'entre elles.
Démonter ou décomposer le texte puis le remonter ou le recomposer, c'est-à-dire comprendre comment il "marche", progresse, avance vers une solution.

Pour ce faire, être attentif aux connecteurs logiques, tels que donc, or, parce que… Se demander ce qui explique le passage d'une partie à une autre. Il peut être quelquefois utile de donner des titres à chacune des parties dégagée et ensuite de formuler explicitement les transitions qui existent entre chaque partie.

-4- Dégager la thèse du texte -
But : découvrir la solution du problème que règle le texte.
"Qu'est-ce que l'auteur soutient, établit, défend? Où veut-il en venir ? De quoi veut-il nous convaincre ? Que veut-il nous faire comprendre ? Quelle est en fin de compte de toutes les idées en présence, celle qui est la plus importante ?"
NB : comme la progression intellectuelle du texte ne correspond pas toujours à sa progression linéaire, comme une thèse peut toujours être exposée de manière éclatée, il ne faut surtout jamais citer une phrase du texte, et en encore moins la dernière, en guise de thèse.

Cette fois, on connaît la solution du problème, mais pas encore le problème lui-même…

-5- Trouver le problème -
But : découvrir le problème pour lequel la thèse est une solution, donc "remonter" de la solution au problème.
Directement. "A quelle(s) question(s) la thèse répond-elle ? Quel problème vient-elle régler?"
Indirectement. "Quelles sont les thèses ou idées qu'on pourrait opposer à la thèse du texte? Si la thèse était fausse, qu'est-ce qu'il faudrait soutenir à la place ? Le contraire de ce qui est ici soutenu ne peut-il pas aussi se soutenir ? A partir des réponses à ces questions : quelle est la question qui pourrait admettre comme réponses possibles d'une part la thèse du texte et d'autre part toutes les réponses qu'on vient de trouver, c'est-à-dire toutes les idées qui s'opposent à la thèse ou s'en distingue sur le même sujet ?"

Construire une contradiction en mettant en conflit raisonné la thèse du texte et les contre-thèses qu'on a trouvé.

NB : Ce qui implique qu'il ne suffit jamais de renverser la proposition affirmative qu'est la thèse en proposition interrogative pour avoir le problème…

-6- Se demander ce que cela vaut -
But : réfléchir sur la valeur de la solution proposée. Il ne s'agit plus cette fois de comprendre ce qui est dit, mais de se demander si ce qu'on a compris, on peut et même on doit l'adopter, vivre avec désormais.
"Au fond, au juste, en réalité, maintenant qu'on a compris ce qu'il avait à dire, est-ce que c'est vrai ce qui est ici soutenu ?"
Si on examine toutes les réponses qu'on pourrait aussi donner à la question ou les autres solutions qu'on pourrait apporter au problème, de deux choses l'une : ou bien la thèse du texte est plus solide, plus valable que les contre-thèses possibles, ou bien, au moins certaines contre-thèses sont plus solides que la thèse du texte. Reste à le démontrer…

Dans le premier cas, il faut montrer en quoi la thèse du texte est supérieure à ce qu'on lui oppose d'ordinaire, le plus souvent de manière immédiate et irréfléchie. En somme, il s'agit de montrer (et non pas seulement d'affirmer) que la thèse du texte vaut plus que les opinions qui s'opposent à elle.

Dans le second cas, il faut montrer en quoi la thèse du texte est critiquable et pourquoi il faut lui préférer une autre thèse. Ce qui peut se faire en deux temps :

critique interne du texte : mettre en évidence ses faiblesses, ses imprécisions, l'existence de présupposés invérifiables ou faux… Montrer que la solution du texte n'est pas sans avoir un coût : elle peut à son tour poser un autre problème…
critique externe du texte : opposer à la thèse du texte une contre-thèse, mais argumentée et, si possible, empruntée à un autre philosophe.



D ) LA REDACTION.

-1- L'introduction.
Puisque le texte à expliquer est philosophique, donc centré sur un problème, il convient de faire du problème le point de départ du travail de rédaction. C'est pourquoi l'introduction est destinée à présenter autant le texte que son problème. On doit donc y trouver, dans l'ordre :
- Le thème du texte (ne pas oublier de citer son auteur, mais ne rien en dire de plus)
- Le problème ou la question qui sont examinées dans le texte.

