Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : bernard

1 2 >>

33 dissertations trouvées

BERNARD: «Un phénomène vital a, comme tout autre phénomène, un déterminisme rigoureux [qui] ne saurait être autre chose qu'un déterminisme physico-chimique. La force vitale, la vie, appartiennent au monde métaphysique... »

BERNARD: «Un phénomène vital a, comme tout autre phénomène, un déterminisme rigoureux [qui] ne saurait être autre chose qu'un déterminisme physico-chimique. La force vitale, la vie, appartiennent au monde métaphysique... » ...

8 pages - 1,80 €

Alain et l'ouvrier

L'ouvrier adhère à l'expérience ; il ne perd jamais le contact : mais le théoricien aussi, à sa manière ; et le technicien se trouve placé entre ces deux extrêmes. Palissy 1 , autant qu'on sait, était un ouvrier d'émaux mais non pas un pur ouvrier, car il cherchait. Le propre de l'ouvrier c'est qu'il invente sans chercher...

2 pages - 1,80 €

Le savant complet est celui qui embrasse à la fois la théorie et la pratique expérimentale

Le savant complet est celui qui embrasse à la fois la théorie et la pratique expérimentale. 1° il constate un fait ; 2° à propos de ce fait, une idée naît dans son esprit ; 3° en vue de cette idée, il raisonne, institue une expérience, en imagine et en réalise les conditions matérielles. 4° de cette expérience résultent de...

3 pages - 1,80 €

BERNARD: Comme expérimentateur, j'évite les systèmes philosophiques

Comme expérimentateur, j'évite les systèmes philosophiques, mais je ne saurais pour cela repousser cet esprit philosophique, qui, sans être e part, est partout, et qui, sans appartenir à aucun système doit régner non seulement sur toutes les sciences mais sur toutes les connaissances humaines. C'est ce qui fait que tout en fuyant les systèmes philosophiques, j'aime beaucoup les...

3 pages - 1,80 €

TEXTE Claude BERNARD, Introduction à l'étude de la Médecine expérimentales

TEXTE Claude BERNARD, Introduction à l'étude de la Médecine expérimentales S'il fallait définir la vie d'un seul mot, qui, en exprimant bien ma pensée, mît en relief le seul caractère qui, suivant moi, distingue nettement la science biologique, je dirais: la vie, c'est la création. En effet, l'organisme créé est une machine qui fonctionne nécessairement en vertu des...

4 pages - 1,80 €

Claude Bernard: de la nature du raisonnement expérimental.

« Le raisonnement expérimental est précisément l'inverse du raisonnement scolastique. La scolastique veut toujours un point de départ fixe et indubitable, et ne pouvant le trouver ni dans les choses extérieures, ni dans la raison, elle l'emprunte à une source irrationnelle quelconque : telle qu'une révélation, une tradition ou une autorité conventionnelle ou arbitraire. Une fois le point...

2 pages - 1,80 €

Dites quelles réflexions vous inspire, dans l'ordre logique, comme dans l'ordre éthique, cette remarque de Claude Bernard : « Par une merveilleuse compensation, à mesure que la science rabaisse notre orgueil, elle élève notre puissance.

II s'en faut de beaucoup, avons-nous dit, que cette affirmation entraîne l'assentiment immédiat. A. ? On croirait plutôt le contraire. Scientia inflat, dit l'auteur de l'Imitation. Loin de nous humilier, le savoir nous rend orgueilleux. Si on en doutait, il suffirait d'observer l'attitude des Européens au milieu d'une population dont l'industrie en est restée aux procédés empiriques hérités des ancêtres. N'est-ce...

3 pages - 1,80 €

Dites quelles réflexions vous inspire, dans l'ordre logique, comme dans l'ordre éthique, cette remarque de Claude Bernard : « Par une merveilleuse compensation, à mesure que la science rabaisse notre orgueil, elle élève notre puissance.

D'une façon générale, en effet, savoir, c'est pouvoir. Pour obtenir un résultat jugé désirable, il ne suffit pas de le vouloir avec énergie : il faut aussi connaître les causes dont il dépend, les lois qui régissent cette partie du réel. Suivant le mot célèbre de Francis BACON : on ne commande à la nature qu'en lui obéissant,...

3 pages - 1,80 €

Vie et oeuvre de Claude BERNARD

C'est en 1865 que paraît l'Introduction à l'élude de la Médecine expérimentale, qui devait ouvrir un vaste ouvrage (« Principes de la Médecine expérimentale ») jamais achevé par l'auteur. Deux courants historiques expliquent, par leur conjonction, l'importance et la signification qu'a pris cet ouvrage, dont son auteur a voulu faire un nouveau Discours de la...

