Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : sciences

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 >>

2749 dissertations trouvées

Nature et origine de la conscience morale ?

||La vie morale se 'retrouve dans la vie spirituelle qui est la synthèse de la morale et de la nature. La vie spirituelle contredit le formalisme qui est l'essence des institutions morales, mais en même temps elle fait pénétrer la valeur dans les déterminations de la nature, les nie en tant que telles et leur...

2 pages - 1,80 €

Cl. Bernard écrit : « Dans sa marche à travers les siècles, la médecine constamment forcée d'agir, a tenté d'innombrables essais dans le domaine de l'empirisme et en a tiré d'utiles enseignements. Si elle a été sillonnée et bouleversée par des systèmes d

||(Recherche des idées). — Il s'agit ici de dégager d'un texte assez long, mais dont les termes sont tous suggestifs, les idées essentielles qui permettront de construire la dissertation. On devra, à partir de ces idées, plutôt concrètes, arriver à une conclusion générale sur les rapports de la science et de l'empirisme. L'auteur prend...

2 pages - 1,80 €

Commenter et apprécier ces réflexions de Descartes : « Si l'exercice d'un art nous empêche d'en apprendre un autre, il n'en est pas ainsi dans les sciences; la connaissance d'une vérité nous aide à en découvrir une autre, bien loin de lui faire obstacle.

||  L'idée profonde de Descartes apparaîtra, si l'on montre l'impossibilité d'une interprétation littérale qui donnerait à l'expression : « Toutes les sciences », le sens d'une somme de connaissances portant sur tous les objets possibles. Par contraste on songera en effet à l'idée d'une solidarité de notions, donnée par la première phrase, et plus encore...

2 pages - 1,80 €

Quelle est la valeur culturelle de la science ?

||L'expression valeur de la science éveille maintes résonances. On peut songer soit à sa valeur morale, soit à sa compétence pour satisfaire à tous les besoins d'explication de l'esprit, soit à sa vérité intrinsèque, c'est-à-dire à la fidélité de l'image qu'elle nous donne du monde, soit enfin à sa place dans la culture humaine.Étudions...

2 pages - 1,80 €

La science doit-elle son efficacité au fait qu'elle ne concerne que la surface de la réalité laissant le fond à la philosophie ?

||Introduction : La science se démarque de la philosophie par sa portée pratique. Alors que la science est utile et permet un constant progrès technique, la philosophie est souvent taxée d'inutilité. Mais à quoi cette inutilité tient-elle? N'est ce pas que la philosophie cherche à atteindre des choses plus profondes que la science? La science est la connaissance des...

2 pages - 1,80 €

LA CONNAISSANCE DE L'HOMME ET LES SCIENCES HUMAINES ?

||a) L'homme, cet inconnu.Quand on pense à la science, on pense généralement aux sciences de la nature, physique, chimie, biologie, astronomie, à toutes les disciplines qui ont pour objet le monde extérieur. Or il existe d'autres sciences au moins aussi intéressantes puisqu'elles ont pour objet l'homme lui-même, ce sont les sciences humaines dont les...

3 pages - 1,80 €

Quelle est la valeur explicative de la science, sa valeur de vérité ?

||  a) La certitude scientifique.Le chimiste DUCLAUX pouvait dire récemment : « C'est parce qu'elle n'est sûre de rien que la science progresse toujours. » Jugement paradoxal à première vue si l'on songe aux qualités bien connues de la connaissance scientifique et à ce prestige qu'elle tire précisément du modèle de certitude qu'elle offre...

3 pages - 1,80 €

LA MÉTAPHYSIQUE ET LES SCIENCES

||On a tendance à voir dans la métaphysique une spéculation tout abstraite dans son esprit, dans sa méthode et dans son objet, fort différente de la science, en conséquence, et particulièrement des sciences de la nature, appelées encore sciences positives et dont l'objet est la réalité même.Il faudrait pourtant savoir quelle sorte de réalité...

2 pages - 1,80 €

CONSCIENCE PSYCHOLOGIQUE ET CONSCIENCE MORALE

||L'action morale est une action spécifiquement humaine : on ne peut le comprendre qu'en la rattachant à la nature spirituelle de l'homme, à sa qualité de personne et de sujet pensant. La vie morale a des conditions d'ordre psychologique essentiellement. C'est pourquoi il est nécessaire de l'éclairer par l'étude de la conscience, de la...

2 pages - 1,80 €

ORIGINE ET NATURE DE LA CONSCIENCE MORALE

||D'où vient la conscience morale? Comment expliquer sa présence dans la nature humaine? Parmi les réponses possibles nous ne retiendrons que les deux principales. Ou bien la consciencemorale est inscrite comme telle dans l'être humain ou bien elle vient de la société : elle est innée ou acquise.a) Conception innéiste.Exposé. Elle consiste à...

4 pages - 1,80 €

QU'EST-CE QUE LA CONSCIENCE PROFESSIONNELLE ?

||La conscience professionnelle n'est qu'une variété de la conscience morale en général et tout ce qui concerne celle-ci lui est applicable. L'erreur serait de croire que la vie professionnelle est étrangère à la morale : on ne saurait le soutenir sans mauvaise foi.a) Principaux aspects de la conscience professionnelle.L'aspect le plus extérieur, celui qui...