- La thèse du texte (rapidement : il e faut pas tout dire)

- Le plan : celui du texte est aussi celui du devoir. Le faire sous forme de question.


-2- Le développement.

Puisque le texte propose une solution à un problème, il faut faire de l'élaboration de cette solution, puis éventuellement de celle qu'on oppose à celle du texte, le fil directeur du développement. Tout le reste doit être éliminé.
Puisqu'un commentaire de texte est une sorte de compte-rendu de sa lecture d'un texte, il convient de citer le texte, de le citer en totalité, dans l'ordre, élément après élément, avant de proposer ses explications et son commentaire. Ce qui signifie que le commentaire doit être linéaire.

Suggestion :

- Citer un court passage du texte.
- Le reformuler, mais seulement si son sens littéral n'est pas tout à fait clair. Attention, ceci ne doit servir qu'à rendre explicite le texte et ne peut tenir lieu d'explication : s'en tenir à cela, à une simple reformulation du texte serait faire de la paraphrase…

- Définir et expliquer les notions, concepts ou mots qui dans le passage cité sont importants.

- Expliquer l'idée qui se trouve ainsi exprimée par l'auteur, ce qu'elle signifie et implique. Dire qu'elle est la place et la fonction qu'elle occupe dans l'élaboration de la solution au problème. Expliquer en quoi elle est un argument, une idée qui va servir à régler le problème.

- Proposer une transition rapide, sous la forme d'une question par exemple, qui permette de citer le passage suivant et recommencer.

En ce qui concerne l'examen de la valeur de la solution, la confrontation du texte avec ses contre-thèses, il n'est pas utile d'être très long, mais il est nécessaire d'argumenter soit contre les thèses opposées à celle du texte, soit contre elle et pour les contre-thèses. Il ne faut surtout pas à cette occasion perdre le problème et le texte de vue.
-3- La conclusion.
Elle doit répondre point par point à l'introduction : rassembler tout ce qui s'est dit d'important dans le développement et qui donne des réponses à toutes les questions qui étaient posées. Ne pas finir en ouvrant sur une question : on doit s'abstenir de poser des questions pour lesquelles on ne cherchera pas de réponse…
 


Recherche de sujets de dissertations
Pour rechercher un sujet précis de dissertation
Les repères

Absolu/RelatifAbstrait/ConcretEn acte/En puissanceAnalyse/SynthèseCause/finContingent/Nécessaire/PossibleCroire/SavoirEssentiel/AccidentelExpliquer/ComprendreEn fait/En droitFormel/Matériel — Genre/Espèce/IndividuIdéal/RéelIdentité/Égalité/DifférenceIntuitif/DiscursifLégal/LégitimeMédiat/ImmédiatObjectif/SubjectifObligation/ContrainteOrigine/FondementPersuader/ConvaincreRessemblance/analogiePrincipe/ConséquenceEn théorie/En pratiqueTranscendant/immanentUniversel/Général/Particulier/Singulier - Rationnel/Raisonnable -

Recherche de sujets de dissertations
Liste complète des sujets corrigés
Liste des auteurs

Platon ; Aristote ; Épicure ; Lucrèce ; Sénèque ; Cicéron ; Épictète ; Marc Aurèle ; Sextus Empiricus ; Plotin ; Augustin ; Averroès ; Anselme ; Thomas d'Aquin ; Guillaume d'Ockham
Machiavel ; Montaigne ; Bacon ; Hobbes ; Descartes ; Pascal ; Spinoza ; Locke ; Malebranche ; Leibniz ; Vico ; Berkeley ; Condillac ; Montesquieu ; Hume ; Rousseau ; Diderot ; Kant
Hegel ; Schopenhauer ; Tocqueville ; Comte ; Cournot ; Mill ; Kierkegaard ; Marx ; Nietzsche ; Freud ; Durkheim ; Husserl ; Bergson ; Alain ; Russell ; Bachelard ; Heidegger ; Wittgenstein ; Popper ; Sartre ; Arendt ; Merleau-Ponty ; Levinas ; Foucault
 
  Copyright © 2003 - aide-en-philo.com, le site d'aide à la
dissertation et au commentaire de texte philosophiques



Nature & Culture
Le langage
L'art
Le travail
La technique
La religion
L'histoire
Raison & Réel
Théo & Expérience
La démonstration
L'interprétation
Le vivant
Matière & Esprit
La vérité

>>> Toutes les notions