Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : jean jacques

1 2 >>

27 dissertations trouvées

Jean-Jacques Rousseau: Le progrès technique est-il cause de décadence morale ?

À mesure que le genre humain s'étendit, les peines se multiplièrent avec les hommes. La différence des terrains, des climats, des saisons, put les forcer à en mettre dans leurs manières de vivre. Des années stériles, des hivers longs et rudes, des étés brûlants, qui consument tout, exigèrent d'eux une nouvelle industrie. Le long de la mer et...

3 pages - 1,80 €

Jean-Jacques Rousseau: Y a-t-il un droit du plus fort ? ?

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence et réellement établi en principe : mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je...

5 pages - 1,80 €

Jean-Jacques Rousseau: La raison peut-elle vaincre les passions ?

Comment réprimer la passion même la plus faible, quand elle est sans contrepoids? Voilà l'inconvénient des caractères froids et tranquilles: tout va bien tant que leur froideur les garantit des tentations ; mais s'il en survient une qui les atteigne, ils sont aussitôt vaincus qu'attaqués; et la raison, qui gouverne tandis qu'elle est seule, n'a jamais de force...

2 pages - 1,80 €

Rousseau: Travail et repos

Il est inconcevable à quel point l'homme est naturellement paresseux. On dirait qu'il ne vit que pour dormir, végéter, rester immobile ; à peine peut-il se résoudre à se donner les mouvements nécessaires pour s'empêcher de mourir de faim. Rien ne maintient tant les sauvages dans l'amour de leur état que cette délicieuse indolence. Les passions qui rendent...

2 pages - 1,80 €

Rousseau: Sagesse et bonheur

Tout sentiment de peine est inséparable du désir de s'en délivrer ; toute idée de plaisir est inséparable du désir d'en jouir ; tout désir suppose privation, et toutes les privations qu'on sent sont pénibles ; c'est donc dans la disproportion de nos désirs et de nos facultés que consiste notre misère. Un être sensible dont les facultés...

2 pages - 1,80 €

Rousseau: histoire, philosophie et genre humain

Un des grands vices de l'histoire est qu'elle peint beaucoup plus les hommes par leurs mauvais côtés que par les bons, comme elle n'est intéressante que par les révolutions, les catastrophes, tant qu'un peuple croît et prospère dans le calme d'un paisible gouvernement, elle n'en dit rien ; elle ne commence à en parler que quand, ne pouvant...

2 pages - 1,80 €

Rousseau: Langage et convention

Ceux d'entre les animaux qui travaillent et vivent en commun, les castors, les fourmis, les abeilles ont quelque langue naturelle pour s'entre-communiquer, je n'en fais aucun doute. Il y a même lieu de croire que la langue des castors et celle des fourmis sont dans le geste et parlent seulement aux yeux. Quoi qu'il en soit, par cela...

1 page - 1,80 €

Rousseau et la comparaison des idées

La réflexion naît des idées comparées, et c'est la pluralité des idées qui porte à les comparer. Celui qui ne voit qu'un seul objet n'a point de comparaison à faire. Celui qui n'en voit qu'un petit nombre, et toujours les mêmes dès son enfance, ne les compare point encore parce que l'habitude de les voir lui ôte l'attention...

2 pages - 1,80 €

Rousseau: Amour de soi et amour propre

« L'amour de soi, qui ne regarde qu'à nous, est content quand nos vrais besoins sont satisfaits ; mais l'amour-propre, qui se compare, n'est jamais content et ne saurait l'être, parce que ce sentiment, en nous préférant aux autres, exige aussi que les autres nous préfèrent à eux, ce qui est impossible. Voilà comment les passions douces et...

3 pages - 1,80 €

Jean-Jacques Rousseau - Du bonheur public - Fragments publiques

Jean-Jacques Rousseau - « Du bonheur public » - Fragments publiques 1792||  On peut observer que dans cet extrait de texte, Jean-Jacques Rousseau souhaite d'exposer sa thèse sur le thème du bonheur et plus particulièrement le « bonheur public » et de son rapport envers la politique. Mais on peut notifier que ce texte est paradoxal en effet...

2 pages - 1,80 €

Rousseau: Le bonheur n'est pas le plaisir ; il ne consiste pas dans une modification passagère de l'âme

"Où est l'homme heureux, s'il existe ? Qui le sait ? Le bonheur n'est pas le plaisir ; il ne consiste pas dans une modification passagère de l'âme, mais dans un sentiment permanent et intérieur dont nul de peut juger que celui qui l'éprouve ; nul ne peur donc décider avec certitude qu'un autre est heureux ni par...

3 pages - 1,80 €

Vie et oeuvre de Jean-Jacques ROUSSEAU

Né le 28 Juin 1712 dans la « Ville et République de Genève », foyer de la religion calviniste, Jean-Jacques fut toute sa vie fier de son origine (il signe J.-J. R. citoyen de Genève » et dédie son Discours sur l'Inégalité «.à la République de Genève », il cite toujours Genève en modèle de...

3 pages - 1,80 €

Les Confessions : ce titre convient-il, selon vous, aux quatre livres de cette oeuvre de Jean-Jacques Rousseau que vous avez étudiés ?

||Le titre Les Confessions, si l'on en juge par les déclarations d'intention de Rousseau, peut sembler justifié. Mais parfois, dans la manière même dont Rousseau formule certaines confessions, il nous entraîne en réalité sur la voie de l'autojustification. Et plus que Les Confessions d'un coupable, nous découvrons l'apologie d'un innocent.    1. Les...