1 page - 1,80 €

Commentez ce mot de H. Poincaré : « Il ne peut pas plus y avoir de science morale qu'il ne peut y avoir de morale scientifique. » ?

||Introduction. — Lorsque le scepticisme métaphysique et religieux eut, au XIXe siècle, ébranlé les fondements de la morale classique, certains penseurs crurent que la science pourrait avantageusement remplacer les croyances perdues. Contre cette prétention, le grand mathématicien Henri Poincaré s'est insurgé en termes forts nets : « Il ne peut pas plus y avoir...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et discutez l'une des trois assertions suivantes : 1° la perception est une hallucination vraie (TAINE); 2° les enfants, n'étant pas capables de jugement, n'ont pas de véritable mémoire (ROUSSEAU); 3° en réalité, la conscience est une conséquen

||Cette unique question englobant les trois sujets entre lesquels les candidats avaient à choisir nous invite à proposer un exercice de réflexion sur le travail si important du choix préliminaire à tout travail de composition. Je lis d'abord les premiers mots qui me signifient ce qui est demandé de moi : expliquez et discutez. Indications précieuses : s'il faut...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que la logique ? Comment concevez-vous les rapports de la logique et de la science ?

||INTRODUCTION. - Le seul mot de « logique » éveille, dans l'esprit du jeune étudiant en philosophie, un inévitable cortège de souvenirs scientifiques : méthodes, expériences, lois, en même temps qu'un ensemble rigoureusement ordonné de règles et de jugements de valeur.La logique est une science, elle a des rapports avec les autres sciences...

2 pages - 1,80 €

Le but principal de la science doit-il être surtout le but pratique, la satisfaction des besoins matériels de l'homme, ou le but théorique, l'apaisement de la curiosité ?

||Bien remarquer le mot « doit », à cause duquel il sera difficile de traiter convenablement ce sujet dont l'énoncé est mal libellé. La science consiste, par définition, dans une connaissance et une intelligence des choses indépendamment de l'utilité pratique. Mais il ne s'ensuit pas que la science « doit » se désintéresser des...

1 page - 1,80 €

Les sciences de l'homme doivent-elles, en raison de leur objet ou de leur méthode, être distinguées des sciences de la nature ?

||INTRODUCTION. -- Dans sa classification des sciences, AMPÈRE distingue d'abord deux grandes catégories qu'il nomme respectivement sciences cosmologiques, c'est-à-dire du monde ou de la matière, et sciences noologiques ou de l'esprit. Les mathématiques mises à part, les premières coïncident avec ce qu'on appelle sciences de la nature; et les secondes sont les sciences de...

2 pages - 1,80 €

En quoi la méthode des sciences morales diffère-t-elle de la méthode des sciences de la nature ?

||INTRODUCTION -- Les mathématiques sont des sciences hypothético-déductives : elles posent certaines données d'où sont tirées par raisonnement rigoureux les conséquences qui y sont impliquées. Toutes les autres sciences sont inductives : pour connaître l'objet auquel elles s'appliquent, elles partent de l'observation des faits qui suggère des hypothèses dont le contrôle fera une...

1 page - 1,80 €

Discutez ce jugement de Fustel de Coulanges : « L'histoire n'est pas un art mais une science pure. » ?

||INTRODUCTION. — L'histoire a commencé avec l'épopée dans laquelle l'auteur, cherchant avant tout à faire oeuvre d'art, embellissait le réel qui, souvent, se perdait dans les ampliations légendaires. Mais de nos jours, les historiens prétendent bien c'en tenir rigoureusement au réel et ne rien sacrifier de la vérité à des préoccupations esthétiques. Un des...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que prouver ? Divers types de preuves en usage dans les sciences ?

||INTRO. — STUART MILL a nommé la Logique la science de la preuve. C'est qu'en effet les sciences qu'elle a pour but de guider vers la vérité sous ses diverses formes n'ont vraiment atteint le terme de leurs recherches que dans la mesure où elles sont capables de prouver la valeur de leurs affirmations.Que faut-il...

1 page - 1,80 €

Sagesse et Science.

xxx ?||INTRODUCTION. - Il est facile d'opposer, comme on le fait si souvent aux époques troublées, le sage au savant. Mais il est simpliste, et vain de surcroît, d'opposer GANDHI à EINSTEIN. Il vaut mieux remonter d'abord au sens premier du terme « sagesse » avant de faire quelques réflexions sur les rapports de la...

2 pages - 1,80 €

La science doit-elle faire une place à l'intuition ?

||INTRODUCTION. - Les termes philosophiques les plus clairs en apparence sont souvent ambigus. Tel est le mot « intuition ». On ne peut l'employer sans être obligé de le faire suivre d'un qualificatif destiné à en préciser le sens : intuition métaphysique, intuition psychologique, intuition sensible, intuition rationnelle, intuition divinatrice. Avant d'examiner quelle place...

2 pages - 1,80 €

Montrer sur des exemples précis le rôle du raisonnement et le rôle de l'expérience dans la méthode des sciences physiques. ?

||INTRODUCTION. - Le terme de « sciences expérimentales » qui est appliqué aux sciences physiques rappelle deux exigences de cette discipline il s'agit d'une part de véritables sciences, c'est-à-dire de connaissances précises, contrôlées et organisées, ce qui laisse entendre que le raisonnement doit y tenir sa place. Il s'agit d'autre part de sciences dont...

2 pages - 1,80 €

Les sciences biologiques sont-elles réductibles aux sciences physico-chimiques ? Dans la négative comment s'en distinguent-elles ?

||INTRODUCTION. - Les philosophes disputent toujours entre eux la question de savoir si les phénomènes vitaux exigent l'intervention d'un principe distinct de la matière ou s'il faut voir en eux une propriété organique. Question importante, car de la réponse qui y sera faite dépendra celle qu'on fera ensuite au problème de la nature de...

5 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com