Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : travaillons

16 dissertations trouvées

9 pages - 1,80 €
9 pages - 1,80 €
9 pages - 1,80 €
5 pages - 1,80 €
4 pages - 1,80 €

Sören KIERKEGAARD (1813-1855): Socrate

Le défaut de la définition socratique est de laisser dans le vague le sens plus précis de cette ignorance, son origine, etc. En d'autres termes, même si le péché est ignorance, ce qui en un certain sens est indéniable, y peut-on voir une ignorance originelle: c'est-à-dire l'état de quelqu'un qui n'a rien su et jusqu'ici rien pu savoir...

3 pages - 1,80 €

Blaise PASCAL: Le Roseau pensant

L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature; mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser : une vapeur, une goutte d eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, puisqu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers...

4 pages - 1,80 €

ROUSSEAU: L'histoire comme miroir de l'homme.

L'Histoire est un grand miroir où l'on se voit tout entier. Un homme ne fait rien qu'un autre ne fasse ou ne puisse faire. En faisant donc attention aux grands exemples de cruautés, de dérèglements, d'impudicités, et de semblables crimes nous apercevons où nous peut porter la corruption de notre coeur quand nous ne travaillons pas à la...

3 pages - 1,80 €

PASCAL: L'homme est grand car il se sait misérable.

La grandeur de l'homme est grande en ce qu'il se connaît misérable. Un arbre ne se connaît pas misérable. C'est donc être misérable que de se connaître misérable ; mais c'est être grand que de connaître qu'on est misérable. Penser fait la grandeur de l'homme. Je puis bien concevoir un homme sans mains, pieds, tête (car ce n'est que...

2 pages - 1,80 €

ESt-ce en vue du loisir que nous travaillons ?

Un monde humain est un monde des fins, c'est à dire de la liberté au sens où il n'est pas configuré par les seuls besoins naturels, mais aussi par des valeurs. Le travail n'est pas une simple transformation du milieu dans un but d'adaptation biologique, il y a du travail créatif. L'art est le domaine d'un travail qui ne...

1 page - 1,80 €

Ne travaillons nous que pour vivre ?

Le travail est nécessaire au développement de l?homme. -       Le travail fait en effet sortir l?homme de son désir pour le médiatiser (Hegel) : le travail est ainsi médiation entre l?homme et les choses. Dès lors, l?homme est amené à ne pas céder aux caprices de ses désirs mais à les rationaliser. Le travail n?est pas un simple moyen de vivre, mais...

2 pages - 1,80 €

Travaillons, il n'y a que cela qui amuse disait Pasteur. Etes-vous du même avis ?

Travaillons, il n'y a que cela qui amuse disait Pasteur. Etes-vous du même avis ?||  Le travail se définit au sens large comme une activité, une tâche, rémunérée ou non. Or le travail apparaît actuellement comme une valeur sociétale. Le travail paraît assurer non seulement une sécurité matérielle mais aussi psychologique en définissant un lien social. Il...

5 pages - 1,80 €

Travaillons-nous pour seulement satisfaire nos besoins ?

Le travail est donc un moyen qui nous permet de satisfaire nos besoins, et son caractère libérateur se résume dans cette citation de Marx : « Le domaine de la liberté commence là où s'arrête le travail déterminé par la ...

4 pages - 1,80 €

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com