Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : l ironie

25 dissertations trouvées

Jean-Jacques Rousseau: Y a-t-il un droit du plus fort ? ?

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence et réellement établi en principe : mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je...

5 pages - 1,80 €

ROUSSEAU: Le plus fort, le droit et la morale

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe : mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je...

4 pages - 1,80 €

ROUSSEAU: Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence et réellement établi en principe : mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot? La force est une puissance physique ; je ne...

3 pages - 1,80 €

ROUSSEAU: DROIT & FORCE

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe. Mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je ne...

4 pages - 1,80 €

ROUSSEAU: LA FORCE, LE DROIT ET LA MORALE

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe : Mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je...

2 pages - 1,80 €

KANT: Droit et disposition morale

Quand on songe à la méchanceté de la nature humaine, qui se montre à nu dans les libres relations des peuples entre eux (tandis que dans l'état civil elle est très voilée par l'intervention du gouvernement), il y a lieu de s'étonner que le mot droit n'ait pas encore été tout à fait banni de la politique de...

2 pages - 1,80 €

Kant et la méchanceté de la nature humaine

Quand on songe à la méchanceté de la nature humaine, qui se montre à nu dans les libres relations des peuples entre eux (tandis que dans l'état civil elle est très voilée par l'intervention du gouvernement), il y a lieu de s'étonner que le mot droit n'ait pas encore été tout à fait banni de la politique de...

1 page - 1,80 €

BACHELARD et la pensée objective.

Il suffit que nous parlions d'un objet pour nous croire objectifs. Mais par notre premier choix, l'objet nous désigne plus que nous le désignons et ce que nous croyons nos pensées fondamentales sur le monde, ne sont que des confidences sur la jeunesse de notre esprit. Parfois nous nous émerveillons devant un objet élu ; nous accumulons les...

3 pages - 1,80 €

OBJECTIVITE ET METHODE (BACHELARD, La Psychanalyse du feu)

Toute objectivité, dûment vérifiée, dément le premier contact avec l'objet. Elle doit d'abord tout critiquer : la sensation, le sens commun, la pratique même la plus constante, l'étymologie enfin, car le verbe, qui est fait pour chanter et séduire, rencontre rarement la pensée. Loin de s'émerveiller, la pensée objective doit ironiser. Sans cette vigilance malveillante, nous ne prendrons...

4 pages - 1,80 €

L'ironie socratique et le dialogue

L'ironie socratique et le dialogue|| Socrate (env. 469-399 av. J.-C.) Philosophe grec, maître de Platon et de Xénophon. Diaporama de la Grèce Par la maïeutique (l'art d'accoucher les esprits), à travers des questions habiles qu'il posait à ses interlocuteurs, Socrate essaya d'éveiller chez ses concitoyens le sens de l'autocritique (ironie socratique : "Je sais que je ne sais...

3 pages - 1,80 €

Bachelard: l'objectivité scientifique

« En fait, l'objectivité scientifique n'est possible que si l'on a d'abord rompu avec l'objet immédiat, si l'on a refusé la séduction du premier choix, si l'on a arrêté et contredit les pensées qui naissent de la première observation. Toute objectivité, dûment vérifiée, dément le premier contact avec l'objet. Elle doit d'abord tout critiquer : la sensation, le...

8 pages - 1,80 €

Bachelard et l'objectivité scientifique

« L'objectivité scientifique n'est possible que si l'on a d'abord rompu avec l'objet immédiat, si l'on a d'abord refusé la séduction du premier choix, si l'on a arrêté et contredit les pensées qui naissent de la première observation. Toute objectivité, dûment vérifiée, dément le premier contact avec l'objet. Elle doit d'abord tout critiquer : la sensation, le sens...

7 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que l'ironie ? ?

?||Jankélévitch disait "Socrate jette les hommes dans la perplexité de l'aporia qui est le trouble symptomatique engendré par l'ironie". Faire douter c'est troubler au moyen de l'ironie. Le doute serait comme les vaguelettes qui trouble la surface de l'eau, après qu'on y ait jeté une pierre. Il trahit - traduit un frémissement, un désordre dans les eaux dormantes...

3 pages - 1,80 €

Quels rapports peut-on établir entre l'ironie et la conscience ?

  L'ironie relève du discours en instaurant un décalage entre l'intention du locuteur, ce qu'il pense et ce qu'il dit. L'ironie insiste sur certains points, elle renforce, elle exagère. Elle est une figure du langage, un jeu de langage : elle est prise de distance avec soi et avec l'autre. Elle n'est pas bouffonne mais bien sérieuse au risque...

1 page - 1,80 €

« POETE. Synonyme (noble) de nigaud (rêveur). POESIE (La). Est tout à fait inutile : passée de mode. » Telles sont les définitions que Flaubert note avec ironie dans le Dictionnaire des idées reçues. Votre expérience de lecteur (ou de créateur) vous inci

||Lorsqu'on connaît les conceptions littéraires de Flaubert, son goût pour le réalisme et l'objectivité, ses opinions sur la poésie qui transparaissent parfaitement dans la satire qu'il a faite du romantisme, on est amené à considérer le caractère excessif et trop subjectif de son jugement. Ainsi, je ne partage pas sa pensée car je suis...

2 pages - 1,80 €

«Avec Jean Giraudoux, Électre devient une sorte de tragi-comédie merveilleusement subtile [...] alliant la verve ironique à la pathétique éloquence et évoluant même, au deuxième acte, vers le drame policier », écrivait, en 1937, Edmond Sée dans l'oeuvre.

||La citation loue l'originalité de l'écriture dramatique de Giraudoux. Force en effet est d'en constater la grande variété de registres. Celle-ci est au service du tragique qu'il s'agit de renouveler. Ainsi Électre apparaît-elle comme une pièce de l'ambiguïté. I. Une grande variété dans l'écriture Le mélange des genres et des tons en est...

2 pages - 1,80 €

Définition: IRONIE.

Méthode interrogative de Socrate feignant l'ignorance pour amener ses auditeurs à découvrir leurs erreurs, afin de les conduire ensuite à la vérité....

1 page - 1,80 €

Dans son essai Croissance zéro, Alfred Sauvy écrit, à propos de la fascination qu'exerce sur l'homme l'idée du retour à la nature : « ... L'idée séduisante de retour à l'état naturel, à une vie végétale, ne dure guère qu'un été et d'une façon très relati

||  CONSEILS PRÉLIMINAIRES Des sujets concernant les problèmes du monde actuel sont fréquemment proposés aux Baccalauréats de Technicien, soit sous forme de dissertation, soit sous forme de discussion suivant un exercice sur texte. Nous avons donc cru intéressant de développer assez longuement un sujet de ce genre, d'autant plus que son thème (l'éventualité d'un retour...

1 page - 1,80 €

SOCRATE: L'ironie et la maïeutique

|| Socrate est un Athénien pauvre, venu tard à la philosophie. Il prit conscience de sa vocation dans les circonstances suivantes : son ami Chéréphon, étant allé à Delphes, eut l'idée de demander à l'oracle d'Apollon s'il existait un homme plus savant que Socrate. Le dieu répondit que non. Troublé par cette réponse Socrate chercha...

2 pages - 1,80 €

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com