Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : hugo

18 dissertations trouvées

La double mémoire de l'Occident - Armand Abécassis

La double mémoire de l'Occident - Armand Abécassis La civilisation européenne est incompréhensible si on oublie qu'a coté de l'héritage gréco-romain,qui lui a légué la raison philosophique et juridique celui de Jérusalem a fauconné sa spiritualité son âme. Nous traversons tout le cursus des études,depuis l'enfance jusqu'aux diplôme universitaires sans avoir entendu parler de l'histoire biblique sinon comme...

5 pages - 1,80 €

Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ?

Il a un idéal, un tempérament, des expériences, une technique, qui lui sont propres. Aussi ne voit-il pas les choses comme tout le monde, et de ce qu'il voit retient-il seulement ce qui s'accorde avec sa conception du beau. C'est ensuite à sa manière qu'il exprime ce qu'il a retenu : il a ses couleurs préférées, des tons...

3 pages - 1,80 €

Dans les Châtiments Victor Hugo écrit :"Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent." Pensez-vous qu'aujourd'hui encore, la vie est faite de luttes ?

|| Introduction :             Victor Hugo est très célèbre pour ses pièces de théâtre notamment Hernani et Ruy Blas, mais il ne faut pas oublier que cet auteur est aussi et surtout un poète dont on peut adorer ou exécrer les envolées lyriques. Nous ne pouvons évoquer en introduction, et là n’est pas notre propos,...

3 pages - 1,80 €

Parlant de son roman les Misérables, Victor Hugo écrit : « ... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa les Misérable

||1. a) Existence et but du livre engagé, chargé de porter un témoignage, plus ou moins accepté et souhaité selon les époques.  b) Victor Hugo au xixe siècle, à propos de son roman Les Misérables : « ... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci...

2 pages - 1,80 €

« Il y a du peintre chez Victor Hugo, de l'orateur chez A. de Musset, du philosophe chez Alfred de Vigny, Lamartine est un pur poète. Il ne suit pas de là qu'il soit le premier de tous, mais à coup sûr, il est unique. » Expliquer et discuter ces lignes d

||||Début. — Lamartine occupe une place à part parmi les poètes romantiques. Non seulement il domine notre histoire poétique parce qu'il est le premier en date dans cet essor lyrique du XIXe siècle, mais parce qu'il incarne l'idéal de la plus pure poésie. Voyons ce qu'il a de différent et selon P. Bourget d'...

3 pages - 1,80 €

Que ce soit dans le domaine du roman, de l'autobiographie, du théâtre ou de la poésie, la littérature fait souvent de larges emprunts à l'Histoire : Corneille fait revivre dans ses pièces des héros romains, Mme de La Fayette nous dépeint dans La Princess

||Une oeuvre littéraire exige parfois un solide support historique. Le romancier comme l'auteur de théâtre créent ou animent des personnages divers. Ils doivent alors s'efforcer de les replacer dans leur époque. Ainsi Flaubert ne s'est-il pas transformé en archéologue pour faire revivre Salammbô ? Le poète, lui, veut parfois exalter un événement ou un...

2 pages - 1,80 €

« Qu'est-ce qu'un arbre sans sa racine ? Qu'est-ce qu'un fleuve sans sa source ? Qu'est-ce qu'un peuple sans son passé ?» s'interrogeait Victor Hugo dans «les Pyrénées ». En vous référant à des oeuvres littéraires que vous connaissez mais également à d'a

|| Introduction Le problème doit être posé sous sa double forme : historique et cul­turelle. Dans un premier temps, il faudra examiner le rôle du passé, dans la fondation d'une identité nationale et culturelle. Puis on verra comment ce passé, d'un point de vue culturel, permet à un peuple d'évoluer. Enfin, ce sont les...

4 pages - 1,80 €

Dans la préface de Cromwell Hugo affirme: « On répète néanmoins, et quelque temps encore sans doute on ira répétant : "Suivez les règles ! Imitez les modèles ! Ce sont les règles qui ont formé les modèles !" Un moment ! Il y a en ce cas deux espèces de 

|| Dans le cadre de la production artistique et littéraire, la mimesis, héritière de la Poétique d'Aristote, s'inscrit à l'intérieur d'un réseau sémantique complexe qui révèle qu'imiter ne signifie pas copier mais bel et bien remanier et reprendre, refaire et renouveler. Avec la préface  de Cromwell, en avançant que : «  On répète néanmoins, et quelque temps encore...

