Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : fables

1 2 >>

35 dissertations trouvées

2 pages - 1,80 €
3 pages - 1,80 €
2 pages - 1,80 €

HEGEL: C'est dans le mot que nous pensons

C'est dans le mot que nous pensons. Nous n'avons conscience de nos pensées, nous n'avons de pensées déterminées et réelles que lorsque nous leur donnons la forme objective, que nous les différencions de notre intériorité [...]. C'est le son articulé, le mot, qui seul nous offre une existence où l'externe et l'interne sont intimement unis. Par conséquent, vouloir...

3 pages - 1,80 €

HEGEL: C'est dans les mots que nous pensons.

C'est dans les mots que nous pensons. Nous n'avons conscience de nos pensées déterminées et réelles que lorsque nous leur donnons la forme objective, que nous les différencions de notre intériorité, et par suite nous les marquons d'une forme externe, mais d'une forme qui contient aussi le caractère de l'activité interne la plus haute. C'est le son articulé,...

1 page - 1,80 €

Aristote et les premiers principes

Cette science doit être celle qui s'occupe des premiers principes et des causes, puisque le bien et le but final sont réellement une des causes qui produisent les choses. En second lieu, cette science n'a pas un objet directement pratique . C'est là ce qu'atteste évidemment l'exemple des plus anciens philosophes. A l'origine comme aujourd'hui, c'est l'étonnement et...

1 page - 1,80 €

HEGEL: Le langage comme condition de la pensée

Nous n'avons conscience de nos pensées, nous n'avons des pensées déterminées et réelles que lorsque nous leur donnons la forme objective, que nous les différencions de notre intériorité, et que par suite nous les marquons de la forme externe, mais d'une forme qui contient aussi le caractère de l'activité interne la plus haute. C'est le son articulé, le...

3 pages - 1,80 €

A quoi tient le pouvoir des fables : au récit ou à la morale ?

_ La fable se distingue donc par une sensibilité particulière au faite que, si le récit évènementiel est toujours neutre, sa lecture ne l?est jamais. Elle satisfait donc l?attente de l?auditeur qui, tels les disciples de Zarathoustra, cherche spontanément à tirer un enseignement catégorique du récit entendu. La morale ajoute donc au récit un contenu explicitement réflexif. En...

2 pages - 1,80 €

L'ineffable est-il vraiment inexplicable ?

|| Descartes, dans sa lettre à Mersenne du 21 janvier 1641 nous dit ainsi que l'idée de Dieu est paradoxalement à la fois l'idée la plus claire et la plus distincte que l'esprit puise former et celle d'un être qui dépassant infiniment la portée de notre entendement est incompréhensible : " Nous ne...

4 pages - 1,80 €

Un poète philosophe a dit de La Fontaine : « Voulez-vous être ému ? Lisez Les deux Pigeons. Voulez-vous ressentir les transports excités par une mâle et vigoureuse éloquence? Lisez Le Paysan du Danube; si vous préférez retrouver en lui le charmant conteu

|||| Début. — On peut trouver dans les Fables toutes les variétés de poésie. Elles défient toute classification rigoureuse. Plusieurs genres s'y confondent.  1. La comédie, au sens précis ou au sens large : comédie animale, comédie humaine.  2. Le lyrisme, avec tous ses thèmes : la nature, l'amour, la mort.  3. La poésie épique. Ampleur...

3 pages - 1,80 €

« L'homme est sous des noms divers le vrai héros de toutes les fables de la Fontaine. » (Saint-Marc Girardin.) ?

||La Fontaine l'avait déjà dit : Tout parle en mon ouvrage, etc. (Dédicace à Mgr le Dauphin.)    I. Les personnages représentent des hommes.    1. Quelquefois sans fiction et sans déguisement : le savetier et le financier, le jardinier et son seigneur, etc. 2. La plupart du temps sous le couvert des animaux.  a) Tantôt...

1 page - 1,80 €

On voulait démontrer à Alain que les Fables de La Fontaine ne conviennent pas aux écoliers : « Ils ne peuvent en saisir tout la beauté. » «Je l'espère bien ! » répondit-il. Comment comprenez-vous ce paradoxe ? A un âge où vous êtes capable de lire de faç

||Qui n'a pas connu le bonheur du premier livre, qui n'était pas le premier lu — celui-là est oublié à jamais, disparu dans les oubliettes de la mémoire —, mais celui qui, le premier, nous a fait aimer la lecture ? Et si nous n'en gardons plus qu'un souvenir diffus, un parfum de féerie,...

2 pages - 1,80 €

La Fontaine avait beaucoup de goût pour les lectures et discussions philosophiques. Il lisait, s'il faut l'en croire, Platon; il discutait le système de Descartes; il s'engouait, grâce à son ami Bernier, de la philosophie de Gassendi, etc. Dans quelle me

||Il y a lieu, tout d'abord, d'éviter une méprise. Ne pas confondre philosophie et morale. La nature de la morale de La Fontaine n'en fait pas un philosophe. On n'est pas nécessairement un philosophe parce qu'on dit : « La raison du plus fort est toujours la meilleure — Ne forçons pas notre talent...

2 pages - 1,80 €

A plusieurs reprises, La Fontaine qualifie la fable de « mensonge » ou de « feinte », mais c'est pour ajouter aussitôt que « sous les habits du mensonge » elle « nous offre la vérité » (Le Dépositaire infidèle, IX, 1). Comment comprendre ce paradoxe ?

|| Par «mensonge», La Fontaine entend non le contraire de la vérité, mais ce qui relève de l'invraisemblance et de la fiction. La fable est dans son principe même une invention de l'esprit. A-t-on jamais vu des animaux se comporter comme des hommes? Le fabuliste accentue même le «mensonge» inhérent au genre en faisant de certains ...

1 page - 1,80 €

On a pu dire que les Fables de La Fontaine étaient le « journal d'une âme ». A la lumière des fables que vous avez étudiées, vous direz ce que vous en pensez. ?

||La citation pose implicitement le problème de la présence du poète dans ses Fables. Leur lecture, même rapide, suffit à le constater: un être sensible s'y révèle, malgré le poids du genre littéraire qui s'opposait à des manifestations personnelles trop marquées. Aussi ce «journal d'une âme» reste-t-il écrit en pointillé. Mais cette présence discrète...

2 pages - 1,80 €

Les fables de La Fontaine que vous avez étudiées vous aident-elles, comme on a pu l'écrire, «à découvrir le sens de l'univers et le sens de sa propre vie » ?

|| Le sujet privilégie une lecture philosophique des fables et range implicitement La Fontaine parmi les moralistes de son temps. Si les fables offrent effectivement matière à réflexion sur soi et sur le monde, on ne saurait pour autant les assimiler à un essai philosophique. Elles sont aussi un divertissement littéraire qui veut instruire en...

2 pages - 1,80 €

En quoi les Fables de La Fontaine que vous avez lues et étudiées sont-elles des fables ?

|| La Fontaine a tant renouvelé le genre de la fable qu'il est impossible d'en donner une définition unique. Si certaines fables sont de véritables fables, d'autres sont modifiées pour devenir une forme ouverte propre à toutes les adaptations.   I.                   Des fables véritables   Le poète respecte la définition ésopique de l'apologue et s'y conforme fréquemment.   La...

2 pages - 1,80 €

1 2 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com