2 pages - 1,80 €

En quoi, dans les quatre premiers livres des Confessions, la vie de Jean-Jacques Rousseau se présente-t-elle comme un roman ?

|| Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau sont une autobiographie. Dans les quatre premiers livres il raconte sa jeunesse. Mais souvent le jeune Jean-Jacques, nourri de littérature romanesque et doté d'une imagination fertile, imagine sa vie et la vit même parfois comme un roman. De là à l'écrire comme un roman quand il entreprend de la...

2 pages - 1,80 €

Après le premier des aveux que fait Jean-Jacques Rousseau dans Les Confessions, il écrit: «J'ai fait le premier pas (...) dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions.» Une telle image pourrait-elle rendre compte de l'impression que vous a lai

|| Dans les quatre premiers livres des Confessions, Jean-Jacques Rousseau pour se montrer dans toute sa vérité au lecteur fait de sombres aveux qu'il dramatise parfois à l'excès. Ainsi, pour caractériser certains de ses aspects obscurs, il utilise l'image «labyrinthe obscur et fangeux ». Cette image est bien adaptée à de tels aspects de sa...

2 pages - 1,80 €

Dans Les Confessions, Jean-Jacques Rousseau ne cesse de se montrer comme un être doté d'une sensibilité hors du commun. Dans les quatre premiers livres, oublie-t-on pour autant qu'il a été un des plus grands penseurs du XVIIIe siècle ?

||Rousseau a été l'un des plus grands penseurs du XVIIIe siècle. Si l'on veut découvrir sa pensée, on ne va pas lire d'abord Les Confessions. Pourtant, cet ouvrage nous ouvre des perspectives sur le système d'éducation exposé dans l'Émile. Par ailleurs, toute éducation étant à la base de la vie sociale, on aperçoit aussi...

2 pages - 1,80 €

L'on a parfois fait de Jean-Jacques Rousseau le premier poète en prose de la littérature française. En quoi, dans les quatre premiers livres des Confessions se révèle-t-il à vos yeux un véritable poète ?

|| Dans sa définition la plus simple, un poète est un écrivain qui écrit des vers. Or, Les Confessions sont un texte en prose. Pourtant, Jean-Jacques Rousseau y révèle des qualités que l'on attribue souvent au poète : la sensibilité et l'imagination. Il est aussi doté d'une mémoire capable de ressusciter le passé. Tout cela...

2 pages - 1,80 €

Quels intérêts un lecteur du XXe siècle peut-il trouver à la lecture des quatre premiers livres des Confessions de Jean-Jacques Rousseau ? Qu'est-ce qui en fait, selon vous, la modernité ?

||Dans Les Confessions Rousseau affirme vigoureusement son «moi ». En écrivant une autobiographie et en nouant avec le lecteur des rapports individualisés, il veut faire ressentir sa singularité. Il lui faut pour cela trouver sa vérité et donc remonter, parfois difficilement, à sa plus lointaine enfance. Il découvre alors le rôle primordial qu'elle a...

2 pages - 1,80 €

L'oeuvre littéraire et philosophique de Jean-Jacques ROUSSEAU ?

||C'est un des écrivains les plus controversés de toute la littérature française. C'est celui qui a suscité le plus de passions et dont la compréhension est la plus difficile. Nous proposons, pour mieux le saisir, un certain nombre de clés.Rousseau et GenèveGenève, dont Rousseau est originaire, est, au XVIIIe siècle, avec les autres cantons...

5 pages - 1,80 €

Tout savoir sur Jean-Jacques ROUSSEAU...

La vie de Jean-Jacques Rousseau fut difficile et vagabonde ; il naît à Genève le 28 juin 1712. Sa mère meurt quelques jours plus tard ; jusqu'à dix ans il vit avec son père, horloger, qui lui fait lire Plutarque. L'artisan devant quitter Genève à la suite d'une rixe, Jean-Jacques est placé en pension...

4 pages - 1,80 €

Présentation de la philosophie de Jean-Jacques ROUSSEAU.

|| Jean-Jacques Rousseau est un philosophe français du siècle des Lumières. Il est donc contemporain de Voltaire, Diderot ou d'Alembert. Rousseau a défini ce que pouvait être la sensation pure : la seule capable de me prouver que j'existe car je me sens exister. C'est une sensation non pas de quelque chose de particulier mais...

4 pages - 1,80 €

Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) - Un étrange visionnaire.

||Fils d'un horloger genevois, après une enfance sans éducation suivie, une adolescence et une jeunesse vagabondes, Rousseau aborde à 30 ans le Paris de Louis XV. C'est un autodidacte, féru de botanique et bon musicien. Il se lie avec les philosophes en vue, comme Voltaire, Diderot, Grimm, Condillac. Il se fait connaître dès 1750...

1 page - 1,80 €

Jean-Jacques Rousseau, Julie ou La Nouvelle Héloïse (1761), 6e partie, Lettre VIII. ?

"Tant qu'on désire on peut se passer d'être heureux ; on s'attend à le devenir : si le bonheur ne vient point, l'espoir se prolonge, et le charme de l'illusion dure autant que la passion qui le cause. Ainsi cet état se suffit à lui-même, et l'inquiétude qu'il donne est une sorte de jouissance...

3 pages - 1,80 €

Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778) Profession du vicaire savoyard (dans Émile)

« Les coupables qui se disent forcés au crime sont aussi menteurs que méchants : comment ne voient-ils point que la faiblesse dont ils se plaignent est leur propre ouvrage ; que leur première dépravation vient de leur volonté ; qu'à force de vouloir céder à leurs tentations, ils leur cèdent enfin malgré eux et les rendent irrésistibles...

2 pages - 1,80 €

1 2 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com