3 pages - 1,80 €

Boileau conseillait en 1674: « Jamais de la nature il ne faut s'écarter. » En 1824, Hugo s'écrie à son tour : « La nature, donc, la nature et la vérité ! » Pensez-vous que le mot « nature » ait le même sens pour ces deux écrivains ?

||Les oppositions entre époques littéraires peuvent paraître parfois un peu schématiques, et si l'on étudie de plus près les auteurs eux-mêmes, on constate souvent que plusieurs réunissent en eux des tendances propres à des moments divers; certains surtout, venant à une période de transition, rendent moins virulentes les incompatibilités d'écoles. Au contraire, les théoriciens...

3 pages - 1,80 €

Commentez et discutez cette appréciation de Fernand Gregh au sujet des « Contemplations » :« Hugo y a passé définitivement du romantisme, du romantisme qui n'était qu'un moment littéraire, à l'humanisme éternel des grands classiques. » ?

||INTRODUCTIONVictor Hugo est considéré comme le chef de file de la génération romantique et l'ensemble de son oeuvre paraît bien rassembler tous les procédés d'expression de ce courant de la sensibilité qui s'est épanoui pleinement en France entre 1820 et 183o. Les Contemplations, publiées la même année que Madame Bovary et que Les Fleurs...

3 pages - 1,80 €

Vous appliquerez ce jugement de Sainte-Beuve (1829) à l'oeuvre de Victor Hugo : Quand l'âme du poète est complète, le triple élément : lyrique, épique et dramatique s'y rencontre en germe.

xxx ?||Ce jugement de Sainte-Beuve porte sur les années d'apprentissage de Hugo, mais peut aussi s'appliquer à l'œuvre entière. Que doit-on entendre par lyrique, épique et dramatique ? Hugo lui-même a défini les deux éléments lyrique et dramatique : génie lyrique, être soi; génie dramatique, être les autres. Le poète lyrique se raconte, le poète...

1 page - 1,80 €

BAUDELAIRE écrit dans son grand article sur Victor Hugo : Quand on se figure ce qu'était la poésie française avant qu'il apparût, et quel rajeunissement elle a subi depuis qu'il est venu, quand on imagine le peu qu'elle eût été s'il n'était pas venu, com

Il nous est difficile de nous rendre compte exactement du rayonnement exercé par Victor Hugo sur ses contemporains. Son génie torrentiel, qui n'est pas sans traîner quelque boue, allait-il défier le temps? L'article de BAUDELAIRE sur HUGO, paru dans la Revue fantaisiste, le 15 juin 1861, prend donc pour nous la valeur d'un document : cri d'admiration d'un poète...

3 pages - 1,80 €

Hugo Van der Goes

Le peintre et l'homme ont intrigué des générations, et toutes, à la suite de Dürer, n'ont cessé de reconnaître en maître Hugo une originalité souvent géniale. Il ne fit que passer cependant : né vers 1440, il achève sa brève existence en 1482. Et cependant, il a brillé et subjugué ses contemporains tant à Gand, où il...

2 pages - 1,80 €

Hugo Van der Goes, panneau central du triptyque Portinari

Ce grand triptyque est réalisé par le flamand Hugo Van der Goes entre 1475 et 1477, sur une commande de Tommaso Portinari, représentant de la Banque des Médicis dans la ville flamande de Bruges, commanditaire également d'une oeuvre de l'artiste Hans Memling. Tommaso Portinari est représenté avec ses enfants sur le volet gauche, en même temps que son...

1 page - 1,80 €

HUGO: L'art et le peuple, Livre I, 9

L'art, c'est la gloire et la joie ; Dans la tempête il flamboie, Il éclaire le ciel bleu. L'art, splendeur universelle, Au front du peuple étincelle, Comme l'astre au front de Dieu. L'art est un chant magnifique Qui plaît au coeur pacifique, Que la cité dit aux bois, Que l'homme dit à la femme, Que toutes les voix...

4 pages - 1,80 €

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com