1 page - 1,80 €

Une science qui s'arrêterait dans un système resterait stationnaire et s'isolerait, car la systématisation est un véritable enkystement scientifique, et toute partie enkystée dans un organisme cesse de participer à la vie générale de cet organisme. Les s

||A une science dirigée par la seule raison, fondée — par exemple chez Descartes — sur un postulat métaphysique, et qui reléguait l'expérience dans un rôle servile, succéda, au XIXe siècle, une autre science, utilisant certes toujours la raison, mais fondée sur les phénomènes observables — science dont Claude Bernard se fit le champion...

2 pages - 1,80 €

Bernard Shaw écrit : « Un spécialiste est un homme qui en sait de plus en plus sur de moins en moins de choses, tant et si bien qu'à la limite, il sait tout sur rien. » Cette boutade vous paraît-elle fondée, et dans quelle mesure ?

||George-Bernard Shaw (1856-1950) fut un romancier et un auteur dramatique dont la vogue s'étendit de Grande-Bretagne dans le monde entier. Si grande était sa réputation d'homme d'esprit que tous les journaux répandaient ses moindres boutades. De tendances socialistes, il attaqua violemment le cant britannique, cultiva l'ironie et le paradoxe et fonda son pessimisme...

1 page - 1,80 €

VIE DE CLAUDE BERNARD. ?

||Claude Bernard naquit à Saint-Julien, près de Villefranche (Rhône), le 12 juillet 4813. Il vint à Paris en 1832, apportant avec lui une tragédie et un vaudeville. Saint-Marc Girardin auquel il les présenta lui conseilla de prendre une profession plus lucrative. Claude Bernard obéit à cet avis et se livra à l'étude de la médecine...

1 page - 1,80 €

ANALYSE DE L' "INTRODUCTION A L'ÉTUDE DE LA MÉDECINE EXPÉRIMENTALE" DE CLAUDE BERNARD. ?

||L'Introduction à l'étude de la médecine expérimentale parut en 1865. Claude Bernard la composa pendant les temps de repos et de solitude que le rétablissement de sa santé lui imposa à cette époque. Ce livre fit l'admiration des esprits cultivés qui y retrouvèrent avec bonheur, réduites en formules, ordonnées avec art et éclairées par...

3 pages - 1,80 €

Cl. Bernard écrit : « Dans sa marche à travers les siècles, la médecine constamment forcée d'agir, a tenté d'innombrables essais dans le domaine de l'empirisme et en a tiré d'utiles enseignements. Si elle a été sillonnée et bouleversée par des systèmes d

||(Recherche des idées). — Il s'agit ici de dégager d'un texte assez long, mais dont les termes sont tous suggestifs, les idées essentielles qui permettront de construire la dissertation. On devra, à partir de ces idées, plutôt concrètes, arriver à une conclusion générale sur les rapports de la science et de l'empirisme. L'auteur prend...

2 pages - 1,80 €

Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à in

||  Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à instituer des expériences nouvelles qui puissent nous fournir des faits...

1 page - 1,80 €

Commentez et discutez ce texte de Claude Bernard : « Nos idées ne sont que des instruments intellectuels qui nous servent à pénétrer les phénomènes. Il faut les changer quand elles ont rempli leur rôle comme on change de bistouri quand il a servi trop lo

||Introduction. — Les recherches scientifiques comme la réflexion philosophique ne tendent qu'à nous donner une connaissance plus étendue et plus compréhensive, des idées plus nombreuses et plus justes. Or, de ces idées que nous considérons comme la fin de toute activité intellectuelle, Claude Bernard semble parler comme de vulgaires instruments et de simples moyens...

4 pages - 1,80 €

Claude Bernard a dit en parlant des rapports de la science et de la philosophie : « L'union solide de la science et de la philosophie est utile aux deux : elle élève rune et soutient l'autre ». Expliquez et appréciez cette pensée. ?

||||I. — La philosophie élève la science. Sans la philosophie la science serait trop terre à terre. Sans doute elle ne tomberait pas complètement clans l'empirisme, mais elle y confinerait. Elle s'interdirait les grandes hypothèses, les vues d'ensemble. Elle aurait « des semelles de plomb ».II. — La science soutient la philosophie. Sans la...

1 page - 1,80 €

Résumé de l'oeuvre de CLAUDE BERNARD

" Je me compare à un chiffonnier : avec mon crochet à la main et ma hotte sur le dos, je parcours le domaine de la science et je ramasse ce que je trouve ", disait modestement Claude Bernard, qui a opéré une véritable révolution dans la science au XIXe siècle. Né le 13 juillet 1813 à Saint-Julien,...

1 page - 1,80 €

1 2 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com